Accueil / A C T U A L I T É / Attentats, tous coupables ?

Attentats, tous coupables ?

attentats_tous_coupables L’attentat de la Promenade des Anglais, les tueries aux terrasses, les massacres du Bataclan, de Charlie, et les autres, posent une fois de plus la question de la responsabilité.

Sarközi vient de s’en prendre àHollande, affirmant que sa main tremble (lien) lui faisant porter la responsabilité du chaos actuel, mais ne devrait-il pas s’interroger sur l’origine de ce chaos, passant par la liquidation du dictateur Kadhafi, sans avoir préalablement songé qu’il fallait auparavant installer une réelle démocratie en Libye.

Or n’est-ce pas Sarközi qui avait pris la tête du combat contre le dictateur Libyen ?…combat qui a créé un autre chaos, celui de la Syrie…chaos qui a fait émerger l’état islamique, avec les conséquences que nous savons.

N’est-ce pas ce même Sarközi qui demande aujourd’hui plus de policiers, alors qu’il en a supprimé 12 000 lors de son mandat. lien

sarko_suppression_postes_polices_humour

 

Quid de son échec personnel dans l’affaire Merah à découvrir sur ce lien ?

Il demande aussi la détention sur simple soupçon…alors qu’il est lui-même mis en examen dans une bonne dizaine d’affaire. lien

Mais voyons de plus près ce qui a été fait pour tenter d’éviter les attentats, à commencer par le massacre des journalistes de Charlie.

Comme l’a dévoilé « le Canard Enchaîné », le 4 avril 2013, le syndicat policier Alliance avait réclamé dans un tract la levée de la surveillance des locaux de Charlie, assurant que cette protection était « inadmissible et de luxe », se basant sur leur « bonne intuition »…et quelques temps après, cette garde statique permanente était remplacée par de simples rondes aléatoires, permettant le pire des scénarios. lien

Peu avant l’attentat, un journaliste, Didier Hassoux voyant débouler 2 individus rue Appert, là ou se trouve les locaux de Charlie, lesquels individus lui demandent menaçants « où se trouvent les locaux de l’hebdomadaire ? », se rend au commissariat voisin pour les décrire, donnant le numéro d’immatriculation du véhicule, le tout consigné dans un procès verbal, lequel, manifestement n’a servi à rien, ainsi qu’on a pu le lire dans le « Canard Enchaîné » du 14 avril 2015. lien

Quand à l’attentat de l’épicerie casher, son auteur, Coulibaly, figurait dans les fichiers de l’anti-terrorisme, (lien) contrôlé au volant d’une voiture le 30 décembre 2014, soit 10 joursavant l’attentat, il était reparti sans être autrement inquiété. lien

Plus tard, la police avait perdu sa trace. lien

Et quid de l’assaut mené par la gendarmerie, provocant la mort de Coulibaly, quand l’on sait les moyens mis à disposition pour réduire au silence un délinquant, sans pour autant le tuer : grenades anesthésiantes, révolver lance-aiguilles anesthésiantes, se privant ainsi d’un témoignage peut-être fructueux…lien

On peut pareillement s’interroger sur les frères Kouachi, lesquels se sentant manifestement surveillés, avaient quitté Paris pour Reims, et la SRPP (direction du renseignement de la préfecture de police de Paris), qui les surveillaient effectivement, avait prévenu aussitôt leDGSI (direction générale de la sécurité intérieure), mais hélas elle n’a pas jugé bon de prévenir ses confrères champenois, laissant les 2 meurtriers libres pendant 6 mois de préparer paisiblement leur attentat. lien

Prenons un autre cas, celui de l’attentat du Bataclan.

Rappelons que les services de renseignements irakiens avaient averti les pays de la coalition occidentale d’attaques imminentes, la veille de l’attentat, précisant que la France était la plus menacée. lien

La Turquie avait aussi prévenu la France à 2 reprises, en décembre 2014 et en juin 2015, qu’Omar Ismaïl Mostefaï, l’un des terroristes du Bataclan, condamné 8 fois, jamais incarcéré (lien) était animé de mauvaises intentions. lien

Quant à Abdelslam, il avait été mis en cause en 2005 comme « détrousseur de cadavres » dans l’affaire des « ambulanciers charognards » volant sur les morts bijoux, et effets personnels, tout en affirmant avec aplomb : « je n’ai jamais eu d’ennuis avec la justice ».

Après l’attentat, fuyant direction la Belgique, il sera contrôlé, et repartira libre. lien

Allons maintenant à Nice.

L’enquête progresse, et il est probable que sous peu, on découvrira les complices deMohamed Lahouaiej-Bouhlel, le terroriste de Nice, car comment imaginer qu’il ait pu agir seul, avec son camion loué, franchissant sans problème les barrières de sécurité ?

Un SMS a été découvert libellé : « amène plus d’armes, amènes en 5 à C  »…lien

Mais qui est ce « C » ?

L’occasion aussi de découvrir que les caméras de vidéosurveillances, déployées en grand nombre par Estrosi, n’ont rien pu empêcher, alors qu’il avait déclaré le 19 janvier 2016 : « si Paris avait été équipée du même réseau que le nôtre, les frères Kouachi n’auraient pas passé 3 carrefours sans être neutralisés et interpellés  ». lien

Au FN, on se frotte discrètement les mains, puisque l’échec de ces politiques, ne font qu’attirer les déçus dans les rangs frontistes, d’autant que Marine Le Pen à mis de l’huile sur le feu, pointant du doigt des musulmans français, en comparant les prières de rues à une « occupation », mot bien connu des français (lien) et réclamant un rétablissement des frontières. lien

On se souvient de la polémique lancée par le journaliste politologue, Gilles Kepel, faisant un rapprochement entre Daech et le FN, évoquant un repli identitaire à la fois chez beaucoup d’électeurs du FN, ainsi que du coté du djihadisme français… lien

le_temps_des_charognards

 

Mais n’est-ce pas en amont que la République faillit, lorsque dans les banlieues le taux officiel de chômage est depuis des années près de 3 fois plus élevé qu’ailleurs, atteignant parfois les 50%…sans parler du délit de facies, toujours pas poursuivi, poussant les « exclus de la République  » ainsi qu’ils se désignent, à tomber dans la délinquance, voire à se radicaliser. lien

Il y a plus d’un demi siècle que les banlieues sont à l’abandon, privées, pour nombre d’entre elles, de travail, d’éducation, de culture, et poussées pour 10 000 d’entre eux vers une radicalisation stupide et insensée, (lien) d’autant que brandir le Coran pour justifier ces attentats ignobles ne s’appuie sur rien.

Plus de 11 000 individus sont fichés en France pour radicalisation. lien

En mars 2015, alors que l’état islamiste se flattait d’avoir infiltré 4000 extrémistes enEurope, les faisant passer pour des réfugiés (lien), France 2 confirmait peu après que l’un des kamikazes du Bataclan serait arrivé en France en empruntant la route des réfugiés. lien

Mais quelles réponses donne le gouvernement ?

Toujours moins de liberté, toujours plus de militaires dans la rue, empêcheront-ils d’autres attentats, et n’y a-t-il pas d’autres solutions ?

On peut prendre une par une toutes les mesures prises par le gouvernement actuel, y compris celles prises par le précédent, et on voit clairement leur manque d’efficacité.

Du plan Vigipirate du 8 janvier 2015, à l’opération sentinelle décidée 4 jours après, en passant par les différents états d’urgence, rien de tout cela n’a empêché la tragédie niçoise.

Après l’attentat du Bataclan, 10 000 militaires avaient été déployés pour rassurer le bon peuple, ce qui n’a pas empêché ce nouveau drame, lequel n’apporte qu’une certitude : les leçons de Charlie, de l’hyper casher, du Stade de France et du Bataclan n’ont manifestement pas été retenues.

À la tête de l’état, celui là même qui prétendait : « ça va mieux », affirme que le pays va multiplier les bombardements, au moment ou Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire au Ministère de la Défense, déclare que « les attentats sont la suite logique des bombardements », ajoutant que la France a eu tort d’intervenir en Syrie, et que notre pays est en train de payer au prix fort une guerre qui n’est pas la sienne. lien

Contrôles aux frontières, prolongation de l’état d’urgence, est-ce le bon choix ?

Ces terroristes potentiels sont pour beaucoup français, ils sont discrets, incontrôlables, et d’autant plus dangereux.

Il existe aujourd’hui tant de possibilités à ces « fous de Dieu » pour commettre le pire, que la fermeture des frontières n’empêchera rien.

Un missile AS30 Laser, guidé sur sa cible, à 10 km de là, peut atteindre en quelques secondes, une enceinte nucléaire, se jouant aussi des portes blindées, et percer 2 mètres de béton, avant d’exploser. lien

On en imagine facilement les conséquences.

Or notre pays se flatte d’être l’un des plus importants vendeurs d’armes, et ces entreprises se flattent du boom des exportations. lien

L’état islamiste est pour sa part à la tête d’une fortune, 2000 milliards de dollars tout de même, (lien) construite sur le racket, le pétrole, la contrebande, en totale impunité. lien

Pour qu’ils vendent leur pétrole, il faut bien qu’il y ait des acheteurs…

Fermer le robinet de toutes ces richesses ne serait-il pas un bon élément de réponse, afin d’entraver leur action ?

Éduquer, donner du travail aux exclus de la république, bannir le délit de faciès dont ils sont régulièrement les victimes, cesser de stigmatiser les religions, quelles qu’elles soient, faire vivre une authentique démocratie, ne serait-il pas la réponse cohérente face à la confusion actuelle ?

Comme dit mon vieil ami africain : « pour un loup devenu fou, on ne menace pas tous les autres ».

L’image illustrant l’article vient de caledonianpost.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Commentaires

commentaires

A propos de Olivier Cabanel

avatar

Check Also

France : un regard anatomique sur l’homo politicus

Les temps sont durs ! Enfin, surtout pour les classes populaires, étrillées par le pouvoir en ...