Accueil / Andre lefebvre

Andre lefebvre

avatar

Le Temps sumérien

1) La vitesse de la lumière est un maximum indépassable. 2) À la vitesse de la lumière, les distances disparaissent et le temps se « fige ». 3) Au moment du Big-bang, toute l’énergie cinétique existante depuis, s’est manifestée; c’est ainsi que la vitesse de la lumière fut déterminée comme une limite ...

Lire la suite

Voir des problèmes là où il n’y en a pas

Selon la science nos observations soulèvent un problème de taille qui n’est explicable que par une période « inflationnaire » durant laquelle notre univers dû « grossir » d’un facteur incroyablement énorme, violent et rapide. Ce modèle de l’inflation cosmique est devenu la théorie principale concernant la naissance de l’Univers. La théorie de l’inflation ...

Lire la suite

L’inertie

Qu’est-ce que l’inertie? En physique, l’inertie d’un corps, dans un référentiel galiléen (dit inertiel), est sa tendance à conserver sa vitesse : en l’absence d’influence extérieure, tout corps ponctuel perdure dans un mouvement rectiligne uniforme. Ces « faits » sont réels et observés. « Conserver sa vitesse » signifie au départ « être en mouvement » ...

Lire la suite

Le modèle standard vs M. Occam

  Les explications fournies par le modèle standard n’ont pas encore été « prises de court » devant les observations. Ce modèle est évidemment, une série « d’interprétations » développées au cours du temps depuis le milieu du 20e siècle. Et elles s’avèrent de plus en plus adéquates comme « interprétations ».   Cependant… (Bon ça ...

Lire la suite

L’énergie cinétique

    L’énergie cinétique est une énergie de mouvement. C’est ce qui procure le « dynamisme ».   Donc, l’expansion de l’univers, c’est-à-dire, son dynamisme, est nécessairement fourni par de l’énergie cinétique,   Et comme l’expansion de l’univers est apparue au moment du Big-bang, il est facile de concevoir que cet évènement ...

Lire la suite

Particules fondamentales

Adoptons une « prémisse » temporaire, pour l’instant : « La Masse des particules dépend de la densité décroissante ambiante au moment où ils apparaissent. »   L’univers étant un « champ d’espace» en expansion, la densité d’énergie qu’il contient diminue graduellement, sans perdre d’intensité, pendant l’augmentation d’espace. Ce qui nous donne l’apparition successive des particules suivantes : ...

Lire la suite

Les “frondes gravitationnelles”

  Un « effet » de fronde gravitationnelle consiste à utiliser une planète pour accélérer une sonde ou une fusée spatiale.   L’explication générale est que lorsqu’une sonde ou une fusée spatiale passe près d’une planète, elle subit l’attraction gravitationnelle de celle-ci, ce qui la projette au loin avec une accélération. Cette ...

Lire la suite

Affûtons nos esprits … consciencieusement

Revoyons certaines données : L’énergie du point zéro, ou énergie du vide quantique, est la plus faible énergie possible qu’un système physique quantique puisse avoir ; cela correspond à son énergie dans son état fondamental, c’est-à-dire lorsque toute forme d’énergie est absente. Autrement dit, l’énergie du point zéro est une « potentialité ...

Lire la suite

L’univers à partir du Big-bang

  Voici, sur deux dessins, le développement de l’espace dans ses « unités spatiales de base », qui s’est produit à partir de 10-43 sec (Big-bang) jusqu’à la fin de la période inflationnaire (10-32 sec), incluant les électrons issus de la collision de rayonnement gamma provenant des « vibrations » tout autour du quark ...

Lire la suite

La période dite “inflationnaire”

  Ceci n’est pas l’explication “officielle” mais elle me semble beaucoup plus en accord avec les toutes dernières observations scientifiques. Nous avons déjà vu que la période d’inflation débuta, à 10-36 sec après l’instant zéro, avec l’incursion du gluon dans l’univers, qui existait depuis le Big-bang manifesté à 10-43 sec ...

Lire la suite

Le verdict du peuple québécois

Mais dites-moi : Que s’est-il donc passé au Québec, en ce soir du 1er octobre 2018? Pour répondre à cette question, il est indispensable de « prendre conscience » de certains faits. Le premier constat à établir est qu’une population est un « organisme » très spécial. Il est sensible à certains « virus », sans qu’il s’en rende ...

Lire la suite