Accueil / ghostofmomo (page 2)

ghostofmomo

avatar

Coke en stock (CLXXXI) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (16)

Et puis au fil des recherches sur ceux qui ont pu fournir des avions aux narco-trafiquants, on tombe sur deux perles.  Deux avions qui, avant d’être exportés, exerçaient un drôle de métier, comme vous allez le découvrir aujourd’hui.  Avant d’aller essaimer la coke, ils avaient en effet été… essaimeurs de ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXX) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (15)

Il y en a eu un autre de fournisseur d’avions aux trafiquants de cocaïne:  Un bien spécial, dont on a mis pas mal de temps à découvrir qu’il s’agissait en fait d’un infiltré chargé de plomber les avions qu’il vendait en les équipant de balises radio émettrices indétectables.   Car on ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXIX) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (14)

Dans de multiples recherches sur ces fameux fournisseurs d’avions, le nom d’appareils de type Bonanza est assez souvent revenu à en devenir intriguant.  En fait on découvre que tout un lot est ainsi parti au Paraguay ou au Brésil :  plus d’une vingtaine, provenant de la faillite de la société ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXVIII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (13)

La Bolivie, Le Paraguay et le Brésil ont déjà été cités dans le volet de cette longue série. Ne manquait plus que l’Argentine, semble-t-il pour l’instant (nous verrons l’Equateur bien après encore).  Cette fois-ci, c’est la sagacité d’une juge qui va permettre de remonter toute une filière de distributeurs; mais aussi et surtout un des deux acheteurs promis ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXVII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (12)

On commence a se faire une bonne idée du principe :  des trafiquants achètent des avions accidentés, pour les revendre plus tard sur Internet, une fois les appareils repeints.  Certains aboutissent chez… d’autres trafiquants, qui en font leurs appareils de transport de coke.  Le plus souvent on retrouve à bord ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXVI) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (11)

L’exemple promis à l’épisode précédent, et qui va suivre, est très représentatif de la situation au Paraguay.  Tous les ingrédients y figurent:  la découverte par la police de deux avions Cessna, qui viennent visiblement d’être repeints, et dont on ignore les numéros réels, une grande villa avec des hangars dont l’arrière débouche directement sur une piste d’envol, de l’essence d’aviation à ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXIV) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (10)

Le Paraguay tangue sérieusement, et ce n’est pas l’élection toute récente de son président qui va changer les choses (je reviendrai bientôt sur lui, rassurez-vous).  Quand ce ne sont pas des trafiquants de drogue qui sévissent, ce sont des gangs, dont un très lourdement armé a attaqué une agence bancaire au bazooka récemment encore, en avril 2017.  Là encore, ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXIV) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (9)

Les deux frères brésiliens lancés en politique au Paraguay (cf notre épisode précédent) sont d’une espèce bien à part il semble bien.  Une drôle d’espèce de politicien :  fort peu recommandable, pour le moins, avec ce que vous allez apprendre aujourd’hui les concernant.  Ils sont un peu, hélas, le sommet d’un iceberg politique qui stagne dans des eaux bien gluantes.  Une fange bien ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXIII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (8)

La visite des hangars du principal aéroport du pays sera aussi fructueuse que celle de ceux de Pedro Juan Caballero, devenu le fief des marco-trafiquants, à l’évidence (cf notre épisode précédent).  Sur celui de Silvio Pettirossi (le nom d’un précurseur paraguayen de l’aviation, grand amateur de Deperdussin; cette sorte de génie entrepreneurial ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (7)

La scène est terrible :  En juin 2016, un gros SUV se cale devant un autre  (un Hummer blindé) à un feu rouge, en plein centre ville de Pedro Juan Caballero, la capitale du département d’Amambay au Paraguay.  Son hayon arrière se soulève brusquement, et toute une série de tirs en jaillit.  ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXXI) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (6)

Des avions retapés destinés à un seul voyage, cela fait longtemps qu’on en trouve au Paraguay, dissimulés au fond de hangars et habilement préparés pour leur dernier trajet, leurs pilotes les attendant.  L’un d’entre eux, un paraguayen habitant en Bolivie, sera retrouvé mort carbonisé… en Bolivie.  Son exemple, comme on ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXX) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (5)

Les avions de la coke partent également désormais direction le Brésil, marché florissant tenu par les deux grands gangs du pays.  Chaque pays possédant ses particularités, on s’aperçoit que dans celui-ci, des écoles de vol existent également, avec comme avion de formation des Cessna, type 152 notamment, mais au Brésil, ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXIX) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (4)

On commence à cerner un peu mieux le principe, grâce aux épisodes précédents. En résumé, des avions abîmés ou vieillissants ont été achetés une bouchée de pain, le plus souvent en Alaska par un trafiquant, Martín Rapozo Villavicencio. On en dénombre à ce jour plus d’une trentaine à lui seul, sans ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXVIII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (3)

On retrouvera beaucoup d’avions, appartenant à Martin Rapozo, écrabouillés en plein VRAEM, cette région de convergence de fleuves située au Pérou où d’innombrables pistes clandestines ont été décelées, et un nombre conséquent d’avions transporteurs de cocaïne trouvés.  Une région où sont aussi morts un bon nombre de (très) jeunes pilotes, ...

Lire la suite

Coke en stock (CLXVII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (2)

Hier, nous avons commencé à explorer le sommet de l’iceberg Alaskan. Beaucoup d’avions y ont en effet été achetés par Martin Rapozo, trafiquant notoire de cocaïne, pour les expédier ensuite en Bolivie, ou au Paraguay, via divers moyens de transport.  Parfois, avec un long périple traversant les Etats-Unis, mais le plus souvent par ...

Lire la suite