Accueil / T H E M E S / TOURISME ET VOYAGES / voyage / aventure / Balades en Bretagne : circuit Camaret ? Pen Hir

Balades en Bretagne : circuit Camaret ? Pen Hir

penhir_aerienne_1_-cc049-61d79

?FERGUS :

Impossible de rester insensible au nom de Camaret. Non que les filles y soient plus d?lur?es qu?ailleurs, ni les m?urs de son cur? plus d?brid?es*. Le succ?s de Camaret est ?videmment ailleurs et tient en trois atouts majeurs?: le charme de son port, ses monuments embl?matiques et son prodigieux environnement naturel, domin? par les impressionnants empilements de gr?s du site de Pen Hir. Pour s?y rendre, c?est simple, il suffit d?aller l?-bas, tout au bout de la presqu??le de Crozon?

D?une longueur totale d?environ 18 km, le circuit propos? ici permet, au d?part du port de Camaret, de rejoindre l?anse de Kerloc?h, puis de d?couvrir, en suivant le sentier c?tier, la pointe de Portzen, la pointe de la Tavelle, la pointe de Pen Hir et les Tas de Pois, la plage de Pen Hat, la pointe du Toulinguet et la pointe du Grand Gouin. Appareil photo indispensable pour les images, et superlatifs n?cessaires pour les commenter?!

Hors circuit, les deux principaux monuments de?Camaret?sont ? voir absolument. Ils se situent au bout du Sillon, une langue de galets endigu?e qui prot?ge les eaux du port des fureurs de la?mer d?Iroise. Le premier de ces monuments est la?Tour Vauban, un superbe ouvrage de d?fense qui, alors que sa construction n??tait pas encore achev?e, a permis, sous les ordres du g?nial b?tisseur, de mettre en d?route en 1694 les envahisseurs anglo-hollandais qui tentaient un d?barquement en Bretagne. Cet ouvrage, ?galement d?nomm? Tour dor?e en raison de son enduit pigment? de brique pil?e, fait partie des?12 fortifications de Vauban class?es au patrimoine mondial de l?Unesco?depuis 2008. Le second monument est la?chapelle Notre-Dame-de-Rocamadour?o? l?on peut observer des maquettes de bateaux suspendues ? la vo?te au titre d?ex-voto. Ce lieu de culte ne doit pas son nom au p?lerinage d?un pr?tre m?di?val ? Rocamadour en P?rigord comme il est souvent affirm?, mais au socle de pierre sur lequel la chapelle a ?t? construite au bout du Sillon, le?Roc?h a ma dour. Son harmonieux voisinage avec la Tour Vauban offre l?une des vues les plus photographi?es par les visiteurs de la presqu??le. Le peintre Charles Cottet lui-m?me y a ?t? sensible comme les visiteurs du mus?e d?Orsay peuvent le constater en admirant sa toile?Rayons du soir ? Camaret.

La balade commence sur l?un des parkings de Camaret. Au bout du port en allant vers l?est, monter la rue des Quatre-Vents. Au rond-point, quitter la route principale qui part sur la gauche vers Crozon pour s?engager en face dans la modeste rue de Kernhos. 600?m plus loin, une patte d?oie?: prendre ? gauche la rue de Kerven, en direction du hameau de Lannilien. Tout pr?s de l?, les amateurs peuvent se rendre ? la?chapelle Saint-Sulien?pour y admirer notamment les tr?s beaux entraits peints, ? condition toutefois que le monument soit ouvert. De Lannilien, on rejoint ensuite le hameau tout proche de Kerguelen. Un kilom?tre apr?s ce dernier, la route rejoint l?axe Camaret-Crozon. Traverser cette route pour d?couvrir un troisi?me hameau, celui-ci presque totalement et superbement restaur??: Kerloc?h. ? la sortie des habitations, apr?s un regard vers les marais, retraverser la route de Crozon. On est l? sur la plage de Kerloc?h. En face, sur l?autre rive de l?anse de Dinan, tr?s belle vue sur la pointe de Dinan et la c?l?bre arche qui m?ne ? son ??ch?teau??, un spectaculaire empilement de roches, partiellement dispos?es en gradins naturels.

Le circuit se poursuit d?sormais sur le GR?34. Progressivement, le sentier c?tier monte sur les falaises dans un environnement bois? qui, tr?s vite, laisse place ? la lande dont les plus belles couleurs sont visibles en d?but d??t? lorsque l?or des ajoncs se marie au violet des bruy?res. Au bout de deux kilom?tres de marche, voici la?pointe de Portzen. La vue est spectaculaire, non seulement vers la pointe de Dinan et, au loin, l?extr?mit? du cap Sizun,?mais aussi, en direction de l?ouest, vers la pointe de la Tavelle et les Tas de Pois qui se profilent d?j?. Tout aussi spectaculaire, la?pointe de la Tavelle?domine des gr?ves sauvages du haut de ses 64?m. Quelques centaines de m?tres plus loin, le sentier aborde une descente vers un vallon puis longe la jolie?plage de Veryac?h, baign?e par les eaux de l?anse de Pen Hir, du nom d?un hameau situ? en retrait de la plage.

Pen Hir, c?est aussi et surtout le nom que ce hameau a donn? ? la pointe la plus spectaculaire et la plus visit?e de la presqu??le. D?s la sortie de la plage, le GR?34 bifurque vers l?ouest et remonte doucement vers la pointe. Aux abords de celle-ci, la lande s?efface devant les pelouses qui colonisent les rares espaces entre les empilements de gr?s et de quartzite. Le point culminant, ? 63?m au-dessus des flots, domine une impressionnante faille au fond de laquelle la mer s?engouffre par endroits en heurtant violemment la roche. Impossible de progresser plus loin?: essaim?s en file indienne dans le prolongement de Pen Hir (pointe longue), voil? les?Tas de Pois. Ils ont pour noms Grand Dahou?t, Petit Dahou?t, Penn Glaz (t?te verte), Chelott, Ar Forc?h (la Fourche) et?[Bern Id (le tas de c?r?ales). Cet ensemble unique constitue une formidable r?serve ornithologique o? nichent, dans un environnement inaccessible, mouettes, go?lands, cormorans, p?trels et guillemots.

Tandis que l?on prend plaisir ? observer les ?volutions des oiseaux, la noria des voitures et des cars de tourisme est continue sur le parking de la pointe. On comprend les visiteurs?: outre le fabuleux spectacle offert par les escarpements rocheux et l?incessant ballet des oiseaux de mer, les curieux peuvent observer les alpinistes sur les vertigineux ?-pics des falaises du nord de la pointe?; ils peuvent aussi, tout ? c?t? de ces parois, rendre un hommage muet ???Aux bretons de la France Libre???devant le?grand m?morial en forme de croix de Lorraine??rig? quasiment ? l?emplacement d?un s?maphore d?truit durant la guerre?et inaugur? par le g?n?ral De gaulle en 1951.

Pen Hir, c?est aussi un fabuleux panorama?: c?t? sud, sur la baie de Douarnenez et l?extr?mit? de?la?Cornouaille, de la pointe de Kastel-Koz ? la pointe du Raz?; c?t? nord, sur les c?tes du?L?on, de l?anse de Plougonvelin jusqu?? la pointe Saint-Mathieu et, au-del?, les ?les du Ponant?; plus proche, sur la c?te ouest du cap de la Ch?vre depuis la pointe de Dinan. Pen Hir, c?est enfin quelques lieux cach?s que seuls les initi?s ou les explorateurs intr?pides peuvent d?couvrir. ? l?image de la c?l?bre ??chambre verte?? d?o?, ? l??cart des nombreux touristes, l?on peut en toute tranquillit? se reposer et admirer les Pois sur une pelouse fleurie d?arm?rias.

Cap ? l?est. Le trajet qui m?ne ? la plage de Pen Hat r?serve, dans un environnement tr?s escarp? et particuli?rement spectaculaire, de tr?s belles surprises sous la forme, d?une part, de superbes empilements de rochers dominant les flots et, d?autre part, d?espaces fleuris aux allures de jardins de rocaille. Apr?s un peu plus de 1?500 m?tres, le sentier rejoint un instant la route au niveau des blockhaus install?s par les Allemands entre 1942 et 1944 sur une partie des emplacements de la?batterie de Kerbonn, construite ? la fin du 19e?si?cle, et dont la majeure partie des ouvrages est encore visible. L?un de ces blockhaus, signal? par de grandes ancres de marine, abrite un?mus?e-m?morial de la Bataille de l?Atlantique.

La batterie de Kerbonn pass?e, le GR?34 descend vers la plage de Pen Hat. Un peu en amont du sentier, on aper?oit les ruines d?un b?timent, le?manoir de Coecilian, d?truit par un bombardement en 1944. Ces ruines ?voquent une histoire tragique, celle du po?te marseillais?Saint-Pol Roux?dont la gouvernante et la fille Divine ont ?t? viol?es en son absence par un soldat allemand avant que ses manuscrits soient pill?s ou br?l?s. D?sesp?r?, le pauvre homme n?a surv?cu que quelques mois ? cette trag?die. Non loin de l?, c?est dans une atmosph?re plus sereine que les amateurs de m?galithes peuvent admirer les 65 menhirs rescap?s des?alignements de Lagatjar. Contemporains de ceux de Carnac, ces alignements comptaient encore pr?s de 600 m?galithes au 18e?si?cle?! ???

Pen Hat. Sans doute l?une des plus belles et des plus sauvages plages de la presqu??le de Crozon. Nich?e entre les remparts naturels de la pointe de Pen Hir et la pointe du Toulinguet, elle s??tire sur 700?m le long d?un espace de dunes qui contraste avec l?environnement rocheux. Belle mais dangereuse en raison de violents courants, la?plage de Pen Hat?est interdite ? la baignade (interdiction pas toujours respect?e), mais reste un ??spot?? tr?s appr?ci? des amateurs de surf et de kite.

La balade se poursuit par la?pointe du Toulinguet?dont le nom se r?f?re ? un rocher situ? en mer ans lequel on est cens? voir une ??t?te de lion??, une vision en l?occurrence r?serv?e aux seuls initi?s?! Impossible ici d?aller au bout de la pointe, un rempart et une tour de 1812 coupant toute la largeur de l??peron pour prot?ger un terrain militaire o? pr?existaient d?anciennes batteries destin?es ? la d?fense du port de Camaret. Sur cet emplacement prot?g? ont ?t? construits en 1948-1849 un charmant phare et un s?maphore que l?on peut admirer de plus pr?s les jours de F?te du Patrimoine.?????????

Sit?t apr?s la gr?ve de Porz Naye, le GR?34 remonte sur la falaise cheminer sur une tr?s jolie lande parsem?e de vestiges de casemates et de batteries d?artillerie jusqu?? la?pointe du Grand Gouin. Il est vrai que la position, strat?gique, est id?ale, d?une part, pour prot?ger le chenal d?entr?e de l?anse de Camaret, d?autre part, pour compl?ter les nombreux ouvrages militaires qui se sont ?chelonn?s depuis le 17e?si?cle tout au long de la c?te ouest de la?presqu??le de Roscanvel?pour d?fendre l?entr?e du?Goulet de Brest. Tr?s belle vue dans cette direction, de m?me que sur la c?te sud du L?on o? l?on rep?re facilement, juste en face, le?phare du Petit Minou.

Apr?s avoir profit? du panorama de cette pointe, le retour vers Camaret est rapide. Abandonnant la lande, le sentier passe derri?re un?corps de garde mod?le 1846?transform? en r?sidence priv?e. D?sormais sur un chemin plus large, le GR?34 rejoint ensuite la?plage du Corr?jou, puis l?entr?e du Sillon et le quai du Styvel. La boucle est boucl?e. Il ne reste plus qu?? se rafra?chir dans l?un des bars du port et ?changer ses impressions avec les camar?tois. Rien de plus facile, ils sont, ? juste titre, intarissables sur les beaut?s de leur presqu??le?!

*?Cf.?Le Cur? de Camaret, l?un des titres les plus connus du r?pertoire paillard.

Dans la s?rie ??Balades en Bretagne???:

Tour du Cap d?Erquy

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Une nation alerte en voit de toutes les couleurs

Jadis, il y avait un adjectif pour exprimer la bonhommie, la joie de vivre et ...