Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / Non classé / Barack Obama est-il un bon manager ?

Barack Obama est-il un bon manager ?

La premi?re qualit? qui est demand?e ? un responsable de haut niveau, c?est de savoir d?cider. Mais vaut-il mieux d?cider vite ou bien??

Depuis plusieurs jours s?vit une petite pol?mique bien d?risoire sur des propos tenus (ou pas) par le Pr?sident de la R?publique Nicolas Sarkozy aupr?s de quelques parlementaires fran?ais au sujet de ses impressions sur ses homologues ?trangers.
?
Je ne sais pas si c?est vrai, je ne sais pas si ce sont les d?mentis qui sont vrais et cette pol?mique me fait peu d?effet car elle ne concerne pas vraiment les vrais enjeux actuels (nombreux). Elle est d?autant plus m?diatique qu?elle est st?rile et n?apporte rien au d?bat public.
?
?
? propos d?Obama
?
En revanche, j?ai pris au vol ce qu?aurait ?t? l?impression pr?sidentielle sur Barack Obama et qui me para?t tout ? fait plausible (et tr?s peu original d?ailleurs, John McCain la resservait ? chaque d?bat ?lectoral)?:
?
??Obama est un esprit subtil, tr?s intelligent et tr?s charismatique. Mais il est ?lu depuis deux mois et n?a jamais g?r? un minist?re de sa vie. Il y a un certain nombre de choses sur lesquelles il n?a pas de position.??
?
J??vacue la partie sur « il n?a jamais g?r? de minist?re » tr?s franco-fran?asie car, dans le cas o? il aurait effectivement dit cela, on pourrait dire que si Nicolas Sarkozy ?tait un bon connaisseur de la vie politique am?ricaine, il aurait observ? que les Pr?sidents des ?tats-Unis ont tr?s rarement ?t? ministres pr?alablement (je n?ai pas d?exemple ? l?esprit du contraire). L?exp?rience minist?rielle sert en revanche beaucoup les candidats ? l??lection pr?sidentielle en France et Nicolas Sarkozy en a naturellement b?n?fici? en 2007 face ? S?gol?ne Royal.
?
C?est vrai qu?en regardant les premi?res semaines du Pr?sident Obama, j?ai m?me l?impression qu?il n?a aucune personnalit?, qu?il n?est qu?une sorte de froid robot analytique. Heureusement qu?il sait parler aux foules, car ces deux caract?ristiques de la personnalit? lui sont vraiment compl?mentaires.
?
Obama est surtout le champion de la fin de l?arrogance am?ricaine, du multilat?ralisme et de la prudence rationnelle, raisonnable mais sans doute rudement r?fl?chie.
?
?
Obama d?butant??
?
J?imagine tr?s bien Nicolas Sarkozy d?couvrant Barack Obama dans les conf?rences internationales silencieux, un peu mal ? l?aise, attentiste? un peu comme un nouveau convive qui se joint ? une table de personnes qui se connaissent d?j? et qui, prudemment, ?coute et observe ce qui se dit, les coutumes, la personnalit? des autres avant de participer activement.
?
Et pourtant, je suis persuad? que cette attitude d?Obama restera identique m?me apr?s plusieurs ann?es de mandat pr?sidentiel parce qu?il veut faire un parcours sans faute et donc, il sera toujours tr?s prudent dans ses d?clarations et surtout, dans ses actes, dans ses d?cisions.
?
Il n?a pas de position sur beaucoup de sujets, et donc, effectivement, il n?a pas d?id?e pr?con?ue. Et ce n?est pas la marque d?un d?butant, mais bien d?une machinerie intellectuelle tr?s rod?e d?j?.
?
?
Prendre le temps de d?cider
?
Barack Obama a besoin en effet, avant de se forger une opinion et de d?cider, de faire le tour de la question?: de recueillir les avis des uns et des autres, de prendre connaissance d??l?ments suppl?mentaires, de rapports etc., d??tablir la liste des pour et des contre? et puis seulement, d?cider, pour d?cider de la fa?on la mieux ?clair?e possible.
?
L?un des derniers exemples, c??tait le 16 avril 2009 quand il a d?cid? de rendre publiques les m?thodes tr?s humiliantes de la CIA pour interroger les suspects dans les attentats du 11 septembre 2001.
?
Barack Obama a d? prendre environ quatre semaines avant de se positionner sur le sujet. Certes, une d?cision mi-figue mi-raisin?: publication seulement partielle et protection juridique des agents qui ont ob?i aux directives, mais d?cision qui a d? s??clairer au fil des jours par sa r?flexion, ses entretiens, son analyse? Quatre semaines, c?est beaucoup, mais cette d?cision, si elle ?tait br?lante, n??tait pas non plus d?une grande urgence politique.
?
?
R?activit? d?cisionnelle
?
Et la question qui me vient ? l?esprit est donc?: est-ce bien de prendre son temps pour d?cider??
?
Dans l?absolu, s?rement?: cela ?vite des erreurs, voire des fautes, des d?cisions prises sans recul, sur l??motion, l?affectif. Et surtout, la d?cision est plus « ?clair?e », plus « sage », plus rationnelle et sans doute plus efficace th?oriquement.
?
Mais en pratique, cela se r?v?lerait peut-?tre comme le principal handicap de Barack Obama. Un certain perfectionnisme et une volont? de ma?triser tous les dossiers au point de se montrer attentiste pourraient ?tre un frein moteur dans l??laboration de son action pr?sidentielle.
?
En effet, il y a un tempo pour les d?cisions et souvent, il vaut mieux d?cider vite, quitte ? d?cider mal que de ne pas prendre de d?cision imm?diatement.
?
L?absence de d?cision laisse toutes les personnes ou organismes concern?s dans une incertitude qui, en plus d??tre d?motivante, renforce les difficult?s d?origine.
?
C?est par exemple l?un des reproches qu?ont formul? quelques uns de ses ministres ? l?ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin qui, faute d?avoir la d?cision finale, aurait souvent ?cart? les d?cisions ? la fin de ses r?unions.
?
C?est aussi ce qui a min? les pr?sidences de Fran?ois Mitterrand (??Laisser le temps au temps???!) et de Jacques Chirac qui, ? force de jouer sur le temps, en arrivaient ? ne plus d?cider (avec le sommet mitterrandien du « ni-ni » qui n?a rien ? envier au « win-win » de S?gol?ne Royal).
?
Tant que Barack Obama n?a pas ? prendre de d?cision dans l?urgence (pas de crise internationale majeure comme les attentats du 11 septembre 2001, la prise d?otages ? T?h?ran le 4 novembre 1979 ou la crise des missiles de Cuba le 16 octobre 1962), cela para?t sage qu?il ne prenne pas ses d?cisions sur un coup de t?te, au feeling, sans r?flexion pr?alable.
?
Mais en cas de coup dur??
?
?
?
Sylvain Rakotoarison (21 avril 2009)
?
?
Pour aller plus loin?:
?
?
?
?
?
??

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCX) : réseau, logistique et des tas d’avions

Nous décortiquons toujours dans cet épisode le gros dossier du clan Rocha. C’est toute une ...