Accueil / T Y P E S / Articles / Avoir honte d??tre retrait? ?

Avoir honte d??tre retrait? ?

Ci-dessous, une analyse de camarades de la FSU de la Haute-Garonne

 

A cette fin nous entendons beaucoup parler de cette g?n?ration qui a ? profit? ? des trente glorieuses, comme si elle ne les avait pas rendues possibles ? la sueur de son front, cette g?n?ration pr?te – telle Saturne – ? d?vorer ses propres enfants pour ne rien l?cher de ses exorbitants privil?ges. (Quel ?go?sme en effet de garder pour soi – comme 5 millions de retrait?s osent le faire – des revenus mensuels compris entre 800 et 1100 euros par mois !). Nous sommes depuis longtemps habitu?s ? entendre des ? v?rit?s premi?res ? que nul n?est cens? contester concernant le niveau de vie (quand ce n?est pas carr?ment le train de vie) des retrait?s (comme s?il s?agissait d?un groupe homog?ne), mais la nouveaut?, me semble-t-il, r?side dans la culpabilisation croissante des s?niors, comme s?ils retiraient le pain de la bouche de leurs enfants et petits- enfants.

 

Faudra-t-il bient?t avoir honte d??tre retrait? ?

Est-il bien juste de chercher parmi eux les responsables de la situation des plus jeunes ? Les 1426 ultra riches que compte la plan?te (210 de plus que l?an pass? !) poss?dent une fortune cumul?e de 4170 milliards d?euros. Ces sommes ne produisent pas le moindre PIB, donc pas de croissance : les paradis fiscaux sont l? pour y veiller ! L?imp?t qui s??vade ? par fraude ou ? optimisation ? ? doit-il condamner les salari?s et les retrait?s de la plan?te ? une aust?rit? sans fin? L?Europe syndicale semble se mettre enfin en ordre de marche (lentement, trop lentement sans doute) contre cette philosophie du malheur, contre cette folie suicidaire ? laquelle on nous demande d?adh?rer. Il est temps de r?aliser collectivement que la situation cr??e n?a rien ? voir avec la fatalit? et ne doit pas laisser place ? la r?signation.

 

 

En attendant nous ne devons pas renoncer aux solidarit?s au profit du ? tout business ? vers lequel on nous pousse. En France, les assurances priv?es multiplient leurs propositions de services pour remplacer une retraite par r?partition dont le ? co?t insoutenable ? est estim? ? 105 milliards d?euros pour… 2060 ! Mme. Soleil a sans doute repris du service car une pr?vision ? si long terme rel?ve de la divination…Quant aux entreprises priv?es, flairant les bonnes affaires g?n?r?es par le march? de la d?pendance, elles sont d?j? dans les starting-blocks le couteau dans une main et la fourchette dans l?autre.

Nous sommes pr?venus et de notre degr? de mobilisation d?pendra la soci?t? dans laquelle nous voulons vivre et que nous laisserons finalement ? nos enfants.

 

Le rapport de la commission pr?sid?e par Y. Moreau, ? Nos retraites demain : ?quilibre financier et justice ?, a ?t? remis au premier ministre la semaine derni?re.

Selon ce rapport la crise ?conomique, qui a d?but? en septembre 2008, a entrain? une forte d?gradation financi?re du syst?me. En cons?quence ? l?effort financier requis pour ?quilibrer le r?gime g?n?ral et les r?gimes align?s peut ?tre ?valu? ? environ 7 Mds ? en 2020 ?.

 

Le rapport propose diff?rents leviers

qui concernent les ressources des r?gimes, l??volution des pensions, les param?tres d??ge ou de dur?e pour la liquidation des droits.

Maintes fois ?voqu?e par le gouvernement, la n?cessit? de travailler plus longtemps fait partie de la bo?te ? outils de la r?forme. Le rapport pr?conise donc l?allongement de la dur?e de cotisation ? 43 ans en 2020 et peut- ?tre ? 44 ans. Pour les fonctionnaires l?id?e serait de ne plus calculer les pensions sur les traitements des six derniers mois mais sur les dix derni?res ann?es. La commission propose aussi de d?sindexer les ? salaires port?s au compte ? au moins pour 2014 et 2015, ce qui r?duit le salaire qui sert de base au calcul de la pension dans le RG (r?gime g?n?ral). Enfin le rapport sugg?re la possibilit? d?une l?g?re augmentation des cotisations (0,1 ? 0,2% partag?s entre salari?s et entreprises).

Toutes ces mesures concernent les actifs, mais le rapport souligne qu?il est indispensable de partager l?effort entre actifs et retrait?s et que les r?formes pr?c?dentes ont ?pargn? les retrait?s. D?o? les efforts envisag?s pour les retrait?s :

 

– l?alignement du taux maximal de CSG (6,6%) applicable aux pensions sur celui des revenus d?activit? (7,5%), ce qui g?n?rerait un gain net d?environ 2Mds ? par an.

– la r?vision des ? avantages fiscaux ? des retrait?s, il s?agit de remettre en cause l?abattement de 10% sur les pensions (plafonn? ? 3660 ? par foyer fiscal) et dont le co?t est ?valu? ? 3,3 Mds ? en 2013 Le rapport envisage plusieurs sc?narios allant de la suppression ? la diminution du plafond (2500, 1500) ou ? la diminution du taux 7%, 5% …

– la fiscalisation des majorations de pension pour les femmes et les hommes ayant eu ou ?lev? au moins trois enfants. Cette exon?ration b?n?ficie ? 3 millions de m?nages pour un co?t de 890 M ? en 2013.

– la d?sindexation des pensions comme ce qui a ?t? act? par l?accord inter professionnel de mars 2013 concernant les retraites compl?mentaires. La revalorisation serait limit?e et diff?renci?e selon le niveau de pension. En cas de d?sindexation de 1 point (taux d?inflation moins 1%) le rendement serait de 1,3 Mds? en 2014, 3 Mds? en 2015, 3,5 Mds? en 2016.

Toutes ces mesures concernant les retrait?s ont un effet financier important et ? tr?s court terme. On comprend d?s lors que ces solutions aient la faveur du pouvoir.

? De tr?s nombreuses mesures ont ?t? ?valu?es pour leur seul effet financier, et visent ? r?duire les pensions d?j? liquid?es comme les droits des futurs retrait?s. (..) La FSU n?acceptera pas de r?gressions pour les salari?-es et les retrait?-es sur l?ensemble de ce dossier. ? Communiqu? de presse de la FSU 14 juin 2013

 

Je crois encore entendre mon grand- p?re, ? la fin des ann?es 30, chantonner avec humour : ? c??tait pas la peine (bis) assur?ment de changer de gouvernement ! ?.?Voil? que sous la pr?sidence Hollande et malgr? tous nos espoirs l?offensive contre le droit ? la retraite a repris de plus belle. Les media s?en font l??cho en en reprenant et amplifiant les poncifs. Nous avons la salve d?artillerie habituelle: les retrait?s sont des nantis qui p?sent lourdement sur l??conomie de la nation, leur nombre entra?ne des d?s?quilibres budg?taires, leur long?vit? fera courir de graves menaces au pays dans les ann?es 20, 30, 40, etc…?L?argumentaire a d?j? trop servi et il est us? jusqu?? la corde, mais on ne craint pas d?y avoir recours sans vergogne ? longueur d??missions ? politiques ? et de journaux t?l?vis?s.

 

 

Le discours gouvernemental est ? cet ?gard plus subtil. T?moin le rapport Broussy* qui est plein d?enseignements : il met l?accent ? juste titre sur

– ?L?adaptation du logement aux besoins des personnes en perte d?autonomie

– ?La r?partition des r?sidences pour personnes ?g?es au sein d?un quartier et d?une ville

– ?Les transports individuels et collectifs

– ?L?am?nagement dans la ville (mobilier urbain, voirie etc…) ?Il va jusqu?? proposer un label ? ville amie des a?n?s ? ( sic )

Il affirme m?me : ? nous avons des vieux exceptionnels ? ( merci !), et constate que les grands parents consacrent ? leurs petits-enfants 23 millions d?heures par semaines ( ??? ).

Il propose d?aider les aidants en leur prodiguant cong?s sans solde et temps partiels lorsqu?ils sont encore en activit?.?L? o? le b?t blesse, c?est qu?il se refuse ? ? traiter la question de la solvabilisation ?. Tout juste fait-il allusion ? des pr?ts hypoth?caires ou au viager pour les propri?taires de logement, et, dit-il joliment, ? la n?buleuse des compl?mentaires et des assurances.

 

Ainsi, il conclut logiquement que les vieux peuvent ?tre une source de profits

 

– Par le d?veloppement des technologies d?aide ? l?autonomie

– Par la cr?ation d?emplois dans l?artisanat et le BTP

– Par l?appel ? des personnels nombreux dans le domaine de la sant? et de l?aide ? la personne.

Une question n?est pas pos?e : les vieux seront- ils solvables ??Avec une retraite moyenne en 2012 de 1106 ? pour les hommes et de 957 ? pour les femmes ?

Avec l?allongement de la dur?e de cotisation ? 44 annuit?s ?

 

Imaginons ce que provoquera la paup?risation programm?e des pensionn?s dont plusieurs sont d?ores-et-d?j? r?duits ? la mis?re : perte du lien social, chute du b?n?volat associatif, amenuisement des solidarit?s familiales, chacun renvoy? ? la n?cessit? d?assurer sa propre survie. Les sacrifices, dit-on, seront ?quitablement partag?s…entre les pauvres et les moins pauvres ! Les retrait?s imposables sont et seront lourdement ponctionn?s. Mais les ?vad?s fiscaux sont toujours ?pargn?s, les dividendes ne sont pas tax?s, les salaires des grands patrons ne sont pas plafonn?s.

Pour l??ge de d?part ? la retraite, la tartufferie est ? son comble: 44 ans de dur?e de cotisation ! Vu la longueur des ?tudes, l?entr?e tardive sur le march? du travail, le poids grandissant du ch?mage, ? quel ?ge pourra-t- on pr?tendre ? une retraite compl?te ?

Epuiser les travailleurs c?est s?rement le meilleur moyen de r?duire leur long?vit? ? la retraite !?Devant de tels choix politiques, chers coll?gues, indignez-vous et surtout mobilisez- vous.

Il est encore temps, si nous ne voulons pas que surgisse ? nouveau le spectre hideux de la fin des ann?es 30.

 

Pour pallier les ravages caus?s par les sp?culations bancaires les ?tats se sont lourdement endett?s. Les sp?culateurs ainsi sauv?s de la faillite ont alors sans vergogne exig? des taux d’int?r?ts exorbitants et des r?gressions sociales consid?rables pour accorder des pr?ts aux ?tats. FMI, BCE et UE ont accept? ce chantage et pressur? les peuples d’Irlande, de Gr?ce, d’Espagne, du Portugal et d’Italie et soumis ? la ? rigueur ? les autres avant de les passer progressivement ? la moulinette de l’aust?rit? au nom de la comp?titivit?.

 

Ils promettaient ? la Gr?ce de ? renouer avec la croissance d?s 2012 ?. Mais en 2013 elle est en r?cession pour la 6?me ann?e cons?cutive (Le Monde.fr du 06/06/2013), et son taux de ch?mage atteint 27% (pr?s de 60% pour les jeunes). En Espagne il est de 26,9% (plus de 50% pour les jeunes).?Au Portugal un ni?me plan d’aust?rit? recule ? 66 ans l’?ge de la retraite ? taux plein, supprime 30000 postes de fonctionnaires suppl?mentaires et porte de 35 ? 40 h l’horaire hebdomadaire des enseignants dont les salaires ont ?t? sauvagement amput?s. Le ch?mage y d?passe d?j? 17%.

 

Apr?s l’Italie c’est au tour de la France de s’engager ? marche forc?e dans l’aust?rit? alors que le ch?mage explose.

 

Les ? march?s ?, eux, continuent leurs bonnes affaires. Au Portugal ils ont la d?licatesse de r?duire de 17,4% ? 5,6% le taux de leurs pr?ts alors que la BCE pr?te aux banques ? moins de 1%!

 

Google, Apple et bien d’autres ?chappent ? peu pr?s totalement ? l’imp?t et les paradis fiscaux continuent de prosp?rer alors que pour la ni?me fois on nous annonce leur disparition!

 

Mais c’est pour tondre salari?s et retrait?s qu’en France l’?dito du Monde du 16 juin appelle ? « un peu d’audace, M. Ayrault » apr?s avoir le 2 mai d?lib?r?ment confondu taux d’imposition nominal et taux effectif pour d?noncer  » La France championne europ?enne de la taxation des entreprises et du capital ». Tapie en rigole encore…

 

 

Passe encore de planter, mais se syndiquer ? cet ?ge !!!

Retrait?s syndiqu?s, est-il suffisant de payer une cotisation syndicale ? Un syndicat n?est pas une abstraction, il est ce qu?en font ses syndiqu?s.

Pourquoi participer aux A.G. de la SFR 31 ??Tout d?abord, parce qu?il est toujours bon de frotter sa cervelle ? celle des autres, c?est l??tape indispensable pr?alable ? toute action r?fl?chie. La SFR 31 permet d??largir les horizons de chacun ? travers la participation active des sept syndicats qui la composent actuellement. Le but que nous nous fixons est d?avoir un poids dans nos syndicats et dans la soci?t? afin d?agir avec d?autres (retrait?s et actifs) en continuant ? exercer pleinement nos droits de citoyens : la justice fiscale concerne tous les citoyens, la sant? et la fa?on de la prendre en charge aussi, m?me chose pour la retraite, pour la d?pendance. Ne nous laissons exclure par personne d?aucun pan de la vie : tout nous concerne et tout nous regarde l?gitimement. C?est pourquoi nos actions et participations aux manifestations de l?ann?e ?coul?e, ainsi que les th?mes abord?s au cours de nos assembl?es g?n?rales, ont concern? aussi bien des pr?occupations sp?cifiques aux retrait?s que partag?es par toutes les tranches d??ge. Vous en avez ?t? inform?s en leur temps et invit?s ? y participer.

Ne c?dons pas au fatalisme. Nous ne pouvons rien faire ? Si ! Regroupons nos forces. Nos trois A.G. annuelles n?attendent que vous. Vous ne perdez rien ? y participer au moins une fois ? pour voir ?, mais je vous pr?viens : les essayer, c?est les adopter !!!

http://bernard-gensane.over-blog.com/avoir-honte-d%E2%80%99%C3%AAtre-retrait%C3%A9

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCLVII) : par bateaux, aussi…

Aujourd’hui, exceptionnellement, et les jours suivants, on va parler bateaux.  Et surtout voiliers.  Lors du ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Celà me rappelle que je dois envoyer mon chèque de cotisation !… Et si je dois avoir « honte » , c’est plutôt de n’avoir pu faire rendre gorge à mon exploiteur personnel !… ( La saisie de ses biens et de sa famille serait certainement beaucoup moins honteux !…)

  2. avatar

    Ces 4 trillions ( mesure anglaise) ne sont que le quart de ce qui devrait être simplement gommé des livres, puisque cette richesse monétaire ne correspond a AUCUNE valeur réell mais seulement a des jetons de pur pouvoir.

    Si ceux qui ont ce pouvoir le cedent, laissamt simplement les lèvres de la réalité se refermer sur la plaie, qui cicatrisera instantanément, tout se passera bien. S »ils s y accrochent, ça arrivera invitablement; l faudra seulementl tuer ces gens avant de le faire.

    PJCA