Accueil / ghostofmomo (page 4)

ghostofmomo

avatar

Coke en stock (CXCIII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (28)

Il existe un triple volet historique de l’affaire, comme cela concerne surtout la Bolivie, le Paraguay et le Brésil essentiellement.  Pour le premier, le rôle de la dictature de Banzer est primordial comme on va le voir durant les épisodes suivants, car il nous faut aujourd’hui décortiquer les origines de tout ce fléau.  Une étude historique qui ne sera pas sans surprises comme vous allez le voir… les liens de la dictature ...

Lire la suite

Coke en stock (CXCII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (27)

Et puis il y a les cas inattendus dans cette longue quête.  Celle, par exemple, d’une ONG d’origine allemande qui s’était retrouvée au cœur d’un scandale et d’une polémique, après qu’un article au vitriol du Der Spiegel ait montré que ses locaux au Paraguay, au lieu d’abriter un centre de ...

Lire la suite

Coke en stock (CXCI) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (26)

Ici, je vous parle depuis des années maintenant du trafic incessant de cocaïne par avions.  Il en existe un autre, peut-être plus spectaculaire encore, celui par sous-marins, ou des engins semi-submersibles dont le dessus affleure l’eau, dont un site remarquable évoque tous les modèles et toutes les capacités.  A l’évidence, ...

Lire la suite

Coke en stock (CXC) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (25)

Depuis l’épisode précédent, vous vous demandez peut-être ce que viennent faire ses cousins des Amish dans cette histoire… et pourtant aujourd’hui vous allez apprendre que eux aussi ont été tentés par le démon du commerce de la drogue… mais ça s’était passé chez eux au Canada, et non en Bolivie.  ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXXIX) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (24)

Et puis, durant toute cette quête, étalée sur plusieurs mois, on tombe sur de drôles de cas, dont la découverte inattendue nous ouvre tout un autre pan du trafic, resté jusqu’ici plus ou moins connu.  Celui de la présence d’une communauté religieuse fort spéciale, au mode de vie assez voisin ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXXVIII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (23)

Durant tout l’enquête, une autre question taraude :  c’est bien joli ce trafic, mais ça rapporte combien d’argent aux narcos ?  Cela, on va bientôt en avoir l’idée avec les aveux d’un des « comptables » du groupe de Pontes et Lacerda, dans le Mato Grosso brésilien, abordé dans l’épisode précédent qui va aligner ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXXVII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (22)

Un trafic d’un telle intensité a ses caïds et ses pilotes attitrés.  Le cas de Ricardo Cosme Santos Silva est très révélateur du fait :  c’est lui le caïd et son pilote s’appelle « Ricardo Pancadão » (de son vrai nom Clineu Bittencourt Dias).  C’est un ancien disc-jokey passé des platines aux manettes de ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXXVI) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (21)

Invariablement, dès que l’on parle trafic de drogue par voie aérienne, arrive le problème des forts jeunes pilotes recrutés par les narcos au sortir même de leur formation:  des boliviens , comme on a pu le voir.  Certains ne semblent pas avoir retenu des leçons de sagesse durant celle-ci.  Comme on va ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXXV) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (20)

Cette longue enquête s’intéresse aux fournisseurs d’avions, mais aussi aux organisateurs d’un trafic devenu tentaculaire, puisque reliant désormais par voie aérienne la Bolivie, le Paraguay, le Brésil et désormais aussi l’Argentine (nous verrons un peu plus tard pour l’Equateur, rassurez-vous).  Des organisateurs propriétaires d’avions bien entendu.  C’est dans ce contexte que tombe une des ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXIV) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (19)

Et puis on tombe aussi, à force de chercher, sur des pans entiers d’histoire qui sautent à la figure.  Celle des Farcs, finalement des dealers de coke déguisés en gauchistes, qui pour s’approvisionner en armes ont fait appel à des pilotes d’avions qui venaient échanger les livraisons contre leur cocaïne.  ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXXIII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (18)

Le Brésil, on l’a vu et on va le voir encore, est devenu un des acteurs majeurs du trafic de drogue en Amérique du Sud, et son activité déborde sur ses voisins, mais aussi jusqu’au Honduras (1) comme on va le voir aujourd’hui, pays où ne cessent de tomber des ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXXII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (17)

La découverte du rôle douteux exercé par Joao Malago (voir les épisodes précédents) pose question, celle de la manipulation des trafiquants, assistés pour déstabiliser des pouvoirs en place pas vraiment dans les goûts des Etats-Unis.  L’obscurité d’un programme comme celui de l’ICE permet en effet toutes les interprétations, d’autant plus que l’on croise durant cette enquête pas mal d’acteurs de ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXXI) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (16)

Et puis au fil des recherches sur ceux qui ont pu fournir des avions aux narco-trafiquants, on tombe sur deux perles.  Deux avions qui, avant d’être exportés, exerçaient un drôle de métier, comme vous allez le découvrir aujourd’hui.  Avant d’aller essaimer la coke, ils avaient en effet été… essaimeurs de ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXX) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (15)

Il y en a eu un autre de fournisseur d’avions aux trafiquants de cocaïne:  Un bien spécial, dont on a mis pas mal de temps à découvrir qu’il s’agissait en fait d’un infiltré chargé de plomber les avions qu’il vendait en les équipant de balises radio émettrices indétectables.   Car on ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXIX) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (14)

Dans de multiples recherches sur ces fameux fournisseurs d’avions, le nom d’appareils de type Bonanza est assez souvent revenu à en devenir intriguant.  En fait on découvre que tout un lot est ainsi parti au Paraguay ou au Brésil :  plus d’une vingtaine, provenant de la faillite de la société ...

Lire la suite