Accueil / A C T U A L I T É / ALLUMER UNE CHANDELLE, 2 de 2
Yan Barcelo, 17 avril 2010 ? force de ne concentrer notre attention que sur ce qui tourne mal, on en vient ? croire qu?il n?y a rien d?autre. Pour contrer la grisaille qui pr?domine sur ce site ? grisaille ? laquelle je suis le premier ? contribuer ! ? je veux parler pour une seconde fois [...]

ALLUMER UNE CHANDELLE, 2 de 2

Yan Barcelo, 17 avril 2010
? force de ne concentrer notre attention que sur ce qui tourne mal, on en vient ? croire qu?il n?y a rien d?autre. Pour contrer la grisaille qui pr?domine sur ce site ? grisaille ? laquelle je suis le premier ? contribuer ! ? je veux parler pour une seconde fois de la partie du mur? ? la lumi?re.
Combien de choses tr?s inspirantes se font dont on parle malheureusement tr?s peu. Par exemple, j?ai connu r?cemment une compagnie mini?re qu?b?coise, SEMAFO, qui exploite des mines d?or en Afrique de l?Ouest et qui le fait avec un tr?s grand respect des populations et de l?environnement. Sa mine de Mana, au Burkina Faso va ?tre la premi?re au monde ? fonctionner ? l??lectricit? solaire, ?liminant les 1,2 million de litres d?essence qu?elle consomme mensuellement.
Mais plus que ?a, le pr?sident de la compagnie, Beno?t La Salle a cr?? une Fondation SEMAFO, sans doute la premi?re du genre au monde ? ?tre la cr?ation d?une compagnie. Cette fondation contribue ? une foule de projets sociaux et ?conomiques dans les trois pays o? la compagnie fait affaires, soit le Burkina Faso, le Niger et le Ghana. Chaque ann?e, la compagnie donne 2% de ses profits apr?s imp?t ? la Fondation, de telle sorte qu?en 2010 elle lui transf?rera 1 M$.
Toutefois, la plus belle contribution de cette Fondation n?est pas mon?taire, mais mat?rielle. Elle r?colte des objets de toutes sortes partout au Qu?bec et chaque mois exp?die des conteneurs pleins de toutes sortes de produits utiles dont les trois pays manquent cruellement : livres, v?tements, pupitres, ordinateurs, mat?riel de laboratoire, etc. Beno?t La Salle me disait qu?on ne trouve au Burkina Faso qu?un seul dictionnaire par d?partement. Il s?est assur?, par le biais de la Fondation, que chaque classe en dispose d?un. De m?me, dans les classes, o? s?empilent jusqu?? 60 ?l?ves, on ne trouve souvent qu?une seule tablette ? ?crire. Tandis qu?un ?l?ve ?crit quelque choses, tous les autres attendent patiemment leur tour de faire de m?me en comptant les mouches au plafond. L? aussi, la Fondation veille ? donner aux ?coles une tablette et un stylo pour chaque ?l?ve. Du coup, la productivit? des classes est multipli?e par 60 !
Des exemples semblables, on pourrait en trouver plusieurs autres. Il suffit de chercher un peu. Un cas entre mille : Groupe RCM est une entreprise de recyclage sans but lucratif qui fait travailler 140 personnes dans trois usines en Mauricie, dont 120 souffrent de handicaps l?gers ? s?v?res. Le Qu?bec compte 43 autres ? entreprises adapt?es ? comme celle-ci qui font travailler 3000 personnes souffrant d?un handicap mental ou physique.
? une ?poque, les handicap?s ne pouvaient esp?rer rien d?autre que b?n?ficier de la charit? publique. Avec de telles entreprises, ils peuvent contribuer et gagner dignement leur vie. Sont-ils exploit?s ? Pas du tout : les salaires horaires chez Groupe RCM vont de 9,50$ pour un op?rateur de chariot ?l?vateur ? 14$ pour un charg? d?entretien m?canique. Ce n?est pas le pactole, bien s?r, mais ce n?est pas la cr?ve non plus. Et n?oublions pas que ces employ?s ont des besoins importants en formation et en encadrement que leur compagnie assure.
Il est vrai que ces entreprises sont subventionn?es en partie, ce qui am?ne certaines compagnies du secteur priv? ? se plaindre de concurrence d?loyale. C?est ce que Cascades affirme, d?non?ant le fait que les entreprises comme Groupe RCM, qui est active dans la r?cup?ration et le recyclage de papier, contribue ? la rar?faction du papier recycl? et ? la hausse des prix en vendant leur production ? la Chine.
Et Cascades a raison dans une grande mesure. Que voulez-vous, tout n?est pas parfait. Une simple mesure corrective pourrait ?tre d?interdire ? des entreprises comme Groupe RCM de vendre ? la Chine pour les obliger plut?t de vendre ? des entreprises locales comme Cascades ou d?autres. Pourquoi, ces compagnies, qui contribuent par leurs taxes aux charges sociales de l??tat, ne b?n?ficieraient-elles pas ainsi par la bande des subventions accord?es aux entreprises adapt?es d?ici?
Mais que tout ne soit pas parfait dans le domaine des ? entreprises adapt?es ? ne veut certainement pas dire que ce segment de l??conomie sociale n?est pas digne des plus hauts ?loges, comme tant d?autres segments d?ailleurs. C?est que l??conomie sociale est un domaine fort prosp?re au Qu?bec et rassemble plus de 7000 entreprises qui emploient environ 125 000 travailleurs, g?n?rant des revenus de l?ordre de 4 milliards $, soit 3% du PIB qu?b?cois (tous ces chiffres sont tir?s du Chantier social de l??conomie).
D?accord, tout ne va pas bien sur cette plan?te, c?est certain. Mais garder les yeux fix?s sur la partie du mur qui est ? l?ombre ne doit pas nous faire oublier qu?il y a aussi un c?t? du mur qui est dans la lumi?re. Beaucoup de choses exemplaires se font partout, souvent juste ? c?t? de chez nous. Et il faut saluer ces semeurs de lumi?re. Car notre r?le tr?s modeste ? chacun, ce que la vie attend de nous, n?est pas tant de maudire l?obscurit?, mais de tenter d?allumer une chandelle.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (6)

Hier nous avons découvert une personnalité attachante, aujourd’hui disparue, celle de Neil Armstrong, premier homme ...

One comment

  1. avatar

    Bon j’allume mon briquet devant l’ ordi ….