Accueil / T Y P E S / Articles / Bander sur demande : des pilules chez Couche-Tard

Bander sur demande : des pilules chez Couche-Tard

Messieurs, vous avez la carotte triste ? Mesdames, le nectar du plaisir ne coule plus ? flot ? Pas de probl?mes ! Car maintenant, chez Couche-Tard, on retrouve de quoi redonner aux couples un peu de pep lors de leurs prochains embo?tements d’organes de l’amour ! Et tout ?a en vente libre, sans restrictions d’?ge, dans un format pratique style pilule.

Dans cette super gamme « ?nergie » (en lien avec le r?seau radiophonique du m?me nom), la cha?ne de d?panneurs qu?b?coise vient de lancer « X-Cite », un stimulateur de libido en comprim?. Ainsi que d’autres drag?es du m?me acabit : une pour les lendemains de brosse, une autre juste pour se sentir joyeux, encore une autre pour favoriser un bon syst?me cardio-vasculaire.

Bien s?r, les experts se sont pench?s sur ces nouveaux produits, et ils ont tous constat? une chose : les produits « m?dicinaux », c’est-?-dire r?ellement actifs, sont pr?sents en si petite dose qu’il est permis de douter m?me de leur efficacit?. On ?carte donc les dangers pour la sant?, para?t-il donc. Parce qu’apr?s tout, on ?vite des surdoses de bois de velours de chevreuil, ou encore de gingko biloba. Fiou !

Sauf qu’on conditionne la prise de m?dicaments pour ceux qui n’en ont pas besoin. On montre aux jeunes qu’il peut ?tre « cool » de se foutre des pilules dans le gorgoton. On cr?e encore cette illusion magique qui dit qu’on peut faire n’importe quel dommage ? son corps (manque de sommeil, consommation d’alcool, stress), et tout r?gler en allant au d?panneur se pogner deux comprim?s et les avaler.

Couche-Tard pr?tend pr?sentement ne pas avoir besoin de r?glementer la vente de ces produits (et c’est l?galement vrai), mais que si Sant? Canada lui demandait de le faire, notamment pour les jeunes mineurs, la cha?ne obtemp?rerait sur-le-champ. Le probl?me, c’est que Couche-Tard, en ayant une conscience sociale, un syst?me de valeurs (non-mon?taire) pour le r?el bien-?tre de ses clients, n’aurait pas besoin d’agir de la sorte. Mais bon, fallait bien que le d?partement marketing fasse quelque chose, non ?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCLVII) : par bateaux, aussi…

Aujourd’hui, exceptionnellement, et les jours suivants, on va parler bateaux.  Et surtout voiliers.  Lors du ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Bienvenue dans le meilleur des mondes… maintenant qu’on cachera les vilaines cigarettes, il y aura plus de place pour les tites pilules dans nos dépanneurs…

    Bientôt leur slogan sera :
    « Ce qu’il vous faut, c’est un gramme de soma ! »

  2. avatar
    François Marginean

    Qu’est-ce que Big Pharma ne ferait pas pour se faire une piastre sur notre dos. Ils s’assurent que tout le monde devient dépendant de leur fausse médecine, rendre les pillules une partie intégrante de notre vie, en même temps qu’ils criminalisent les médecines alternatives et douces ou la cultivation du chanvre, par exemple, qui nous permettrait de sauver nos forêts pour la production de la pulpe de papier et autres matériaux extrêmement résistants. Quelle sottise !
    Toujours dans le but de protéger les profits de quelques géantes corporations, ils contrôlent nos vies et nous dictent comment vivre en prétendant être les grands prêtres de la science et la médecine, sachant ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas.

    — PENDANT CE TEMPS—

    Saviez-vous que les drogues illicites dures comme l’héroïne et la cocaïne tuent autour de 11 000 personnes aux États-Unis chaque année, alors que les médicaments (« drugs » in English), administrés en suivant les directions des fabriquants, tuent 100 000 Américains annuellement ?

    Assoyez-vous et pensez à ça quelques minutes, ça en vaut la peine. Les médicaments qui nous sont poussés comme une médecine avancée sensés sauver des vies, tuent près de 10 fois plus que les drogues dures qu’ils démonisent sans cesse.

    Qu’est-ce qui ne marche pas dans cette histoire ? Trouvez l’erreur…