Accueil / A C T U A L I T É / Alexandra Dovgan : si jeune et si douée !

Alexandra Dovgan : si jeune et si douée !

Elle est russe. Elle est pianiste. Elle se nomme Alexandra Dovgan. Elle est âgée de 12 ans. Cette très jeune fille est incontestablement la plus douée des enfants prodige que l’on ait vus depuis très longtemps. Tous les experts qui l’ont écoutée en scène ont été impressionnés par ses prestations et lui prédisent un très grand avenir de concertiste…

Parmi eux, le grand pianiste russe Grigory Sokolov a récemment déclaré : « Il s’agit là d’un cas d’une extrême rareté. Bien que seulement âgée de 12 ans, la pianiste Alexandra Dovgan est déjà bien plus qu’une simple enfant prodige, car si son jeu est bel et bien exceptionnel, rien dans sa musique ne permet de déceler que c’est une enfant qui joue… Ce que l’on entend est l’interprétation d’une musicienne déjà adulte. Si je suis heureux d’avoir l’occasion de saluer l’art de son remarquable professeur Miroslava Marchenko, il est pourtant des choses qui ne peuvent être enseignées ni apprises : l’harmonie rarissime qui sous-tend le talent d’Alexandra Dovgan en est une… Sa musique respire l’honnêteté et la concentration, c’est pourquoi je lui prédis d’ores et déjà un avenir étincelant. »

Le dimanche 3 novembre, ce sont les Parisiens qui vont avoir l’occasion de voir et d’entendre la jeune pianiste russe – déjà primée dans de nombreux concours – sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées dans un programme redoutable principalement dédié à Beethoven et Rachmaninov. Nul doute qu’il y aura beaucoup de monde pour découvrir cette talentueuse interprète, d’ores et déjà si impressionnante par sa maîtrise du jeu, sa complicité avec les orchestres et son extraordinaire maturité au clavier. Malgré son très jeune âge, Alexandra Dovgan interprète en effet les œuvres les plus variées « mit Gefühl* », autrement dit avec une sensibilité habituellement réservée aux solistes adultes expérimentés, comme l’a souligné fort justement Grigory Sokolov.

Un autre pianiste de renom, Denis Matsouïev, a eu l’occasion de côtoyer et d’entendre cette jeune musicienne hors normes lors d’un concours organisé à Astana (Kazakhstan) en 2017. Très impressionné, il disait déjà d’Alexandra qu’elle possédait « un don naturel rare ». Une prédisposition qui lui permet d’être dans son jeu en harmonie instinctive avec l’esprit de l’œuvre qu’elle interprète, qu’il s’agisse d’une partition baroque, classique ou romantique. Et c’est là que se situe la différence entre les jeunes prodiges qui, une fois adultes, deviennent d’excellents musiciens mais sans pouvoir accéder au monde très fermé des grands solistes, et quelques élus très peu nombreux reconnus au plan international et dont les prestations sont éditées par les plus grands labels**.

Alexandra Dovgan fera-telle partie de cette élite ou, comme beaucoup d’autres avant elle, rentrera-t-elle dans le rang en abordant l’âge adulte ? Il ne semble pas qu’il y ait beaucoup de suspense : la plupart des experts pensent en effet que cette jeune fille possède toutes les qualités pour confirmer très vite un statut de future grande pianiste internationale. Il suffit, pour s’en convaincre, de voir et d’écouter cette jeune musicienne née le 1er juillet 2007 pour découvrir son immense talent. Par exemple dans le concerto pour piano n°23 de Mozart qu’elle interprète avec l’Orchestre philharmonique de Moscou (lien). Ou bien encore dans la très belle sonate « L’égyptienne » de Rameau (lien) dont elle livre une interprétation tout à la fois rigoureuse et enlevée. À noter que ces deux enregistrements ont été effectués en 2018 alors qu’Alexandra n’avait pas encore atteint 11 ans et demi !

La perception de la musique et le rapport au jeu des solistes étant très personnels, il appartient à chacun de se faire son opinion. Le mieux est donc d’écouter sans a priori cette jeune pianiste virtuose.

En musique, cette expression désigne une interprétation caractérisée par du « sentiment », de l’« émotion », par opposition à une interprétation impeccable au plan technique mais dénuée de sensibilité.

**  Decca, Deutsche Grammophon, Hungaroton, Hyperion, Alpha, Naxos, Supraphon, etc.

Commentaires

commentaires

A propos de Fergus

avatar
Autodidacte retraité au terme d'une carrière qui m'a vu exercer des métiers très différents allant d'informaticien à responsable de formation, je vis à Dinan (Côtes d'Armor). Depuis toujours, je suis un observateur (et de temps à autre un modeste acteur) de la vie politique et sociale de mon pays. Je n'ai toutefois jamais appartenu à une quelconque chapelle politique ou syndicale, préférant le rôle d'électron libre. Ancien membre d'Amnesty International. Sur le plan sportif, j'ai encadré durant de longues années des jeunes footballeurs en région parisienne. Grand amateur de randonnée pédestre, et occasionnellement de ski (fond et alpin), j'ai également pratiqué le football durant... 32 ans au poste de gardien de but. J'aime la lecture et j'écoute chaque jour au moins une heure de musique, avec une prédilection pour le classique. Peintre amateur occasionnel, j'ai moi-même réalisé mon avatar.

Check Also

Islamophobie : J.L. Mélenchon et la FI en pleine dérive…

Islamophobie : J.L. Mélenchon et la FI en pleine dérive… La manifestation dite « contre l’islamophobie » ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.