Accueil / C'est Nabum (page 3)

C'est Nabum

avatar

Sévices publics: le pays déraille

Le pays déraille Prendre le train est une aventure ! Il ne faut manquer ni de courage ni de patience. Si vous savez à peu près à quelle heure vous partez, il convient de n’être pas attendu à destination. Les retards permettent aux grandes lignes de maintenir approximativement leurs échéances ...

Lire la suite

Le sirop devient une purge

La retraite Universelle ! La belle idée que voilà avec une dimension qui semble dépasser toutes les frontières pour s’appliquer sans doute à la Planète toute entière. La France, phare de la civilisation retrouve sa vocation à transcender toutes les différences, à donner à chacun un idéal qui deviendra, par la ...

Lire la suite

La retraite « à points » sera saignante

    Le gouvernement sur le grill Le Bon Freluquet, envoyé spécial des maîtres queux du Monde, nous mijote un de ces régimes spéciaux dont il a le secret. Passé expert dans l’art d’embobiner le quidam, le chef étoilé du palais prépare un festin pour quelques-uns, laissant la soupe populaire ...

Lire la suite

Sans étiquette… pour mieux blanchir le bilan

Mais que se passe-t-il dans le petit monde de ceux qui retournent leur veste ? Soudainement, ils se rendent compte que si l’exercice est aisé, il a le terrible défaut de montrer à tous l’envers du décor, les doublures qui font le travail à leur place, rédigent des discours et répondent ...

Lire la suite

Pour embra(s)ser le débat: la langue de bois

Ils ont des mots plein la bouche, c’est d’ailleurs la seule et unique compétence nécessaire pour exercer cette magnifique activité qui brasse le vent et fait quelques vaguelettes de ci de là. Au tout début du monde politique, la langue de bois a été adoptée afin de ne pas sombrer ...

Lire la suite

Le torchon brûle…

À l’image de notre société. Jamais expression n’aura été aussi adaptée pour décrire l’état de décrépitude d’une société dont le tissu social ressemble bien plus à un torchon qu’à des serviettes. La fracture sociale chère à celui qui est allé manger des pommes en compagnie de tous les autres responsables ...

Lire la suite

Notre dernière heure

Le glas qui sonne annonce, me dit-on, notre dernière heure. Le temps est venu de ne plus plaisanter avec l’immuable chronologie, l’incontournable décompte de celui qui est courbe. Que certains aient pu imaginer une journée de vingt cinq heures dépasse l’entendement. Les Mésopotamiens auraient-ils cessé de compter sur leurs phalanges ...

Lire la suite

Censure !

Même en direct Les images en direct ne garantissent plus de la sincérité de la retransmission. L’épisode du salut militaire des joueurs turcs après leur égalisation en est la preuve. Une chaîne privée, marquant ainsi sa vassalité au pouvoir politique se permet de montrer en boucle le but pour éviter ...

Lire la suite

Les mots à ne plus dire…

Les temps changent. Je viens de vivre une curieuse expérience que je ne peux garder pour moi, tant elle m’est restée en travers de la gorge, voie qui naturellement est celle que je privilégie pour m’exprimer à la ronde. J’ignorais alors que face à moi se dressait le plus redoutable ...

Lire la suite

La langue des oiseaux

La langue des oiseaux. Il était une fois un pays prospère au bord de sa rivière, coincé entre l’eau qui l’abreuvait de richesses et la forêt qui lui donnait tout ce que l’appétit peut espérer. Les gens auraient dû y vivre heureux : ils avaient tout à portée de main en ...

Lire la suite

Jamais un pied devant l’autre: les marcheurs aux gros godillots

Jamais un pied devant l’autre. Qu’ils sont formidables nos marcheurs si pleins de bonnes intentions. À les écouter, la main sur le cœur, nous jurant leur grand Dieu qu’ils sont là pour défendre la Planète, l’écologie, la nature, nous en viendrions à les croire sur parole. Il est vrai que ...

Lire la suite

Contrôle routier inopiné

Il est bien loin le temps où un gendarme qui arrêtait un véhicule, gratifiait ses occupants d’un salut, d’un sourire accompagnés d’un martial geste de la main. Les gants blancs octroyaient alors une solennité qui incitait sans doute le digne représentant de la maréchaussée à une grande courtoisie, y compris ...

Lire la suite

Hommage aux bénévoles de la SNSM

  La main tendue du fond de la bîme … Il était une fois deux frères qui vivaient en bord de Loire. Parfaitement inséparables, ils n’avaient d’autre plaisir que de sillonner la rivière, chacun sur sa petite place. Ils pêchaient, chahutaient, baguenaudaient et profitaient de la beauté des lieux. Ils ...

Lire la suite