Accueil / A C T U A L I T É / Arpi: muraliste et designer d?int?rieur

Arpi: muraliste et designer d?int?rieur

Graffeur dans l??me

Plusieurs de ses toiles d?corent le local de Caf? Graffiti. Il est certainement un des graffeurs les plus en vue ? Montr?al. Arpi, de son nom d?artiste, ne ch?me pas et sa t?te non plus. Les id?es fusent de partout. Portrait d?un artiste qui n?arr?te jamais.

Fr?d?ric Lacroix-Couture Dossiers Culture, Hip-hop, Graffiti

graffiteur_montreal_arpi_graffeur_writer_hip_hop_graffiti_art_urbain Rester assis bien tranquille ou habiter ? la m?me place, le graffeur n? ? St-Hubert ne conna?t pas. Il se doit de bouger. ?Je suis vraiment quelqu?un d?hyperactif?, avoue-t-il. C?est d?ailleurs ? cause d?un? manque d?interactivit? qu?il a quitt? le programme de graphisme au Coll?ge Ahuntsic.

?J?ai tripp? pendant une session et demi. J??tais avec plein de monde cr?atif et dynamique, mais un moment donn? j?ai eu un ?piphanie dans mon cours du matin. Tout le monde ?tait assis ? regarder leur ?cran. Ils ?taient ?vedge?. Je me suis dit que je ne pouvais pas faire ?a 40 heures par semaine.?

Portrait de l?artiste Arpi

Son int?r?t pour l?art du graffiti a d?but? d?s son jeune ?ge. Sa s?ur l?a initi? au d?but des ann?es 90, mais il ne faisait qu?observer les autres et dessiner des tags. ? la suite d?un voyage d?un an dans l?Ouest canadien, il revient ? Montr?al et fait la rencontre de graffeurs o? il travaille. ? ce moment-l?, il d?veloppe un peu plus son talent.

L?art par le train

arpi_trains_graffiti_art_urbain_artistes_de_la_rue_graffer_trains Ses premi?res toiles ont voyag? ?norm?ment. Les trains de marchandises ont en fait ?t? ses premiers m?diums. Le train a donn? une belle visibilit? ? ses ?uvres. Tellement qu?il s?est b?ti une notori?t? sans le savoir.

?Quand je suis retourn? ? Vancouver et ? Calgary pour des contrats aupr?s d??v?nements, la plupart du monde que je rencontrais savait qui j??tais par rapport aux graffitis?. M?me que certains ont pris des photos de ses ?uvres et les documentent. Arpi ne cache d?ailleurs pas qu?il veut que ses ?uvres soient vu par le plus de monde possible.

Mise ? part l?avantage de la visibilit?, faire du graffiti sur un train ne cause pas de dommages, estime-t-il. ??a n?affecte pas vraiment la fonction du wagon. Je pratique cet art dans une optique de cr?ation et non de destruction.?

Aujourd?hui, l?artiste hyperactif a d?laiss? le train pour des murales et des toiles. Il a fait plusieurs cr?ations pour diverses organisations telles que Labatt, les magasins? Simons et les Francofolies.

C?est au retour d?un autre p?riple dans l?Ouest que des avenues professionnelles se sont d?bouch?es. Il s?est rendu dans un Carrefour jeunesse-emploi o? on lui a offert un travail qui, ironie du sort, consistait ? enlever des graffitis sur des maisons, des ?coles et des commerces. ? la suite de cet emploi, on lui permet de faire un documentaire pour sensibiliser les jeunes aux vandalismes. Apr?s ce projet, on lui demande de produire une dizaine de toiles.

?J?ai eu plein d?opportunit?s. ?a m?enrichi et m?a permis de d?velopper mes projets personnels en tant qu?artiste ind?pendant. J?ai pu ajouter des cordes ? mon arc?, reconnait-t-il.

Pourquoi le graffiti?

Le choix du graffiti s?est impos? un peu par lui-m?me. Une fa?on de vulgariser ses pens?es plus facilement. ?Je peins parce que pour moi c?est plus facile de m?exprimer par des actions non-verbales. La communication visuelle comme la photo et la vid?o, ?a parle tellement mieux que des mots. J?ai de la mis?re ? vulgariser mes visions, mes id?es et mes feelings par des mots. Je? trouve que ?a? laisse ? l?interpr?tation.?

Quel que soit sa forme, l?art reste toujours une mani?re de s?exprimer, selon lui. ?C?est dans la nature de l??tre-humain de vouloir ext?rioriser son int?rieur afin d?avoir en m?me-temps un feedback. C?est comme une th?rapie pour moi. ?a me remet en perspective par rapport ? moi-m?me.?

Il trouve d?ailleurs important de sensibiliser les jeunes au vandalisme et de leur expliquer ce que c?est r?ellement le graffiti. ?On ne peut pas seulement montrer le c?t? cool du graff sans promouvoir le syst?me des valeurs. Aujourd?hui, n?importe quel jeune peut s?acheter une canne d?a?rosol n?importe o? et faire n?importe quoi.?

Projets : vid?os et voyager

Le jeune graffeur a commenc? depuis peu ? explorer le monde de la vid?o. Il compte maintenant 6 montages vid?os o? sous fond de musique il partage sa vision des choses. Comme pour le graff, il s?inspire des gens, de tout ce qui l?entoure et?. du m?tro.

Comme il ne peut rester en place, l?artiste aimerait ? l?automne repartir vers de nouveau pays comme visiter l?Asie. ?Un de mes plus gros d?fis, c?est d ?tre s?dentaire.? Pour lui, la vie est un voyage perp?tuel.

Pour rejoindre les artistes du Caf?-Graffiti, (514) 259-6900.

Autres textes sur la culture Hip-hop:

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vid?o murale graffiti pour l?agence de communication ID3 (id?es aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Fluke pour Oxygen

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: pr?sentation des artistes

Muraliste et designer?d?int?rieur

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le petit monde de Donald (12) : « the politics of boobs »

Le cas du jour peut résumer à lui seul ce qui est décrit dans le ...