Accueil / T Y P E S / Articles / Ath?nes : de nouvelles journ?es de gr?ve sur fond de scandale

Ath?nes : de nouvelles journ?es de gr?ve sur fond de scandale

Ath?nes : de nouvelles journ?es de gr?ve sur fond de scandaleLes gr?ves sont l?gion ? Ath?nes depuis que la tro?ka et les gouvernements europ?ens ont d?cid? de saigner ? blanc les travailleurs et les citoyens au nom du sacro-saint remboursement de?la dette. Mais?celle du mardi 19 f?vrier a particuli?rement fait enrager?Ant?nis Samar?s?et ses ministres. C?est en effet ce jour-l? que Fran?ois Hollande est arriv? dans la capitale hell?nique pour contr?ler que le premier ministre grec respecte bien ? la lettre les recommandations de Bruxelles. Et c?est aussi ce jour-l? que les journalistes se sont mis en gr?ve, provoquant un v?ritable black-out de l?information. Un mouvement social du syndicat des journalistes qui a provoqu? la col?re du porte-parole officiel du gouvernement,?Simos Kedikoglou, selon lequel ??la d?cision de l?ESIEA?(association des r?dacteurs de la presse quotidienne ? Ath?nes ? NDLR)?de provoquer une gr?ve de vingt-quatre heures le 19 et non le lendemain a pour objectif ?vident de passer sous silence la visite du pr?sident fran?ais en Gr?ce??.

Mais si les ministres et les collaborateurs de Samaras sont irrit?s, les citoyens et les travailleurs grecs le sont encore plus depuis que certains media ont diffus? une information qui, pour beaucoup, ?quivaut ? la goutte d?eau qui fait d?border le vase. En effet, selon le quotidien Parapolitika, plus de trente-cinq d?put?s ont demand? un pr?t ? la?banque de Gr?ce?pour ??besoins financiers exceptionnels?? et chacun d?eux s?est vu attribuer, sans exception, une somme de 10.000 euros. Quinze autres demandes ?manant d?autres parlementaires ?taient quant ? elles en attente d??tre ?valu?es. Cela fait pourtant bien longtemps que les banques n?accordent plus de pr?ts aux entreprises ou aux m?nages grecs, ?trangl?s par les coupes budg?taires et la hausse des imp?ts. Une situation qui ne fait qu?accr?diter l?id?e selon laquelle les ??repr?sentants du peuple?? jouissent d?un bien contestable traitement de faveur.

Les travailleurs ont encore battu le pav? le 20 f?vrier pour une ?ni?me journ?e de manifestation contre les politiques d?aust?rit? impos?es par la tro?ka ? tout le peuple grec. L?annonce faite par Parapolitika leur aura donn? une raison suppl?mentaire de le faire. La gr?ve g?n?rale annonc?e par l?ADEDY?(conf?d?ration des syndicats des fonctionnaires publics), la?GSEE?(conf?d?ration g?n?rale des travailleurs grecs) et le?PAME?(front militant de tous les travailleurs) a paralys? le pays durant vingt-quatre heures. Les syndicats r?clament un arr?t imm?diat des coupes claires dans les budgets sociaux et des licenciements dans la fonction publique dans un pays o? le taux de ch?mage atteint d?sormais?27 % de la population active. Un pourcentage qui n?est pas pr?t de baisser avec la prochaine fusion de grands groupes bancaires qui devrait jeter sur le carreau quelque 25.000 employ?s du secteur?

Les organisations de travailleurs exigent ?galement que cesse la politique de r?pression des employ?s des grandes entreprises contraints de plus en plus souvent ? des gr?ves sauvages pour bloquer les licenciements. Une politique diligent?e par la tro?ka et suivie le plus souvent?d?interventions brutales?des forces de l?ordre. Mis?re, violences polici?res et sombres perspectives sont d?sormais le pain quotidien des citoyens grecs.?La situation est explosive et les victimes de cette saign?e programm?e pourraient vite se rendre compte qu?ils n?ont plus que leurs cha?nes ? perdre?

Capitaine Martin?

http://www.resistance-politique.fr/article-athenes-de-nouvelles-journees-de-greve-sur-fond-de-scandale-115549105.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Salieri a-t-il assassiné Mozart ?

Soupçonné d’être le responsable de la mort de Mozart, Salieri n’en finit plus de subir ...