Accueil / T Y P E S / Articles / Avons-nous l’argent n?cessaire pour l?galiser la prostitution ?

Avons-nous l’argent n?cessaire pour l?galiser la prostitution ?

avons nous l'argent n?cessaire pour l?galiser la prostitution

Raymond Viger?? Dossier Prostitution.

La Commission du conseil municipal sur le d?veloppement culturel et la qualit? du milieu de vie a d?pos? son rapport au conseil municipal de Montr?al le 26 novembre dernier. La commission a re?u deux m?moires qui pr?sentent des positions tout ? fait oppos?es sur la question de la prostitution. La commission souhaite recevoir davantage d?information avant de formuler des recommandations sur le sujet.

? Vancouver, des pressions sont exerc?es pour l?galiser des bordels en coop?rative pour les Jeux Olympiques de Vancouver.

Le d?bat sur la l?galisation de la prostitution est cependant fauss?. Il n?existe pas une forme de prostitution mais plusieurs formes de prostitution.

Une personne prostitu?e ? 4 000$ pour un week-end qui couche avec des politiciens ou des grosses vedettes internationales ne vit pas dans le m?me contexte qu?une autre ? 20$ pour une pipe, qui est toxicomane, avec des champignons dans la bouche et atteinte du Sida.

Certaines personnes se positionnent en faveur de la l?galisation de la prostitution, sous pr?texte de vouloir venir en aide aux personnes qui font de la prostitution de rue, assurer leur s?curit?? Mais qu?adviendra-t-il de ces personnes lorsque nous aurons l?galis? toutes les formes de prostitution??

Les dangers d?une l?galisation sans encadrement

De la ??viande fra?che??

En autorisant l?ouverture de bordel, les nouveaux entrepreneurs de l?industrie du sexe, pour utiliser leur langage, vont vouloir engager de la ??viande fra?che?? pour satisfaire leurs clients. Par ??viande fra?che?? on pense ? des personnes de 18 ? 23 ans en sant?. Pour la majorit? des personnes se prostituant dans la rue, l?entr?e dans ces bordels leur sera refus?e et elles devront continuer ? exercer dans la rue. Dans les faits, l??ge moyen d?entr?e dans la prostitution est de 14 ans?!

Pire, apr?s un certain nombre d?ann?es, lorsque les premi?res personnes ayant travaill? dans ces bordels commenceront ? vieillir, les entrepreneurs qui veulent bien traiter leurs clients vont remplacer leurs personnels par des plus jeunes. Il y aura donc encore plus de personnes exer?ant la prostitution dans les rues. Ceci se v?rifie par les exp?riences des pays ayant l?galis? la prostitution depuis une dizaine d?ann?es et qui se retrouvent avec 3 ? 10 fois plus de prostitu?s de rue qu?avant la l?galisation (Australie, Pays-Bas, Allemagne?).

Les clients ind?sirables

Mais si un client peut aller en toute l?galit? dans un bordel pour engager une personne jeune et attrayante, pourquoi utiliserait-il les services d?une personne exer?ant dans la rue?? Parce qu?il est violent et qu?il se ferait sortir des bordels?? Parce qu?il veut exiger de faire des choses qui devraient ?tre refus?es dans le bordel comme avoir une relation sans condoms?? Ou encore parce qu?il veut payer moins cher?? Pour toutes ces raisons et pour plusieurs autres, les personnes exer?ant la prostitution de rue seront encore plus marginalis?es apr?s la l?galisation. Le nombre de mauvais clients rencontr?s sur la rue sera encore plus grand et il sera encore plus risqu? d??tre une personne prostitu?e.

Citoyens et commer?ants

Et que dire de nos honorables citoyens?! Puisque la prostitution serait maintenant l?galis?e, l?intol?rance de ceux-ci aura mont? d?un cran. ??Puisque c?est l?gal et qu?il existe des bordels, je ne veux plus te voir tra?ner dans les rues de mon quartier ou devant les vitrines de mon commerce??. Comment vont r?agir ces citoyens quand ils vont s?apercevoir que non seulement la l?galisation n?a pas diminu? le nombre de personnes devant leur honorable r?sidence, mais qu?en plus, il y en aura 3 fois plus?! L?intol?rance ne fera qu?augmenter.

Bordels en r?gion

En l?galisant, le gouvernement f?d?ral ne doit pas s?en laver les mains en pr?textant qu?il d?l?gue son autorit? aux municipalit?s pour g?rer le tout?!

Pourquoi les groupes criminalis?s sont si forts en r?gion?? Parce que les petites municipalit?s avec peu de policier n?ont pas les moyens d?avoir le contr?le sur ces puissants groupes. Quand le policier est connu de tous, que tout le monde sait o? il demeure et que tout le monde conna?t sa famille au complet et ? quelle heure sa petite fille sort de l??cole, pensez-vous qu?il sera assez fou pour tenir t?te aux groupes criminalis?s?? C?est un policier qui fait de son mieux, pas une personne suicidaire. Cela n?est pas sans rappeler encore une fois les pays ayant d?j? fait l?exp?rimentation de la l?galisation, qui avouent avoir perdu le contr?le. De plus, ils deviennent incapables de g?rer ce nouvel engouement pour le sport sexuel.

Tous les paliers de gouvernements devront s?impliquer dans une approche multidisciplinaire. Pas question de laisser les municipalit?s se d?merder seules dans une industrie qui est d?j? internationale et qui a de gros moyens financiers pour brouiller les cartes.

L?industrie du tourisme

Un bel exemple que j?ai v?cu personnellement. L??tat du Nevada permet aux municipalit?s de l?galiser la prostitution. Las V?gas, malgr? ses innombrables Casinos et ses spectacles grandioses, se refusent de l?galiser la prostitution. La ville voisine a l?galis? la prostitution. C?est pourquoi nous voyons sur certains coins de rue de Las V?gas des dizaines de Mexicains qui tendent des annonces pour inciter l?achat de services sexuels dans la ville voisine. La ville de Las V?gas est all?e en cour pour tenter d?emp?cher ces Mexicains de faire de la sollicitation dans les rues de Las V?gas. Pour le b?n?fice de la libre entreprise et de la libert? d?expression, la ville de Las V?gas a perdu contre les Mexicains.

Ceux qui font le rabattage de clients sont majoritairement des gar?ons. Mais ce qui m?a d?chir? le c?ur, a ?t? de voir une fille mexicaine d?environ 12 ans, faire du rabattage. Les questions que je me pose encore?: le faisait-elle pour sa s?ur ou sa m?re?? Va-t-elle se prostituer et ? quel ?ge risque-t-elle de commencer??

Ce qui s?est pass? ? Las V?gas risque de nous arriver. Montr?al avec ces grands festivals et ces grands rassemblements ne tol?rera pas de prostitution sur son territoire. Les entrepreneurs de bordels vont s??tablir ? Terrebonne ou ? Bois-des-Filions. ?a va ?tre bon pour l?industrie du taxi. Les gens viennent de partout pour un festival. Ensuite une petite balade en taxi pour la visite des bordels en banlieue. Parce que la prostitution, ce n?est pas bon pour l?industrie du tourisme. Ce n?est pas bon pour l?image d?un grand centre urbain. Quand on voit de nouveaux logements sociaux des auberges du c?ur passer criminellement au feu dans le sud-ouest de Montr?al, quand des gens font pressions pour emp?cher des organismes communautaires comme Cactus de se relocaliser dans le Centre-ville de Montr?al, les principes de ??pas dans ma cour?? vont continuer ? se faire pr?valoir.

P?nurie de main-d??uvre

Les bordels vont se multiplier en r?gion et les nouveaux entrepreneurs vont y faire la pluie et le beau temps. ? un point o? il ne serait pas surprenant qu?il manque de main-d??uvre. Un peu comme il s?est pass? quand on a l?galis? les danses ? 10$. On a manqu? de filles pour aller travailler dans les isoloirs. Va-t-on cr?er un programme pour permettre ? des danseuses exotiques ?trang?res de venir travailler au Canada?? Devrons-nous r?ouvrir ce programme et l??largir aux artistes de la prostitution?? N?est-ce pas ce programme o? des fonctionnaires et des intervenants du milieu mentionnent qu?il a profit? aux groupes criminalis?s?? Plusieurs de ces danseuses ont disparu. Le gouvernement am?ricain affirmait en 2003 que le Canada ?tait une plaque tournante pour le trafic des femmes et des enfants.

Conditions essentielles

Si nous sommes s?rieux dans notre volont? de l?galiser la prostitution, il y a des pr?alables essentiels. La prostitution concerne des ?tres humains qui doivent ?tre consid?r?s dans leur globalit?. Ceci nous oblige ? pr?voir une approche multidisciplinaire.

Il faut faire de la pr?vention en ce qui concerne les jeunes de la rue et ceux plac?s par la DPJ. Ils sont des victimes vuln?rables. La r?forme de la DPJ devra tenir compte de cette vuln?rabilit?. Il faut aussi faire de la pr?vention et de la sensibilisation dans les ?coles et les diff?rents milieux de vie des jeunes.

Pour s?assurer que la prostitution est bel et bien un choix, et non pas un manque de choix face ? la pauvret? ou ? d?autres difficult?s, il faut s?assurer d?offrir un soutien et un encadrement aux personnes concern?es.

Il faut pr?voir une aide accrue aux organismes d?intervention aupr?s des personnes prostitu?es de rue. Nous ne pouvons pas penser l?galiser le march? du sexe sans aussi donner les services d?aide et de soutien aux personnes dans le besoin qui seront exclues et marginalis?es. Si une municipalit? veut ouvrir un bordel, les services aux personnes se prostituant doivent ?tre pr?sents avant son ouverture.

Il faut pr?voir des m?canismes de contr?le et de s?curit? avant la l?galisation. Nous avons laiss? ? eux-m?mes des groupes criminalis?s pendant des d?cennies. Ils sont devenus des forces redoutables, organis?es, structur?es et tr?s bien financ?es. Reprendre le contr?le apr?s coup est tr?s co?teux, voire impossible. La prostitution, ne se limite pas aux limites g?ographiques d?une ville, mais fait partie d?un r?seau international, qui n?cessitera une coordination des diff?rents corps policiers qui devront apprendre ? travailler efficacement ensemble. Cela n?cessitera de g?n?reux budgets aux diff?rents corps policiers.

Il faudra donc s?assurer qu?il y ait une prise en charge compl?te par le gouvernement de ces bordels, ? tous les niveaux?: s?curit?, administration, gestion, encadrement, surveillance, finance? Il n?y a pas d?entre-deux possibles pour ?viter que la situation ne d?rape et qu?il y ait abus.

Il ne faut pas s?imaginer que les revenus de taxes et d?imp?t sur la prostitution permettront de compenser les investissements que nous aurons ? faire pour l?galiser la prostitution. Les pays qui ont d?j? l?galis?, ont perdu le contr?le et se sont retrouv?s avec plus d?effets pervers que de probl?mes r?solus.

Si nous n?avons pas l?argent n?cessaire pour nous impliquer ad?quatement, nous en aurons encore moins apr?s.

Autres textes sur la Prostitution,?Sexualit?.

Avons-nous l?argent n?cessaire pour l?galiser la prostitution?

Doit-on l?galiser la prostitution?

Les effets pervers de la l?galisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d?une escorte.

Pour ou contre la l?galisation de la prostitution?

Jean-Fran?ois Lis?e de L?actualit? et la l?galisation de la prostitution

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Derrière le procès de Bouaké, l’ombre pesante des marchands d’armes en Afrique (10)

L’un des plus grands marchands d’armes de la planète, aujourd’hui disparu on le rappelle, était ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Pas trop sur de bien comprendre votre commentaire.

    Mais en ce qui concerne la prostitution pour homme, elle existe au Québec. Majoritairement homosexuelle et visible.

    En ce qui concerne la prostitution mâle pour les femmes, elle n’est pas visible sur les coins de rue ou dans les parcs même si elle existe.

    Le débat sur la légalisation de la prostitution, même si en théorie est indépendant qu’elle concerne les hommes ou les femmes, demeure, malgré tout, un débat qui touche plus celle des femmes. D’une part, parce que c’est elle qui est le plus visible. D’autre part, parce que pour les groupes criminalisés et les gangs de rue, c’est elle qui les nourrit.

  2. avatar

    Effectivement, le point de vue des femmes est très important dans ce débat. Ayant été intervenant auprès de prostitués (hommes et femmes), et journalistes pour le magazine d’information et de sensibilisation Reflet de Société édité par le Journal de la Rue, cela nous a permis de recueillir plusieurs témoignages très intéressants. Je vous laisse quelques liens pour y avoir accès.

    Du viol à la prostitution

    Prostitution et toxicomanie, rue de la violence

    Ma vie dans les agences d’escorte

    Les joies de la prostitution

    Les hauts et les bas d’une escorte: prostitution de luxe