Accueil / T Y P E S / Articles / Assurance-emploi: la d?bilit? d?bordante du fonctionnariat

Assurance-emploi: la d?bilit? d?bordante du fonctionnariat

emploi

Aujourd’hui, ce que l’on nomme r?forme, n’est en fait qu’une descende d’escalier d’une soci?t? d?cadente. On « d?sam?liore » nos vies… Les « politiques » d’aust?rit?, dites « serrage de ceintures » sont depuis longtemps implant?s. Nous vivons sur la d?bandade 2008. Mais, de toute mani?re, elle ?tait due: le ballon ?tait trop gros. Si gros, que les aveugles de la Caisse de D?p?t ne l’a pas vu venir. « La temp?te parfaite »! 40$ milliards de pertes.

La phase prochaine touchera sans doute l’industrie automobile. On met en vente des autos mod?les 2014… Et la flotte ne cesse de gonfler.

Mais l’ultime ?effort des gouvernements est dans la mani?re insens?e et inutile de sabrer dans les revenus des pauvres. Le Gouvernement Canadien a d?pens? plus de 800,000$ pour « avertir » les citoyens d’une « r?forme » de l’assurance-emploi bonne pour tous. Bref, bonifiante… Mais en quoi?

Les fonctionnaire appliquent ? la lettre, sans regard au « GBS » ( Gros Bon Sens) les paragraphes de la loi.

Voici le cas d’un voisin.

Le cas X?

X est un travailleur saisonnier dans une quincaillerie. ?Il re?oit une lettre, fin avril , lui signifiant la date de son retour au travail dans deux semaines.

Pendant les deux semaines mentionn?es, il re?oit un appel du Centre de l’Assurance-emploi qui lui demande s’il a fait de la recherche d’emplois la semaine pr?c?dente. Il r?pond non, et c’est la v?rit?. Puis il mentionne alors ? l’agent au bout de la ligne qu’il vient de recevoir une lettre lui disant qu’il retournerait au travail ? la date pr?cis?e.

Il est retourn? au travail, depuis. Mais les fonctionnaires, jugeant qu’il n’a pas fait de demande d’emplois la semaine pr?-cit?e, coupent les deux semaines qui lui restent ? recevoir.

 

Cette somme repr?sente environ 400$. De quoi, sans doute, payer un boulon d’un bateau d’une nouvelle flotte de guerre. Ou encore, l’essence de l’avion envoy? en aide ? la France pour transporter des troupes. Ou une enveloppe brune…

La guerre est une priorit?.

L’intelligence, non!

L’humanisme? Encore moins.

Le paragraphe de loi n’a aucune subtilit?. Il n’y a de place pour interpr?tation que si le fonctionnaire consent, ou son sup?rieur consent ? ce qu’il consente.

Pap?risation=paup?risation…

France, CAnada, ?tats-Unis, GB, peu importe. Tous les pays trouvent le m?me rem?de ? la maladie qu’ils ont cr?? en appliquant une foi en un n?olib?ralisme  » cr?ateur d’emplois ».

 

Ga?tan Pelletier

15 mai 2013

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La débandade en marche

Ça va trop vite, on n’arrive plus à suivre… décidément cette République n’est plus en ...