Accueil / T Y P E S / Chroniques / Aviez-vous remarqu
Photo : laterrevatrembler.com

Aviez-vous remarqu

Photo : laterrevatrembler.com
Photo : laterrevatrembler.com

Jean Gagnon Dossier Actualit? ?conomique

?que le gouvernement am?ricain a fait un profit

Goldman Sachs vient de rembourser l?investissement de 10 milliards que le gouvernement am?ricain avait effectu? dans l?entreprise l?automne dernier durant la crise? financi?re. Les dividendes vers?s sur ces actions privil?gi?es et le rachat des warrants (options d?achat d?actions) que la compagnie avait octroy?s au gouvernement ont totalis? 1,4 milliard, ce qui constitue un rendement annualis? de 23 % pour les contribuables am?ricains. Int?ressant, direz-vous.

C?est Goldman Sachs elle-m?me qui en a fait l?annonce mercredi par voie d?un communiqu? dans lequel le pr?sident de la compagnie, Lloyd Blankfein disait: ? Nous sommes reconnaissants des efforts faits par le gouvernement ?.

On le serait ? moins. Lorsque le gouvernement a fourni 10 milliards ? Goldman Sachs pour l?aider ? se sortir de la crise, les actions de la compagnie valaient 50?$. Elles valent aujourd?hui 160?$. Un rendement annualis? de 330?%. Le gros lot, c?est rarement pour les contribuables.

?que les syndicats tentent de sauver les meubles chez Air Canada

Air Canada, dit-elle, a un urgent besoin d?un pr?t de 600 millions pour faire face ? ses obligations et survivre d?ici ? ce que les conditions ?conomiques s?am?liorent.

?videmment, la confiance ne r?gne pas chez les pr?teurs qui ne se pr?cipitent pas ? la porte et qui demandent de solides garanties. Malheureusement, Air Canada n?a plus beaucoup de biens qui ne soient pas d?j? nantis. Resteraient certains droits portuaires, c?est-?-dire ces espaces o? elle peut garer ses avions atterrissant dans les diff?rents a?roports internationaux. Ces droits vaudraient plusieurs centaines de millions de dollars.

Plusieurs syndicats des employ?s du transporteur implorent le gouvernement de consentir lui-m?me le pr?t de 600 millions afin qu?Air Canada n?ait pas ? donner ses droits portuaires en garantie collat?rale pour le pr?t.

Si les syndicats veulent que la compagnie pr?serve ses actifs de valeur, c?est probablement parce qu?ils sentent que la faillite pour bient?t. Il faudra alors restructurer, et ces actifs de valeur rendront cet exercice moins douloureux pour tous ceux qui ont un int?r?t quelconque dans l?entreprise, dont ?videmment les travailleurs.

Une nouvelle faillite d?Air Canada, la deuxi?me en 6 ans, semble vraiment in?vitable. ? preuve Jacques Kavafian, un analyste chez Research Capital qui suit de pr?s les destin?es d?Air Canada depuis des ann?es, parlait lundi de la fa?on dont la compagnie devra se restructurer, concluant d?j? que les actions de la soci?t? ne vaudront bient?t plus rien. Si m?me des analystes, qui sont g?n?ralement plut?t des ? cheerleaders ? d?entreprise que de v?ritables critiques, parlent de faillite, c?est que la probabilit? doit ?tre vraiment tr?s ?lev?e.

?et que Vincent Lacroix est libre

Vincent Lacroix a retrouv? sa libert?. Du moins une partie, car il devra quand m?me demeurer en r?sidence et participer ? des travaux communautaires pendant un an et demi.

L?homme est apparu amaigri apr?s son s?jour derri?re les barreaux. Mais cela n?a pas att?nu? le d?sir de vengeance auquel la population en g?n?ral, et les investisseurs flou?s en particulier, semblent ?tre en proie.

Ceux-ci se consolent ? l?id?e qu?une nouvelle poursuite, celle-l? devant la Cour criminelle, d?butera le 14 septembre, et pourrait renvoyer Lacroix en prison, cette fois pour plus longtemps.

Toutefois, ils ne devraient pas se r?jouir trop vite, car rien n?est gagn?. La maladresse de l?Autorit? des financiers (AMF) pourrait jouer en faveur du fraudeur. La poursuite au p?nal qu?a intent?e l?AMF n?aurait pas d? pr?c?der celle au criminel, comme c?est g?n?ralement le cas. ? cause de la pr?cipitation de l?AMF, qui tentait par l? de pr?server son image s?v?rement ternie par toute la saga Norbourg, Vincent Lacroix tentera de faire abandonner les proc?dures, pr?textant qu?il serait alors jug? deux fois pour la m?me faute. Et il pourrait avoir gain de cause et conserver sa libert?.

Peu importe la conclusion de cet imbroglio juridique, pour ceux qui ont ?t? d?trouss?s de leurs ?pargnes, par contre, rien n?est perdu. Ils auront la chance de r?cup?rer leur argent gr?ce au recours collectif dont les proc?dures devraient d?buter en 2010. C?est ce proc?s qui en r?alit? est le plus important. Il permettra peut-?tre aux victimes d?obtenir justice, tout en faisant la lumi?re sur ce qui s?est vraiment pass?. Je pense surtout au r?le jou? par l?AMF. Celle-ci a r?ussi ? ?viter une commission d?enqu?te, mais elle ne pourra pas se soustraire ? l?examen rigoureux de la poursuite lorsque les proc?dures du recours collectif commenceront.

Autres textes sur ?conomie

Des nouvelles de la crise??conomique

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Georges de La Tour : la « Rixe des musiciens »

« La musique n’adoucit pas toujours les mœurs », semble nous dire le peintre lorrain avec ce ...