Accueil / Michel Santi

Michel Santi

avatar

La mondialisation: une lèpre économique

 Les États ont quasiment perdu tout pouvoir sur leur politique économique car ils ont renoncé à peser sur les variables financières. C’est donc dans un environnement où les produits financiers structurés, où les dérivés et autres instruments dits «exotiques» ont confisqué aux États – même les plus puissants comme les ...

Lire la suite

Sortir de l’euro: un exercice difficile !

Souvenons-nous des chocs convulsifs provoqués par l’Italie et par la Grande-Bretagne contraintes, en 1992, de quitter le SME. Comme il ne s’agissait là pour ces nations que d’abandonner un régime monétaire, il va de soi que la sortie de l’euro d’un des pays membres aurait sur le champ une dimension ...

Lire la suite

L’hyperinflation, hantise omniprésente des allemands

  Les tourmentes inflationnistes de l’Allemagne démarrèrent avec l’occupation de la Ruhr en 1923 par les troupes françaises et belges. En effet, le gouvernement de Weimar de l’époque paya les ouvriers grévistes avec les Reichsmarks imprimés par la banque centrale afin de les encourager à protester et à mieux résister ...

Lire la suite

La politique des pantins tétanisés

La globalisation n’a pas contraint les Etats à mettre en œuvre des politiques publiques clivantes ayant eu pour effet d’exacerber les inégalités et de gripper l’ascenseur social. Le choix fut délibéré et assumé de la part de nos gouvernements successifs de déréguler massivement, laissant le marché comme seul arbitre des ...

Lire la suite

Globalisation vs peuple

 On la croyait acquise, irrévocable. Elle était censée sécréter quasi-mécaniquement le bien être, augmenter la productivité à la faveur des échanges commerciaux libéralisés. Toutes les barrières furent donc abattues pour favoriser la globalisation car il serait dit que marchandises et capitaux circuleraient sans contrôle ni régulation. Et les perdants d’aujourd’hui ...

Lire la suite

Dénoncer les «tactiques de peur budgétaires»

Les États ont quasiment perdu tout pouvoir sur leur politique économique car ils ont renoncé à peser sur les variables financières. C’est donc dans un environnement où les produits financiers structurés, où les dérivés et autres instruments dits «exotiques» ont confisqué aux États – même les plus puissants comme les ...

Lire la suite

L’heure de vérité pour les Saoud et pour les pétrodollars

  A la fin de la seconde guerre mondiale, les immenses réserves d’or américaines –les plus importantes au monde à cette époque- lui accordèrent le privilège de reconstruire un nouvel ordre mondial centré sur le dollar. La conférence de Bretton Woods tenue en 1944 devait en effet formaliser la consécration ...

Lire la suite

La taxation des robots

La robotisation heureuse   N’est-il pas naturel de réfléchir à la taxation des robots alors que le salarié, lui, s’acquitte de toute la palette des impôts en vigueur au sein de nos économies occidentales? Les progrès technologiques qui caractérisent notre société d’aujourd’hui sont sur le point de nous confronter à ...

Lire la suite

Inde: paralysée par la disparition du cash

Alors que les transactions en espèces représentaient 98% des échanges en Inde, le gouvernement de ce pays a décidé unilatéralement le 8 novembre dernier – par une nuit sans lune – de retirer de la circulation les billets de 500 et de 1’000 roupies. Ces coupures – constituant 86% des ...

Lire la suite

Aux sources de l’ordrolibéralisme allemand

Hans Tietmeyer nous a quitté le 27 décembre dernier. Président de la Bundesbank lors de l’introduction de l’euro, il vantait –avec raison- l’indépendance de sa banque centrale qui faisait toute la solidité de la politique monétaire allemande. A l’occasion d’un discours au F.M.I. en juin 1990, il invoquait des raisons ...

Lire la suite

Globalisation contre peuple

 On la croyait acquise, irrévocable. Elle était censée sécréter quasi-mécaniquement le bien être, augmenter la productivité à la faveur des échanges commerciaux libéralisés. Toutes les barrières furent donc abattues pour favoriser la globalisation car il serait dit que marchandises et capitaux circuleraient sans contrôle ni régulation. Et les perdants d’aujourd’hui ...

Lire la suite

L’Arabie Saoudite de retour dans la cour des grands ?

 L’OPEP est donc finalement parvenue la semaine dernière à un accord consistant à baisser sa production d’un peu plus d’un million de baril/jour. Cette première décision concrète du cartel depuis 2008 n’a pourtant pu être prise que grâce à l’activisme –pour une fois subtil et innovant– de l’Arabie Saoudite. Lasse ...

Lire la suite

Fillon: droite légitimiste et régression économique

La macroéconomie est dans tous ses états. Grâce à Donald Trump. Voilà cinquante ans que les théories de Keynes sont vilipendées et ses adeptes stigmatisés, voire dédaignés. Aujourd’hui, pourtant, les opposants acharnés au keynésianisme ont perdu, en tout cas aux Etats-Unis. Durant la Grande Dépression, Keynes plaidait pour une augmentation ...

Lire la suite

Revenu minimum universel : une idée de droite ?

Le revenu minimum universel – que certains économistes avant-gardistes appellent de leurs vœux depuis plusieurs années- a le vent en poupe. Sa mise en place est désormais sérieusement considérée non seulement par la gauche (ce qui est compréhensible), mais (plus surprenant) également par la mouvance capitaliste traditionnelle de droite. Pourquoi ...

Lire la suite

Banques centrales: le bouc émissaire facile

Les taux d’intérêt nuls n’ont pas produit les effets dévastateurs annoncés par une multitude d’économistes et d’analystes. Ils n’ont pas dégénéré en hyperinflation et n’ont pas précipité le défaut de paiement des pays les ayant mis en place. De même, où sont les mauvaises augures et catastrophistes qui faisaient il ...

Lire la suite