Accueil / A C T U A L I T É / C?est ma derni?re r?incarnation, je le jure!

C?est ma derni?re r?incarnation, je le jure!

 

Je ne suis pas chanceux: j’arrive de chez le m?decin – ma visite annuelle ( comme les fleurs) -, et il me dit:  » Vous ?tes en parfaite sant?. Vous devriez vivre encore 20 ans ». Il y un mois, j’ai vu en r?ve toutes mes r?incarnations. J’ai d?cid? que c’?tait ma derni?re.?

R?INCARNATION 1

Je ne suis pas b?te: avant de me r?incarner, j?ai attendu que le singe fasse un peu de chemin. Moi, vivre dans un arbre et fouiller la t?te des autres pour leur trouver des poux, ce n?est pas mon genre. Et pour les guenons? Passons!

Mais le CDR, ( Le Club des R?incarnations) m?a contact? par t?l?pathie, dans un grand bureau tout illumin?, pour me dire que je devais plonger. Aller sur Terre.

Et que serais-je? Pl?b?ien. Tu auras des terres.

Comme Rome s?agrandit, de plus en plus de soldats sont n?cessaires aux conqu?tes. Les non-patriciens appartiennent ? la m?me?curie?que leurs?patrons. En ce temps, l?arm?e est organis?e sur la base des curies, de sorte que les individus d?pendants de familles doivent se battre. N?anmoins, quand ils sont d?livr?s de leur d?pendance, ils quittent la curie ? laquelle appartient leur patron. Ils ne sont alors plus oblig?s de se battre, mais ils perdent tout statut politique ou ?conomique17.

J?ai v?cu 39 ans, et lors d?un combat, j?ai ?t? transperc? par une ?p?e dans le dos. Le Romain s?est retourn?, et il m?a dit: ??Tu as couch? avec ma femme?. J?avais du sang plein la bouche. Je hoquetais, je souriais. « Elle valait pas un coup d??p?e ».

R?INCARNATION 2

Je voulais ? tout prix me r?incarner, car je lambinais dans le bonheur depuis des si?cles terriens, mais d?sirant une Terre paradisiaque, l??den offert par « Dieu ».

Que veux-tu vraiment? me demanda le « sage » ? peine visible dans son enrobage de lumi?re.

Travailler!

« Alors, tu iras au « Moyen-?ge », construire les plus beaux monuments du monde?: les cath?drales.

Ouah! J??tais f?brile. Je descendis donc sur Terre, et 15 ans plus tard, je devins constructeur de cath?drale. Pas de syndicats, pas de salauds. J??tais fier des monuments que je b?tissais, jusqu?au jour o? j?appris que l?argent de ces ?normes et c?lestes beaut?s provenait de l?argent des pauvres. Devant mes doutes, j?ai d?cid? de me promener dans les rues avec une pancarte sur laquelle j?avais inscrit: « Sur les clochers pendent des pauvres ». Eux, pas trop instruits, ne comprenaient rien. Le lendemain, je changeai de pancarte?:  » Ces terres arables vous appartiennent ». C??tait le printemps, les fleurs et les chants poussaient dans la ville. J?eu 13 disciple qui me suivirent, dont un tra?tre pay? par les dirigeants religieux: Samba Baigne Lad?me. Mais Samba Baigne Lad?me ?tait un individu appartenant ? la Congr?gation des Intervenants Avertisseurs ( C.I.A).

?tant donn? qu?il travaillait pour arrondir ses fins de mois comme bourreau, il m?envoya au b?cher.

Avant de faire flamber la montagne de bois sec, il me murmura ? l?oreille?: « Tu as couch? avec ma femme ». Je lui crachai au visage de ce qu?il me restait de salive et lui r?pondit: » Je br?le de te dire que c?est vrai ».

R?INCARNATION 3

En passant devant le comit? de s?lection c?leste, je leur demandai de me conduire cette fois vers le r?el Paradis qu?avait con?u « Dieu ».

Afrique, Circa ?1784.

J??tais aux anges?: j?avais des terres, je chassais la gazelle, et je poss?dais ?six femmes. Je crus que c??tait le paradis. Comme dirait Johnny Hallyday en voyant ses imp?ts: « Merde ». Je vis appara?tre ce qu?on nommait alors les?Navires N?griers. En provenance d?un Nouveau Monde?: le cordon ombilical du 21e si?cle: Les US-SA. Je fus d?clar? d?bile mental ?par la couleur de ma peau. Aujourd?hui, en voyant la politique ?tasunienne, je compris ce que voulaient dire ces gens intelligents.

Je finis dans une plantation de coton. J??tais beau comme Denzel Washington , et la ma?tresse fit de moi son esclave. Pendant que le ma?tre roux, comme dans roux de fortune, se pr?lassait avec la petite noire de 12 ans.

Il me condamna pour vol de nourriture? Mais avant qu?il me flingue d?un coup de mousquet, j?ai eu le temps de lui dire, en vers, et contre tous, un vieux po?me que j?avais ?crit au Moyen-?ge:  »

« Mignonne! Allons voir si la bonne ?tait bonne?  »

Plouc! Encore ce tunnel?

R?INCARNATION 4

« Z?avez pas quelque chose de mieux? » .

« Oui, tu seras riche, et tu tiendras ? garder ta richesse. Plus tard, ta descendance sera b?nie ?par ceux-l? m?mes qui firent de toi un esclave,jadis. Et un noir dirigera ce pays.

Je me suis tellement bidonn?! J?en avais mal au ventre. Mais le Club de Rome me ramena ? la r?alit?: « Tu n?es pas encore r?incarn?, tu n?as pas de ventre ». Je n??tais pas encore au monde que j??tais pliss? de rires.

Je descendis, devint riche, en Allemagne, et pas chanceux, je tombai sur un vieux r?incarn? qui me dit: »Tu as couch? avec ma femme ».

« C??tait il y a des si?cles? » . Et puis, qui te dit que Hitler a d?j? couch? avec Eva Braun? »

Gaz?!

R?INCARNATION 4

« Z?avez pas un paradis, l? o? il y a des fleurs, des oiseaux, la paix, et rien qu?une seule femme??

« Le Canada. C?est un pays tout neuf, et apr?s deux guerres, il ?n?y en aura plus d?autres ».

On me montra une photo du paysage.

?poustoufl?! Je fus?

Je descendis vers la fin de la derni?re guerre mondiale et f?t ?lev? dans un petit village. J?avais d?cid?, cette fois, pour ne pas avoir d?ennuis de jouer « profile bas ». Pas de cath?drale, pas d??glise, et aucune foi. Tout alla bien jusqu?au jour o? les politiciens se mirent ? coucher avec les hommes d?affaires.

C??tait un pays o? tout le monde se disait bonjour, un pays sauvage aux accents bizarres gard?s des vieux langages de France. ?a me rappelait le Moyen-?ge, mais sans le bourreau. Je me mis ? construire des organigrammes. Je fus f?licit?. Nous e?mes de nombreuses partouzes. Mais un soir d?hiver, ? la veille de No?l, je couchai avec la femme du patron.

Craignant de retourner au bureau quelques jours plus tard, je fus re?u par le patron.

« Vous avez couch? avec ma femme? »

« Oui, Monsieur! Et sur le photocopieur? J?ai m?me pris une photo?

Il rigolait en n?en savoir que rire!

Ah! Ah! Ah!

« Que comptez-vous en faire? »

« Rien, Monsieur » . Mais ?a m?a donn? une id?e pour le d?veloppement de votre compagnie?

« Ah! »

« Un logo, Monsieur ». La repr?sentation id?ale du monde dans lequel nous vivons? Je sais que vous avez beaucoup de contrats avec l??tat, alors j?ai un nouveau slogan ? vous proposer. Sans jouer au complotiste, mais avec une approche moderne et aiguis?e, je lancerais ce nouveau slogan afin d??tendre sur toute la plan?te ? peu importe avec qui ou quoi vous couchez -, ?.

« Et ce slogan? »?

« Prenez les devants en sachant que tout se passe derri?re. »

Il sortit le champagne.

***

Au bout de six mois, la compagnie fit fortune en investissant dans les mines antipersonnel, le condom, les cr?mes ? d?rider, et dans un seul et unique aliment: Le hamburger.?

On avait simplifi? le ?monde en une tranche d?animal enferm? entre deux rondelles de pains le moins chers possible, gras, ?pic?, sal?.

Je compris alors que de nombreux humains ?taient morts pour avoir couch? avec la femme ou l?homme de l?autre. Mais, en ce 21e si?cle, pour avoir une descendance richissime, il fallait coucher avec « le pays de l?autre », les « compagnies de l?autre », manger mono et tuer st?r?o ou en 6 canaux.

Je quittai ce monde pour cause de ??guerres perp?tuelles???.

Ga?tan Pelletier

13 octobre 2013

 

?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Vincent Lambert doit-il mourir ?

« La vulnérabilité de personnes, jeunes et moins jeunes, en situation de dépendance et de fin ...

One comment

  1. avatar

    Je retire de vos expériences la certitude que le monde des photocopieuses est donc un lupanar et même un traquenard! (Ne nous gênons pas pour dire les vraies choses: un vice et versa). A en croire votre position sur le sujet, le recto-verso ne relève pas que d’une simple impresion mais serait aussi une question de point de vue!

    Ces machines sont, si je vous suis de loin, l’ultime indice (l’alpha et l’omega) du rôle de cette roue sans fin de trop nombreuses réincarnations… Canon, Kodak, Xérox, seraient donc les divinités de la reproduction de faits!

    Tout ceci explique pourquoi au bureau il y a une affiche: ne pas éteindre la photocopieuse! et dernièrement, si j’en saisis bien l’usage qui en est fait, un dépravé a ajouté: vous n’êtes pas seul à l’utiliser! Sus aux patrons complices! Boycottons leurs conjoints! Qu’ils ne servent qu’à être couchés sur leur testament, ce qu’ils feront par habitude, l’expression consacrée étant: au sur-vivant! Donc…. ne jamais s’allonger le premier sur une photocopieuse. C’est exténuant et lourd de conséquences.

    Y en a marre des messages subliminaux! Il était temps que quelqu’un tire tout ceci au clair. Je n’aurai plus jamais la même relation avec une photocopieuse. Merci.

    Une lectrice qui veut éviter de reproduire les mêmes erreurs en se réincarnant dans un monde futur antérieur, même si le présent patron (disciple de Xérox) lui doit toujours 4%!