Accueil / A U T E U R S / COLLABORATEURS DE CENT PAPIERS / Autoroutes : halte au racket, l??tat doit en reprendre le contr?le

Autoroutes : halte au racket, l??tat doit en reprendre le contr?le

Marianne a publi? hier un ??appel des ?lus contre la privatisation des autoroutes??, sujet qui figure parmi les chevaux de bataille de plumedepresse, aussi le relayons-nous avec joie : ??Alors que le gouvernement s?appr?te ? prolonger de trois ans la rente des autoroutes, Marianne publie un texte sign? par la droite comme par la gauche appelant le gouvernement ? y renoncer. Fran?ois Hollande ne le signera pas, lui qui alors candidat, avait pourtant qualifi? cette privatisation ? d?op?ration ? courte vue ? (?). Cet appel est ouvert ? vos signatures??? Mais l??tourdi confr?re a oubli? le lien vers la p?tition ! Que dit le texte ? ??Apr?s la vente ? vil prix par l??tat du r?seau autoroutier fran?ais, qui a d?but? en 2002 et s?est achev?e en 2006, apr?s la prorogation d?un an des concessions en 2011 sous un pr?texte environnemental, le gouvernement Ayrault entend finaliser son plan de relance autoroutier en prolongeant une nouvelle fois, de trois ans, la dur?e d?exploitation de nos autoroutes par leurs actuels concessionnaires. Il reporte ainsi ? 2033 en moyenne la fin des concessions dont disposent les groupes Vinci, Eiffage et Albertis. En contrepartie, ceux-l? devraient prendre ? leur charge une vingtaine de projets d?am?nagement de sections autorouti?res autour de grandes villes, de liaisons entre des autoroutes existantes, ou encore la mise aux normes de sections existantes. L?ensemble devrait repr?senter un montant de 3,7 milliards d?euros. Nous, ?lus soucieux des deniers publics mais aussi de la pr?servation du patrimoine national, ne pouvons accepter une nouvelle d?mission de la puissance publique alors que les groupes concessionnaires n?ont pas respect? leurs obligations. Un rapport, pour l?heure ? officieux ?, command? ? deux hauts fonctionnaires, a alert? les pouvoirs publics sur cette situation ; pourtant, les bases de l?actuelle n?gociation restent inchang?es, ne prenant pas en compte ces manquements des concessionnaires. De son c?t?, la Cour des comptes a d?nonc? ? de nombreuses reprises l?incapacit? de l??tat ? imposer aux concessionnaires le respect de leurs obligations, constatant notamment des tarifs manipul?s et une qualit? des chauss?es d?grad?e. Pourtant, les recettes g?n?r?es par l?exploitation des concessions autorouti?res donnent lieu chaque ann?e ? de tr?s substantiels profits : plus de 2 milliards d?euros de b?n?fices net pour un chiffre d?affaires de 8 milliards d?euros en 2012. C?est cet incroyable cadeau que s?appr?te ? renouveler l??tat, au profit de ces grands groupes du secteur peu respectueux de leurs engagements. La quasi-totalit? de leurs investissements pass?s sera int?gralement rembours?e dans les dix prochaines ann?es.?? l?horizon 2030, au rythme de l??volution actuelle des tarifs et de la progression du trafic, chaque ann?e d?exploitation devrait donc leur rapporter 10 milliards d?euros, et presque autant de b?n?fices.

Marianne a souvent abord? le sujet, comme l'atteste cette couverture de novembre 2011.

Marianne a souvent abord? le sujet, comme l?atteste cette couverture de novembre 2011.

Ce sont donc entre 5 et 7 milliards d?euros net d?imp?t chaque ann?e pour une p?riode de trois ann?es suppl?mentaires que l??tat s?appr?te ? offrir, soit 18 milliards d?euros d?ici ? vingt ans. Soit l??quivalent d?un enrichissement imm?diat de 6 ? 9 milliards d?euros pour les groupes propri?taires des concessions, et un appauvrissement du m?me ordre de l??tat. Quel est donc cet ?tat strat?ge qui organise son propre d?pouillement : faire financer par d?autres 3,5 milliards d?euros d?investissements quand cela lui en co?te entre le double et le triple ??Nous, ?lus soucieux des deniers publics mais aussi de la pr?servation de l?ind?pendance nationale, sommes alarm?s par l?ampleur de la dette dont souffre aujourd?hui la nation. Le poids de l?endettement de l??tat lui interdit d?sormais d?affecter ? l?investissement les ?conomies budg?taires qu?il peut d?gager. Beaucoup de pays dans le monde d?couvrent aujourd?hui que la privatisation partielle du service public de la route a souvent octroy? des rentes extravagantes aux grands groupes. Au pr?texte que l??tat doit se d?sendetter, il se prive de recettes pr?cieuses ! La France peut et doit r?cup?rer le contr?le et le b?n?fice de ses infrastructures de transport. Cela sera b?n?fique aux finances publiques et au pouvoir d?achat des automobilistes ; la seule cons?quence n?gative se lira dans les r?sultats boursiers des grands groupes actuels.???

rose renvers?e_optIl nous est livr? la liste des premiers signataires de cette p?tition : Jean-Luc M?lenchon et Martine Billard (copr?sidents du Parti de gauche), Nicolas Dupont-Aignan (d?put?-maire de Yerres, pr?sident de Debout la R?publique), Fran?ois de Rugy (d?put? de Loire-Atlantique, co-pr?sident du groupe d?Europe ?cologie-Les Verts ? l?Assembl?e nationale), Emmanuel Maurel (vice-pr?sident du conseil r?gional d??le-de-France, PS), Marie-No?lle Lienemann (s?natrice de Paris, PS), Jacques Myard (d?put?-maire de Maisons-Laffitte, UMP). Outre nos fiers repr?sentants du Front de gauche qu?on ne s??tonne pas de trouver ici, deux figures de la gauche du PS ? avec G?rard Filoche, les champions de France des avaleurs de couleuvres -, et un ?cologiste qui ne s?interdit pas d??tre de gauche ? m?me si sa formation s?honorerait de quitter ce gouvernement inf?me -, notons la pr?sence du trublion Dupont-Aignan ? qui imaginait un gouvernement r?unissant le PG et le FN, c?est dire la confusion du personnage ! ? et de Jacques Myard, prototype du d?put? droitard dont on est fort surpris qu?il ait sign? ce texte. La privatisation des autoroutes est pourtant bien une ?uvre pure de la droite. Sur laquelle Fran?ois Hollande pourrait et devrait revenir, mais l?on sait ? quel point cet homme l? renie le camp auquel il est cens? appartenir. Il n?est pas inutile, donc, dans ces circonstances, d?op?rer un rappel historique. Voici ci-dessous notre billet du 31 janvier 2012.

Les autoroutes augmentent encore : retour sur une exemplaire spoliation de la collectivit? par la droite

autoroutes_opt??L?ensemble du r?seau des Autoroutes du Sud de la France annonce une hausse de 2,4% ? compter de mercredi 1er f?vrier, annonce France3.fr. Une hausse d?autant plus difficile?? avaler pour l?usager que Vinci, le propri?taire d?ASF,? affiche une sant? insolente : l?entreprise a vu son chiffre d?affaire augmenter de 4% entre 2009 et 2010, son r?sultat net faisant dans le m?me temps un bond de plus de 14%.?? Et Vinci n?est pas le seul : ??Les soci?t?s d?autoroute r?visent ? la hausse le prix des p?ages ce mercredi. L?augmentation oscille entre 2,05% pour Escota et 2,58% pour le r?seau tr?s emprunt? d?APRR. Depuis 2005, les tarifs ont ?volu? nettement plus vite que l?inflation, compl?te Challenges. Chaque ann?e, au 1er f?vrier, c?est la m?me chose : les soci?t?s d?autoroute passent leurs hausses de tarifs. Et cette ann?e encore, l?automobiliste fran?ais verra sa note au p?age s?alourdir de quelque 2,5%. 2,42% pour ASF, 2,53 pour Cofiroute, 2,05% pour Escota, 2,58% pour APRR, 2,55% pour Area et enfin 2,31% pour Sanef. Depuis la privatisation des autoroutes en 2005, la facture n?a cess? d?enfler. Le calcul de ses hausses, inscrit dans les contrats de concession de chacun des r?seaux pr?voyait pourtant qu?elles ne devraient pas d?passer 70% de l?inflation? sauf travaux d?am?lioration cons?quents, et autres normes environnementales suppl?mentaires. R?sultat ? Que de travaux ! Que d?esp?ces d?oiseaux rares prot?g?es ! Et quel tarif ! Le prix au kilom?tre fr?lera en 2012 les 8 centimes en moyenne, contre 6,8 en 2005. Soit une augmentation de 16,4%, alors que la hausse des prix ? la consommation n?a atteint que de 11,7% sur la m?me p?riode. La palme revenant au r?seau ASF, du groupe Vinci, avec 21% de hausse !??

C?est ?videmment scandaleux, mais ? qui la faute ? Aux entreprises priv?es en question ? Mais leur but est de faire du profit, pour satisfaire leurs actionnaires, c?est leur nature m?me ! C?est donc l?occasion de republier un billet d?octobre 2006 :

Privatisation des autoroutes?: le march? de dupes

??Exemplaire illustration de la politique de la droite qui sacrifie l?int?r?t g?n?ral au b?n?fice de quelques-uns?: la privatisation des autoroutes. A l?origine, les p?ages ?taient cens?s rembourser leur construction. Jamais la gratuit? ensuite promise ne sera ? l?ordre du jour. Une fois leur amortissement effectu?, au moins allaient-elles rapporter ? la collectivit??: 900 millions d?euro rien que pour 2005. Patatras?: la droite d?cide de brader le patrimoine national aux int?r?ts priv?s pour une dizaine de milliards. Alors qu?en trente ans, elles en auraient rapport? quarante?! Comme si cette v?ritable spoliation du peuple au profit des affairistes ne suffisait pas, voil? maintenant que les hausses de tarifs attendues commencent. Les autoroutes Paris-Rhin-Rh?ne viennent en effet d?augmenter le prix du p?age de 2,47% pour les v?hicules l?gers et de 3,46% pour les poids lourds. Alors que l?entreprise a enregistr? au premier semestre un b?n?fice en hausse de 28,6%?! Telle est bien s?r la logique des actionnaires, oppos?e ? celle du service public?: tout pour le profit. Le syndicat Sud Autoroutes d?nonce l? ??une des plus importantes hausses de ces derni?res d?cennies, tr?s sup?rieure aux chiffres de l?inflation???: ??Il s?agit d?une bien mauvaise nouvelle pour les millions d?usagers qui sillonnent chaque ann?e le r?seau APRR puisque cette hausse cons?quente des tarifs s?ajoute ? une nette d?gradation du service aux clients avec en particulier une calamiteuse politique d?automatisation des p?ages qui accro?t les d?lais d?attente au p?age??. Pourquoi donc s?abstenir de prendre les usagers pln_optcaptifs en otages?? La F?d?ration des entreprises de transport et logistique de France parle pour sa part d? ??une augmentation brutale et pr?occupante??. Quant aux r?actions politiques, le Parti socialiste s?exprime sur le sujet par la voix de Pascale Le N?ouannic, sa Secr?taire nationale aux Transports (mise ? jour : en novembre 2008, elle participe ? la fondation du Parti de gauche, CQFD !), qui juge que cette augmentation des tarifs ??d?montre le caract?re dangereux de la privatisation des autoroutes. Comme le redoutait le parti socialiste, la privatisation des soci?t?s d?exploitation du r?seau autoroutier a bel et bien permis aux entreprises exploitantes de d?cider seules des variations de tarifs, au d?triment des usagers de la route, et sans avantage pour la collectivit?. Cette nouvelle ponction sur le pouvoir d?achat des usagers est imputable aux choix du gouvernement (?). Le Parti socialiste r?it?re donc son opposition totale ? cette privatisation, qui constitue un bradage du patrimoine national contraire ? l?int?r?t g?n?ral, ? la coh?sion territoriale et nationale, et au respect de l?environnement. Il rappelle ? cette occasion que la propri?t? des autoroutes et des soci?t?s qui assurent leur exploitation doit rester sous contr?le public.?? Si le candidat socialiste est ?lu en 2007, renationalisera-t-il donc les autoroutes????

[Nous ne le saurons jamais, le pr?sident ?lu en 2007 ayant ?t? celui-dont-le-nom-est-maudit… Mais attendez, ce n’est pas fini ! La droite ?tant donc rest?e au pouvoir… Billet de f?vrier 2010 :]

??Les caisses sont vides??

Encore deux milliards d?euros offerts aux soci?t?s d?autoroutes?!

Comment la droite organise la spoliation de la collectivit?

Le scandale continue, d?voil? par?Marianne2?sous le titre de?2 milliards d?euros?: le petit cadeau de l?Etat aux soci?t?s d?autoroutes?: ??D?cid?ment, les b?tonneurs Eiffage et Vinci, qui ont mis la main sur les soci?t?s d?autoroutes, ont fait une super affaire. Ils les avaient rafl?es ? vil prix?sous Villepin, pour 15,5 milliards d?euros au lieu des 22 milliards auxquels les estimait la Cour des comptes?? ce que nous confirme un des banquiers d?affaires qui a conclu le deal?: ???mon client, en accord avec nos calculs ?tait pr?t ? payer 40% plus cher???. ?a fait mal, mais Bercy avait trouv? une parade pour se refaire?: augmenter la redevance domaniale ? laquelle les soci?t?s d?autoroutes sont astreintes. Rat?. Le doublement de cette redevance, soit 200 millions d?imp?ts suppl?mentaires, initialement pr?vu dans la loi de finances a?myst?rieusement disparu en juin 2009. Comme si cela ne suffisait pas, c?est maintenant un ?norme cadeau de plus de 2 milliards d?euros?qui tombe dans le bec d?Eiffage et Vinci.

Un Tartuffe nomm? Borloo

Un Tartuffe nomm? Borloo

En prolongeant d?un an leur droit de concession, qui prend fin aux environs de 2030, l?accord pass? avec Jean-Louis Borloo, le ministre de l?Environnement, leur permet donc de continuer ? percevoir des p?ages (9,5 milliards d?euros de chiffre d?affaires aujourd?hui) sur les usagers 12 mois de plus. ? la diff?rence que, ? ce moment-l?, les deux entreprises n?auront plus un sou de dette. Tout ira donc dans la poche des heureux actionnaires ? une fois pay?s l?entretien des infrastructures et le personnel. Du moins ce qui restera du personnel. Car en ?pluchant?la ventilation des ??engagements verts?? de 1 milliard d?euros sur trois ans, une chose saute aux yeux?: pr?s d?un tiers des sommes d?taill?es, soit 800 millions d?euros sur 1 030 annonc?s, sont destin?s ? la mise en place de p?ages automatiques ? en remplacement d?employ?s en chair et en os. (?)?Bref, pour Eiffage et Vinci, c?est encore No?l?: des cadeaux comme s?il en pleuvait. Et l?avenir s?annonce tout aussi g?n?reux.?Le gouvernement vient en effet d?accorder une hausse de 0,5% des p?ages, alors que l?inflation sur la p?riode de calcul (octobre 2008-octobre 2009) fut nulle. Mieux?: d?autres tron?ons vont ?tre mis en concession?: fin d?cembre a ?t? lanc? l?appel d?offre pour la transformation en autoroute de la?RN 10 pour la travers?e des Landes et sa mise en concession pour 50 ans.?? C?est tout simplement la collectivit? que pille ce gouvernement indigne, qui casse le service public et r?duit les budgets comme peau de chagrin dans tous les domaines, pr?textant sans cesse que les caisses sont vides. Alors qu?il s?emploie sans rel?che ? brader le bien commun au profit d?int?r?ts priv?s. Une autre illustration est fournie par l?actualit? avec l?affaire Total, qui s?appr?te ? fermer sa raffinerie de Dunkerque tout en enregistrant huit milliards de b?n?fices pour l?ann?e 2009. Or l?entreprise p?troli?re ?tait publique, rappelons-le, jusqu?? ce qu?Edouard Balladur ne s?avise de la privatiser. C?est bien la peine ensuite de verser des larmes de crocodiles lorsqu?elle supprime des emplois ou augmente ses tarifs ? la pompe?: ainsi va la logique lib?rale.

insurrectionQuestion?: comment peut-on cautionner pareille politique?? On nous parle de tol?rance, de dialogue politique apais?, de d?mocratie moderne?? Eh bien non, d?sol?, ce que fait la droite est intol?rable, preuves objectives ? l?appui. Remplir toujours davantage les prisons, multiplier les pauvres et gaver les riches?: aussi bien sur les plans de l??thique et de la morale qu?en se pla?ant du point de vue de l?int?r?t g?n?ral, tout cela est proprement injustifiable. Aussi, appartenir ? la droite est-il tout simplement inadmissible, ill?gitime. Osons l?affirmer haut et fort. En ajoutant, pour r?gler son compte ? la fausse gauche, que ce n?est pas un Dominique Strauss-Kahn qui changera quoi que ce soit, lui qui a privatis?, sous le gouvernement Jospin, davantage encore que n?avait os? le faire la droite. La formule va choquer ceux qui se cachent derri?re leur petit doigt ou les imb?ciles qui votent?UMP?sans comprendre, mais elle correspond pourtant ? la stricte v?rit??: la droite est l?ennemie du peuple. (?)??

logo

A propos de Total, relire sur?plumedepresse??:

??Tout cela est un scandale absolu?!,?s?insurge?le s?nateur socialiste Jean-Luc M?lenchon [tiens, tiens…] au micro de?RTL?le 11 mai dernier. Total n?est pas n?importe quelle entreprise priv?e. Total a ?t? cr??e au XVIIe?si?cle, et a ensuite ?t? constitu?e parce que la France n?a pas de p?trole et n?a que tr?s peu de gaz. On avait un monopole public. De cette mani?re, l??tat et l??tat seul a constitu? une grande entreprise qui est devenue la quatri?me du monde. Elle a ?t? privatis?e par M.?Balladur. En quoi le fait que Total soit devenue un bien priv? a am?lior? les performances de l?entreprise, a am?lior? la qualit? de vie des Fran?ais, a am?lior? l?approvisionnement de la France?? Tout cela, c?est la com?die lib?rale?(?)?qui a conduit ce pays dans l?impasse o? il se trouve. Aujourd?hui, ces milliards devraient ?tre dans la poche des Fran?ais au lieu d??tre dans la poche de quelques personnes. L??nergie est un bien rare, il doit ?tre collectif??.???L?humanit? ne peut continuer ? laisser le profit capitaliste lui dicter sa loi et rompre les ?quilibres ?cologiques de la Terre,??crit quant ? lui le Nouveau parti anticapitaliste en gestation. En France, la renationalisation de Total sous le contr?le des salari?s s?impose, sans indemnit?s pour les gros actionnaires. N?ont-ils pas d?j? suffisamment s?vi, apr?s la pollution des c?tes bretonnes de l?Erika et l?explosion d?AZF?? Toulouse?? Et, en 2007 encore, ils n?ont consacr? que 3% des b?n?fices de l?entreprise aux ?nergies renouvelables. Seul un service de l??nergie 100% public pourra en m?me temps satisfaire les besoins sociaux en ?nergie et choisir de respecter l?environnement et les droits des peuples du Sud sur leurs ressources naturelles?? (in?Or noir pour Total, pain noir pour le consommateur, ao?t 2008).

??Christophe de Margerie, le nouveau patron de Total, soci?t? d?j? scandaleusement emb?t?e par des ?cologistes rouges lui reprochant sa responsabilit? dans?la catastrophe de l?Erika, est donc mis en examen pour ??abus de bien sociaux et corruption d?agents publics ?trangers??, en l?occurrence iraniens. Mais, pas de chance, il l?est aussi vis-?-vis de dirigeants irakiens, soup?onn? d?avoir effectu? des versements ? des officiels du r?gime de Saddam Hussein, en marge de contrats obtenus dans le cadre du programme de l?Onu ??P?trole contre nourriture??. L?Iran des ayatollahs, l?Irak de Saddam? Y-a-t-il encore une autre patrie des droits de l?Homme avec laquelle la multinationale fran?aise est en fructueuses affaires?? Oui da?: la Birmanie, dont chacun sait que?la junte au pouvoir?est form?e d?exemplaires d?mocrates? Huit travailleurs birmans se sont plaints devant la justice fran?aise d?avoir ?t? r?quisitionn?s par l?arm?e pour participer de force au chantier du gazoduc de Yadana?: Total emploierait donc des esclaves?? Qu?on se rassure, ils ont finalement retir? leur plainte, contre des indemnit?s et le financement d?un projet humanitaire. Co?t pour la multinationale fran?aise?: 5,2 millions d?euros. Une broutille, quand on connait le montant de ses b?n?fices ? record en 2006?: 12,585 milliards d?euros net. L?argent n?a pas d?odeur, m?me lorsqu?il sent tr?s mauvais. Ajoutons enfin qu?outre l?affaire iranienne, Margerie est aussi entendu dans le cadre d?une enqu?te portant sur des versements suspects ? un ancien ministre de la Justice du Cameroun. Cela ne fait-il pas un peu beaucoup?? Mais non?: Total a des alli?s de poids, par exemple en la personne des amis de Nicolas Sarkozy, parmi lesquels?l?in?narrable ??Peter?? Lellouche, qui monte au cr?neau lorsqu?on ?voque la possibilit? de taxer ses profits?: ??En r?alit?, ce qu?il faudrait, c?est mettre les dirigeants de Total devant un peloton d?ex?cution, renationaliser et faire un grand soviet?!?Arr?tons cette gu?-guerre contre l?argent. C?est vrai qu?en dehors de la Cor?e du Nord et Cuba, tout le monde a compris ?a quand m?me. M?me les Chinois, m?me les Russes??? C?est cela m?me?: vive le capitalisme lib?ral,?qui d?truit la plan?te?et finance les dictatures qui asservissent les peuples?! Et vivent ses brillants d?fenseurs hexagonaux de l?UMP?? (in?Les d?mentis offusqu?s de Total,?mars 2007).

Et aussi?:?Total boycott?(? propos de l?Erika, f?vrier 2007),?Rions un peu avec le patron de Total?(mai 2008), sans oublier le plus lu de tous les articles de ce blog (142 927 visites ? ce jour?!),?Comment Total s?engraisse sur le dos du consommateur?(juin 2008).

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Europe: C’est à qui perd gagne

Une fois les élections terminées, tous, ou presque, les belligérants en présence trouvent de plus ...

One comment

  1. avatar

    Oui halte a racket !
    A Toulouse l’augmentation du télépéage est de 20% contre 1,14% pour la france

    Pour les haut-garonnais qui prennent tous les jours le péage pour aller travailler c’est plus de 20% d’augmentation au 1er février 2014.
    La cause au désengagement du conseil général de Haute Garonne et à la hausse de Vinci sur l’abonnement.
    Pour dire NON à cette augmentation venez signer la pétition ZAP31 sur le site change .org