Accueil / T Y P E S / Articles / Assassinat de Benazir Bhutto : Musharraf, Dieu ou Diable ?

Assassinat de Benazir Bhutto : Musharraf, Dieu ou Diable ?

Selon la presse internationale (Reuters), Benazir Bhutto est morte, elle a ?t? tu?e par un soldat de Dieu alors qu’elle venait de terminer une r?union ?lectorale de son parti ? Rawalpindi, dans la banlieue d’Islamabad. Elle a succomb? ? ses blessures ? l’h?pital. Cette information aurait ?t? confirm?e par le porte-parole du minist?re de l’Int?rieur, Javed Cheema, et par un responsable du parti de Mme Bhutto.

Quelques extraits de la presse :

« Selon nos informations, elle est d?c?d?e, un fragment de la bombe l’a apparemment touch?e », a pr?cis? le porte-parole, qui a ajout? que « le kamikaze a fait exploser la bombe qu’il portait sur lui pendant que les gens quittaient le meeting ».
Au moins 16 autres personnes ont ?t? tu?es dans cet attentat. Imm?diatement apr?s le drame, plusieurs corps d?chiquet?s gisaient sur la route. Le pr?sident Moucharraf aurait appel? ? la paix quelques heures apr?s la mort de Benazir Bhutto. Il a aussi invit? ses concitoyens ? rester calmes pour « que les desseins diaboliques des terroristes soient mis en ?chec ».

Qui a tu? Mme Bhutto ?

Alors qu’elle a d?j? ?chapp? ? un attentat, le 18 octobre dernier. Deux kamikazes avaient alors tu? 139 personnes dans un gigantesque d?fil? de sympathisants qui c?l?braient, ? Karachi, le retour de l’ex-premi?re ministre apr?s six ann?es d’exil. Elle n’avait pas h?sit? ? accuser des « hauts responsables » proches du pouvoir et des membres des services de renseignements d’avoir complot? cet attentat.
L’opinion publique a ?t? manipul?e pour un seul et unique r?sultat : un spectacle aussi f?rocement Makiav?lique.

Tout porte ? croire que le crime profite bien au fils Makiav?lique Pervez Moucharraf D’autant que l’ex-premi?re ministre ?tait ? la t?te du Parti du Peuple Pakistanais (PPP), principal parti d’opposition au pr?sident Pervez Moucharraf avec lequel elle avait n?goci? un accord de partage du pouvoir, qui lui avait permis de rentrer d’exil. Une amnistie mettait fin ? des poursuites pour corruption ? l’?poque o? elle dirigeait le pays.

Les rapports entre Mme Bhutto et M. Moucharraf se sont d?t?rior?s depuis l’instauration de l’?tat d’urgence, le 3 novembre. Cette attaque s’ajoute ? une s?rie record d’attentats-suicide au Pakistan, qui a fait plus de 780 morts en 2007. La Russie, les ?tats-Unis, l’Italie, la France, la Grande-Bretagne et l’Inde ont condamn? cet attentat. Le conseil de s?curit? de l’O.N.U a unanimement condamn? ce spectacle makiav?lique. Certains ont condamn? cet attentat par le bon cynisme makiav?lique. Comment peut-on savoir une pauvre femme en danger sans la prot?ger, ce n’ai pas normal de la part de la communaut? internationale de se contenter d’une simple condamnation d’un crime aussi horrible perp?tr? au nom de Dieu, le Tr?s Haut.

Sous r?serve de soutenir la lutte contre le terrorisme, le terrorisme est aujourd’hui une arme efficace pour effacer les t?tes ind?sirables ou ceux qui constitue une menace s?rieuse ? la royaut? du pr?sident pakistanais. D’ailleurs son principale soutien, c’est-a-dire, les U.S ont maintes fois ?t? critiqu? par le r?seau voltaire pour leur complicit? avec les terroristes du 11 septembre.
Comme quoi, le terrorisme est une belle arme pour ?tre au pouvoir, encore plus, il permet de s’y maintenir pour longtemps. Et, le fils Makiav?lique l’a bien compris.

Voir la Vid?o sur LCN.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le petit monde de Donald (9) : le faux chevalier blanc , l’homme de la montagne et un évêque !

Parmi les admirateurs de Donald, on compte des présentateurs TV qui se veulent bon teint, ...

One comment

  1. avatar
    Delwinde-Hermann Tapsoba

    Oh ! Mon cher Notre ainée Makiavel ne sait pas si bien protéger car il a toujours aimé que l’on passe aux applications de son livre qu’il a tant chéri.

    Je vous invite à aller lire à l’endos de son livre sur le Duc Borgia qui occupa la Romagne.
    Je ne suis pas aussi sûr qu’il se soit protéger des fantaisies du monde comme vous le dite si bien. Je pense tout simplement que notre ainé écrivain a toujours souhaité que l’on applique les illustres exemples comme il aimait bien l’écrire.

    Merci,