Accueil / T Y P E S / Articles / Attali a besoin de nous… ne le décevons pas !

Attali a besoin de nous… ne le décevons pas !

Sa voix voudrait résonner comme une menace pour tous les présidentiables, mais ne semble impressionner personne. Il est vrai que nous avons d’autres problèmes bien plus graves en ce moment ; les grandes migrations, la Syrie, le dérèglement climatique, une économie en panne et bien d’autres sujets d’inquiétudes. L’explosion de la bombe Morano et sa race blanche n’étant qu’une petite péripétie ridicule, qui en dit long quand même sur l’état de nervosité ambiante qui règne actuellement. Comme si nous étions à l’aube d’un conflit généralisé qui pourrait tout emporter. Heureusement que nous ne sommes pas naïfs, nous savons bien que les puissants de ce monde jouent seulement à nous faire peur. Et puis nous, nous avons un Attali, une chance que le monde entier nous envie…

Et pendant que nous bavardons sans fin sans jamais nous lasser de refaire le monde, Jacques Attali travaille comme un forcené avec quelques « amis » à un programme électoral pour 2017. Je vous laisse imaginer la masse de propositions vitales pour la France qui pourrait sortir de ce cerveau génial. Autrement, l’esprit brillant comme le soleil de Jacques Attali, qui ne doute jamais de son inestimable intelligence, se pose cependant cette question. Et si aucun des candidats à la présidence ne voulait reprendre ses idées à la lettre ? Comment pourrait-il supporter autant de dédain, lui qui pourtant était le seul à avoir prédit la crise des subprimes.

Dans ce cas, Attali pourrait « reconsidérer sa position » et se présenter à l’élection, ce qui ne pas changerait fondamentalement la donne. Mais enfin un intellectuel qui ose s’engager, même si de son propre aveu, sa vocation serait plutôt d’écrire et de réfléchir sur une vision de l’avenir, voilà qui est d’une grande rareté. Allons-nous avoir la possibilité de nous extasier sur l’originalité de son projet qui se voudrait participatif. Remarquez que l’idée n’est pas vraiment nouvelle. Ségolène sort de ce corps. Surtout que maintenant, même Sarkozy interroge ses adhérents pour établir un programme collectif, et surtout pour couper l’herbe sous le pied de ses principaux rivaux. Tout comme Cambadélis organise un référendum interne au PS qui se voudrait rassembleur.

Enfin, oui enfin ! La classe politique dans son ensemble semble avoir compris qu’elle ne pouvait plus gouverner sans nous les citoyens… Et sans rire cette fois, nos élites ont aussi remarqué que de moins en moins d’électeurs accordaient leur confiance aux hommes et femmes politiques, qu’ils soient de droite ou de gauche.

Mais alors pourquoi se priver, engageons-nous et participons aux prises de décisions. D’ailleurs et pour se faire la main, pourquoi ne pas commencer à étaler nos idées sur le nouveau site de Jacques Attali – www.france2022.fr. qui d’entrée nous invite à participer « à l’élaboration du programme du prochain Président de la République ». Rien de moins !

Bon, ne commencez pas tout de suite à gémir et à râler, ou à crier à la supercherie à la tartuferie ou au grand bluff. N’ayez pas aussi peur de vous faire rouler dans la farine, ne soyez pas timides, essayez ! C’est beaucoup trop facile les discussions du café du commerce sur le net. Voilà, maintenant vous avez l’occasion unique de vous exprimer et d’apporter vos solutions, sans doutes aussi pertinentes que diverses et nombreuses. Le pouvoir aux internautes, vous en rêviez… Jacques Attali l’a fait !

Et puis ce que vous demande Attali n’est pas la mer à boire (extrait)

Nous avons en particulier besoin de vous. Et de votre réponse à ces trois questions : 
1. Quelles sont pour vous les principaux problèmes du pays ?
2. Quelles réformes souhaiteriez-vous voir menées par le prochain Président ?
3. Quelles bonnes pratiques, transposables en France, avez-vous eu à connaitre dans d’autres pays ?

Vous voyez rien de plus simple. Et ensuite Attali tirera au sort les contributions qui lui conviennent le mieux. Non c’est une blague, d’ailleurs Attali ne fera jamais le tri ni une sélection dans toutes ces contributions, des bénévoles et ses amis s’occuperont d’en faire une impossible synthèse. Car là il ne s’agit pas de répondre à des questions par oui ou par non, mais parfois de pavés sur tous les sujets possibles et imaginables, sous lequel se trouve un forum avec encore d’autres avis. Comme par exemple l’âge des élus, trop vieux pour comprendre un jeune étudiant. Ou ne plus verser de salaire à un élu qui a 65 ans et des revenus suffisants. Ou encore, une élection avec 20% de vote blanc ne devrait pas être validée. La langue arabe obligatoire au lycée, ect…

Quant aux idées farfelues qui ne manqueront pas, comment douter de l’imagination des trolls compulsifs, elles iront directement dans la benne à ordures du tout-venant.

Que penser et que peut-on espérer d’une telle initiative ?

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

L’autre conséquence majeure du coronavirus !

Le Covid-19 a précipité une ruée vers le cash, à tout le moins dès que ...