Accueil / A C T U A L I T É / Blackwater, Monsanto et Bill Gates, les machines de guerre

Blackwater, Monsanto et Bill Gates, les machines de guerre

(Source?: Alterinfo, via NewsOfTomorrow par Silvia Ribeiro)

Image Flickr par Little Sureshot

Un article de Jeremy Scahill, Blackwater?s Black Ops (Les op?rations secr?tes des Blackwater), paru dans The Nation le 15 septembre 2010, a r?v?l? que la plus grande arm?e de mercenaires du monde, la compagnie de services clandestins d?intelligence Blackwater (aujourd?hui appel?e Xe Services) a ?t? vendue ? la multinationale Monsanto. Blackwater a ?t? rebaptis?e en 2009, apr?s que de nombreux rapports de d?bordements, dont des massacres de civils, en Irak l?aient rendue c?l?bre dans le monde. Elle reste le plus grand prestataire priv? de ??services de s?curit? du minist?re des Affaires ?trang?res zunien ? pratiquer le terrorisme d??tat, offrant ainsi au gouvernement la possibilit? nier sa pratique.

De nombreux militaires et anciens officiers de la CIA travaillent pour Blackwater ou des entreprises assimil?es ou cr??es pour d?tourner l?attention de leur mauvaise r?putation et rendre plus lucrative la vente ? d?autres gouvernements, banques et compagnies multinationales de leurs inf?mes services, allant de l?information et du renseignement ? l?infiltration, en passant par le lobbying politique et la formation paramilitaire. Selon Scahill, les affaires avec les multinationales comme Monsanto et Chevron, et des g?ants de la Finance tels que Barclays et Deutsche Bank, sont conduites par deux soci?t?s appartenant ? Erik Prince, le propri?taire de Blackwater?: Total Intelligence Solutions et Terrorism Research Center. Leurs fonctionnaires et administrateurs ont en commun Blackwater.

L?un d?eux, Cofer Black, l?un des directeurs de la CIA connu pour sa brutalit?, est celui qui, en tant que directeur de Total Intelligence, a pris contact avec Monsanto en 2008 pour conclure un contrat avec la compagnie pour espionner et infiltrer les organisations de militants des droits des animaux et des anti-OGM, et accomplir les autres sales boulots du g?ant de la biotechnologie.

Contact? par Scahill, Kevin Wilson, un cadre de Monsanto, a refus? de commenter, mais a confirm? plus tard ? The Nation qu?ils avaient engag? Total Intelligence en 2008 et 2009, seulement, selon lui, pour garder une trace des ??r?v?lations?? de leurs opposants. Il a aussi indiqu? que Total Intelligence est une ??entit? totalement distincte de Blackwater.??

Pourtant, Scahill poss?de des copies de courriels de Cofer Black apr?s sa rencontre avec Wilson pour Monsanto, o? il explique ? d?autres anciens agents de la CIA, en utilisant leurs adresses de courriels chez Blackwater, que la discussion avec Wilson ?tait que Total Intelligence est devenu ??l?organe de renseignement de Monsanto,?? pour l?espionnage des militants et d?autres actions, incluant ??l?int?gration l?gale de nos gens dans ces groupes.?? Monsanto a pay? Total Intelligence 127.000 dollars en 2008 et 105.000 dollars en 2009.

Il n??tonnera gu?re qu?une compagnie engag?e dans la ??science de la mort?? comme Monsanto, d?di?e d?s l?origine ? cr?er des poisons toxiques ? r?pandre, de l?Agent Orange aux BPC (biph?nyles polychlor?s), des pesticides, des hormones et des semences g?n?tiquement modifi?es, est associ?e ? une autre compagnie de voyous.

Quasi simultan?ment ? la publication de cet article dans The Nation, Via Campesina a signal? l?achat de 500.000 actions de Monsanto, pour plus de 23 millions de dollars, par la Fondation Bill et Melinda Gates, qui, avec cette action, a compl?tement jet? le masque de la ??philanthropie.?? Encore une association qui ne surprendra gu?re.

Il s?agit d?un mariage entre deux monopoles des plus cyniques de l?histoire de l?industrialisme?: Bill Gates contr?le plus de 90 pour cent de part du march? de l?informatique propri?taire et Monsanto environ 90 pour cent du march? mondial des semences transg?niques et la majorit? des semences commerciales du monde. Il n?existe aucun autre monopole aussi vaste de secteurs industriels. Leur l?existence m?me est une n?gation du fameux principe du capitalisme de ??concurrence de march?.?? Gates et Monsanto sont tous deux tr?s agressifs dans la d?fense de leurs monopoles mal acquis.

Bien que Bill Gates puisse ?tre tent? de dire que sa Fondation n?a aucun rapport avec son entreprise, tout prouve le contraire?: la plupart de ses dons finissent par favoriser les investissements commerciaux du magnat. Quoi que ce soit, ce ne sont pas vraiment des ??dons,?? puisque au lieu de payer des imp?ts ? l??tat, la Fondation investit ses b?n?fices l? o? c?est favorable ?conomiquement, y compris dans la propagande sur ses bonnes intentions pr?sum?es. Ses ??dons?? financent au contraire des projets aussi destructeurs que la g?o-ing?nierie ou le remplacement des m?dicaments de la communaut? naturelle par des m?dicaments brevet?s de haute technologie dans les r?gions les plus pauvres du monde. Quelle co?ncidence?! L?ancien ministre [mexicain] ? la Sant? Julio Frenk et [l?ancien pr?sident du Mexique] Ernesto Zedillo sont des conseillers de la Fondation.

Comme Monsanto, Gates est aussi engag? dans une tentative de destruction de l?agriculture rurale dans le monde, principalement ? travers l???Alliance pour une r?volution verte en Afrique?? (AGRA). Il fait office de cheval de Troie dans le but de d?poss?der les agriculteurs pauvres africains de leurs semences traditionnelles, afin de les remplacer d?abord par des semences de leurs compagnies, et ensuite par des semences g?n?tiquement modifi?es. ? cette fin, en 2006 la Fondation a embauch? Robert Horsch, le directeur de Monsanto. Gates expose maintenant des b?n?fices importants, directement revenus ? leur source.

Blackwater, Monsanto et Gates sont les trois faces d?un m?me calcul, la machine de guerre contre la plan?te et la plupart des gens qui l?habitent?: les paysans, les communaut?s autochtones, les gens qui veulent partager les informations et les connaissances ou tous ceux qui ne veulent pas ?tre sous l??gide du profit et du pouvoir destructeur du capitalisme.

L?auteur, Silvia Ribeiro, est chercheuse ? l?ETC Group. Cet article, paru ? l?origine dans le journal mexicain La Jornado, a ?t? traduit de l?espagnol pour La Pravda en anglais par Lisa Karpova.

La Pravda en anglais, Silvia Ribeiro, 14 octobre 2010

Source?: english.pravda.ru/business/companies/14-10-2010/115363-machines_of_war_blackwater_monsanto_billgates-0/ Traduction copyleft de P?trus Lombard

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La République de Weimar

Le péché originel de la République de Weimar   « Si l’Histoire peut encore nous servir ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Excellent article et très bien documenté. Merci