Accueil / A C T U A L I T É / Avis de gros temps pour Sarkozy

Avis de gros temps pour Sarkozy

L’« Affaire Nadine Morano » l’illustre de manière éclatante : Sarkozy est entré dans une période de turbulences qui risque fort de mettre à mal ses ambitions en vue de la « Primaire de la droite et du centre ». Qu’ont donc tous ces caciques estampillés « Les Républicains » à lui mettre des bâtons dans les roues ? À multiplier les obstacles sur sa route ? À saper son autorité ? Seraient-ils mus par une triviale ambition alors qu’ils disposent d’un leader messianique ?

Si Sarkozy était le nom d’une zone maritime, c’est ce type de bulletin qui eût été émis par la Météo marine avant la réunion le mercredi 7 octobre de la Commission Nationale d’Investiture Les Républicains : « Avis de grand frais avec houle de force 7 fraîchissant en début de soirée en coup de vent force 8 à 9. »

Ce n’est pas encore la tempête dans le parti de Sarkozy, mais cela commence à y ressembler, et de menaçants nuages s’accumulent, toujours plus nombreux, sur la route de la Primaire. Le ton a été donné au cours de cette réunion de la CNI dont la tenue a été pour le moins houleuse, de l’avis des participants. Les témoins sont formels : on y a vu s’affronter, toute rancœur dehors, Morano et Copé, Copé et Sarkozy, et bien sûr Morano et Sarkozy. Entre les références acides à la « race blanche » de l’ex-Pucelle* de Meurthe-et-Moselle, aux « petits pains » de l’Amer de Meaux, et à la « fuite d’eau » du président matamore, les échanges ont été des plus virulents.

Au final, Nadine Morano n’a rien lâché, et si elle perd l’investiture LR en Meurthe-et-Moselle au profit de son presque clone Valérie Debord, elle estime, non sans raisons, avoir marqué des points importants en vue de la Primaire où elle entend bien jouer les trouble-fêtes et, sinon se qualifier pour la Présidentielle, du moins se positionner pour l’avenir avec un score de nature à la rendre incontournable. Peut-être même se voit-elle un destin à la Valls ? Une Morano ne doute jamais de rien !

Le problème pour Sarkozy est qu’en s’affichant sur une ligne très droitière, Morano entend chasser sur les terres de son ex-mentor qui espérait préempter le vote des sympathisants de la droite dure dont il aura le plus grand besoin pour se qualifier au 2e tour. Un mauvais coup pour Sarkozy, et l’on comprend d’autant mieux la valse-hésitation à laquelle il s’est livré en tentant de ménager tout à la fois les tenants d’une ligne dure et les alliés centristes, particulièrement remontés contre la députée européenne.

Morano candidate avec l’intention publiquement déclarée de « dézinguer Sarkozy », Copé en embuscade pour pourrir la vie du même Sarkozy sur fond d’« Affaire Bygmalion », voilà qui augure une campagne difficile pour celui qui entend retrouver les ors de l’Élysée, histoire sans doute d’y faire ce qu’il a été incapable d’y réaliser en 5 ans d’un mandat médiocre et ponctué d’âneries, à l’image de la campagne de Libye aux conséquences si désastreuses en termes de migration et d’armement des djihadistes. .

Une campagne d’autant plus difficile pour Sarkozy que ses rapports avec Fillon sont exécrables et que Juppé sait qu’il détient là une chance unique d’accéder à la magistrature suprême, avec le renfort probable d’un électorat centriste qui ne veut plus voir se rejouer le match Sarkozy-Hollande, les deux présidents pouvant être renvoyés dos à dos pour leur gouvernance indigne de la 5e puissance mondiale. Quant à Le Maire, il entend bien ne pas être en reste et tirer son épingle du jeu en ne faisant aucun cadeau à l’ex-président.

Pourquoi d’ailleurs les candidats déclarés lui feraient-ils des cadeaux ? Outre le fait que Sarkozy les a tous méprisés et insultés, outre cet autre fait qu’il peut être « dézingué » à tout moment par une procédure judiciaire, l’animal politique a manifestement perdu son flair et multiplie même les bourdes. Écoutons à cet égard Morano – encore elle –, citée par Le Canard Enchaîné : « Sarko, il a perdu les pédales depuis longtemps. La preuve, en juillet, on ne l’a pas entendu sur la crise grecque, il a préféré aller au Cap Nègre, sans réunir le Bureau politique. Et sur les migrants, pareil : il a préféré aller en Corse. Si ça continue, les gens vont finir par lui dire « ʺCasse-toi, pauv’ con !ʺ »

Allez, Nadine, ne tente pas les Français d’avoir recours à une formulation aussi vulgaire, et laisse les voter lors de la Primaire. Entre tous ceux que Sarkozy a traités de « connards », d’« abrutis » et même d’« enculés », autrement dit les fonctionnaires, les chercheurs, les Bretons, les diplomates, les syndicalistes, les magistrats, ses adversaires politiques, ses « amis » politiques, et même ses collaborateurs, cela fait pas mal de monde qui aimerait le voir mordre la poussière. Et que dire de tous ceux qui, depuis des années, sont victimes d’inondations ? Que penseront au moment du vote tous ces gens en se rappelant que Sarkozy, quelques mois avant Xynthia, affirmait de manière péremptoire : « Il faut rendre constructibles les zones inondables » ?

Le problème de Sarkozy est qu’il n’est plus équipé mentalement pour affronter le gros temps. Hollande non plus, au propre comme au figuré. Les Français comprendront-ils qu’il faut tirer un trait définitif sur ces deux-là ? À gauche, cela semble d’ores et déjà écrit. À droite, tout se jouera lors de la Primaire des 20 et 27 novembre 2016. Avec une Morano revancharde, et sans doute plus harpie* que jamais.

* Depuis 1975, le nom de Pucelle a été officiellement changé en Pugelle.

** Nadine Morano : Harpie Birthday ! (novembre 2011)

Commentaires

commentaires

A propos de Fergus

avatar
Autodidacte retraité au terme d'une carrière qui m'a vu exercer des métiers très différents allant d'informaticien à responsable de formation, je vis à Dinan (Côtes d'Armor). Depuis toujours, je suis un observateur (et de temps à autre un modeste acteur) de la vie politique et sociale de mon pays. Je n'ai toutefois jamais appartenu à une quelconque chapelle politique ou syndicale, préférant le rôle d'électron libre. Ancien membre d'Amnesty International. Sur le plan sportif, j'ai encadré durant de longues années des jeunes footballeurs en région parisienne. Grand amateur de randonnée pédestre, et occasionnellement de ski (fond et alpin), j'ai également pratiqué le football durant... 32 ans au poste de gardien de but. J'aime la lecture et j'écoute chaque jour au moins une heure de musique, avec une prédilection pour le classique. Peintre amateur occasionnel, j'ai moi-même réalisé mon avatar.

Check Also

La fin de l’actionnaire !

  Pour de plus en plus d’entreprises, le capital n’est plus un ingrédient crucial. Au ...

6 Commentaire

  1. avatar

    bien vu Fergus, il ne reste plus qu’à trouver derrière quel Buisson se cache Sarko aujourd’hui…

    ou dégoter ses tentatives d’imposer des gens comme Guillaume Peltier comme dauphin.

    celui là aussi il en tient une belle couche…

    http://www.20minutes.fr/politique/1499303-20141211-ump-5-choses-ignorez-peut-etre-guillaume-peltier

    surnommé avec son alter-ego « «Adolf et Benito» »…

    un « jeune chrétien »… ou un jeune crétin ?

    • avatar

      Bonjour, Morice

      Sarkoy, à mon avis, navigue à vue, décontenancé par son retour raté et un manque persistant de maîtrise du parti. Y a-t-il un nouveau Buisson ? Je n’en sais rien, mais le moins que l’on puisse dire est que la ligne fluctuante et les valses-hésitations ne sont pas de bon augure pour l’Ex.

      Quel rôle joue vraiment Peltier ? Là aussi, je n’en sais rien, mais je suis assez tenté de reprendre le qualificatif de « crétin » pour ce qui le concerne. Merci pour le lien.

  2. avatar

    J’avais rédigé 3 articles sur celui qu’il a longtemps présenté comme son dauphin potentiel : l’ineffable Guillaume Peltier, venu du FN et de de Villiers.

    Embarqué lui aussi dans l’affaire Bygmalion.

    Aujourd’hui, il semble s’être calmé, ce prétentieux, et Sarko s’en être aussi lassé.

    Présenté à trois reprises, la série n’est jamais parue… Agoravox a peur des menaces des avocats, même quand elles ne sont pas fondées. Le gag, c’est que mon texte anodin sur « C’est cendrillon », annonçant les amours de Sarko avec Carla Bruni qui a été ainsi retiré de la parution, sans que je n’aie jamais eu aucune explication, comme l’a été un article de 2007 également sur la sortie d’un bouquin avec à côté celui annonçant « ça va mal finir » : or il ne contenait rien d’injurieux ni de menaçant. Qui l’a fait retiré et pourquoi demande une explication que je n’aurais jamais eue. Un autre individu à fait retirer un article à deux reprises : un escroc, embarqué dans une s’ombre histoire de vol de bateaux, de trafics d’armes et d’opium… lui s’en vante dans son site en prime, ce qui est… ahurissant !!!! La piste retrouvée pr mes soins menait au Phocea, et à ses véritables propriétaires, quoi ont visiblement joué au « ce bateau n’est pas à nous » pour des raisons… fiscales. J’avis tout expliqué… poubelle !!!

    Peltier en février dernier à annoncé qu’il laissait tomber Sarko.

    http://www.rtl.fr/actu/politique/ump-guillaume-peltier-se-desolidarise-de-nicolas-sarkozy-7777509812

    il devrait repartir d’où il est venu cet oiseau là : l’extrême droite facho et catho… avec son double aussi crétin, l’autre Geoffroy là:
    http://media.rtl.fr/online/image/2012/1112/7754549686_les-deux-fondateurs-de-la-droite-forte-geoffroy-didier-et-guillaume-peltier.jpg

    les « bébés Buisson » en fait :
    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140710.OBS3386/geoffroy-didier-et-guillaume-peltier-le-debut-de-la-fin-pour-les-bebes-buisson.html

    http://www.laplumeagratter.fr/2014/05/13/droite-forte-ump-vous-connaissiez-sans-doute-malheureusement-deja-guillaume-peltier-apprenez-donc-a-connaitre-geoffroy-didier/

    « En conclusion de cet article sur la Droite Forte, j’ai simplement envie de dire à nos deux guignols aux dents aussi longues que leur vertu est courte et leur conviction ténue, et comme aurait pu l’écrire le grand Marcel Pagnol : « mes pauvres enfants… quand on fera danser les couillons, vous serez pas à l’orchestre ! ». Et si l’un de vous, mes chers lecteurs, a encore -sincèrement- envie de voter UMP après avoir vu ce « machin » dans ses œuvres sur BFM TV… promis-juré, je lui achète une BMW, ou au choix, un studio à Ibiza. Parce qu’il le vaudra bien. Et ce n’est sous ma plume certainement pas un compliment ! »

    ce qui signifie aussi que la droite n’est plus forte, après la définition… de ce parti de deux nazes.

    Sarko l’aura coulée complètement !!!

    Mais il est INCAPABLE de s’amender, ce mec, et de s’analyser. C’est un malade du pouvoir, et il n’y a aucune potion pour le soigner, hélas ! Il se croit toujours le centre du monde… mais les casseroles vont remonter, croyez-moi… et il y en a de belles, et des insoupçonnées encore.

    intéressez-vous aux otages libérés par exemple par Aqmi lorsqu’il était président : Pasqua lui avait appris comment faire… ayant déjà fait la même chose.

    Ravi de vous lire ici, et d’abandonner comme Dugué Agoravox à son triste sort de site porte-parole de l’extrême-droite rouge-brune… à vomir, ou avec son tapis rouge détoulé au Hezbollah depuis des semaines : INFECT. ODIEUX, et MALSAIN.

  3. avatar

    Fergus : maintenant il est mort, Sarkozy :

    http://www.leparisien.fr/politique/bygmalion-lavrilleux-accuse-sarkozy-de-se-defausser-et-de-ne-pas-assumer-13-10-2015-5182817.php

    «Je vais vous dire quelque chose que je n’ai jamais dit, et dont j’ai la certitude, conforté par la lecture du dossier aujourd’hui :les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 ont dérapé, et pas seulement le budget consacré aux meetings. Il ne faudrait plus appeler cette affaire « Bygmalion », mais celle des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy», déclare l’ancien cadre de l’UMP, aujourd’hui député européen.

    «Les comptes ont débordé de tous les côtés. Il n’y a que Nicolas Sarkozy pour dire dans sa déposition que cette affaire ne concerne pas sa campagne… C’est un système de défense voué à un échec total. Il adopte le même dans toutes les affaires où il est entendu : « C’est pas moi, c’est l’autre ». Dans Bygmalion, il dit « C’est pas moi, c’est Copé ». Il se défausse, il vit dans un monde irréel et ne sait pas assumer. Les grands chefs sont pourtant ceux qui assument. L’ingratitude est la marque des faibles», assène M. Lavrilleux, mis en examen dans cette affaire. »

    ce qui s’appelle un enterrement de première classe… !!!

    • avatar

      Bonsoir, Morice

      Merci pour toute ces informations concernant les petits soldats de la droite nationaliste dont on n’arrive plus à déterminer où elle commence sur l’échiquier, au sein d’un parti LR plus que jamais tiraillé entre les aspirations modérées des uns et la dérive vers le FN de l’autre.

      Pour ce qui est de Sarkozy, le fait est, évident, qu’il a de moins en moins la main sur le parti. Et s’il arrive encore à tenir ses groupies, il aura bien du mal à convaincre qui que ce soit chez les modérés et les centristes qui lui préfèreront un Juppé plus rassurant.

      Plus rassurant et non menacé par une batterie de casseroles judiciaires comme l’est Sarkozy qui – et les sympathisants de droite devraient le comprendre – peut exploser à tout moment. A cet égard, les propos de Lavrilleux sont très clairs. Qui d’ailleurs peut sérieusement croire que les colossales dérives financières de la campagne de 2012 n’ont pas obtenu l’accord de Sarkozy ? Les juges estimeront-ils pour autant les charges suffisantes ? J’aimerais le croire.

  4. avatar

    Il est mort et enterré par les déclarations de son petit soldat qui se rebiffe :

    « Il m’arrive d’avoir peur. Je n’ai pas envie d’apprendre à nager dans 20 centimètres d’eau comme Robert Boulin. J’ai dit à mes proches que si un jour j’avais un accident de voiture, il faudrait faire une expertise. C’était de l’humour noir… quoique ».

    … peut-on lire dans le monde aujourd’hui : vous vous rendez-compte ? Lavrilleux qui avait même paru à moitié sincère en écrasant une larme lorsqu’il s’était fait pincer (en affirmant u’il n’avait pas touché un sou lui-m^mee) DESCEND aujourd’hui en flammes son maître, en laissent entendre qu’il est aussi dangereux que ne l’était Chirac.. au temps de Boulin !!

    c’est une déclaration GRAVISSIME !!! il laisse entendre qu’on voudrait se débarrasser de lui, puisqu’il SAIT.

    C’est évidemment une manière de se protéger…. mais en même temps gun AVEU terrible de ce qu’est capable de faire Sarkozy.

    C’est une déclaration de décès politique, cette phrase !!!

    et que penser de cette photo, Fergus : la remise de la légion d’honneur à Lavrilleux, par Sarkozy, aux côtés de Coppé ?

    N’est-ce pas la plus belle du jour, celle-là ???

    il n’avait qu’à pas l’enterrer une une seule phrase, le Sarko :

    http://www.europe1.fr/politique/sarkozy-lavrilleux-aura-a-repondre-devant-la-justice-2170641

    « . En ce qui concerne ma campagne, je le dis à tous ceux qui m‘ont soutenu, il n’y a jamais eu le moindre système de double facturation. Que les 17 millions qu’on prétend dépendre de ma campagne qui auraient été cachés, c’est une folie. »

    Sarkozy, c’est simple, est donc… fou. A lier !