Accueil / T Y P E S / Chroniques / Alchimie, herm?tisme, gnosticisme et soci?t?s secr?tes

Alchimie, herm?tisme, gnosticisme et soci?t?s secr?tes

laboratoire

Le sujet le plus secret, le plus profond de notre civilisation est sans doute l?alchimie et son corollaire philosophique et m?taphysique?: la gnose herm?tique. Il semble ?tre cach? et cod? un peu partout dans notre culture. Il y a des secrets alchimiques et herm?tiques cod?s dans l?architecture de plusieurs ch?teaux et cath?drales, dans des contes, dans la po?sie, dans la mythologie, dans la litt?rature, particuli?rement la litt?rature fantastique, mais surtout dans la philosophie herm?tique, dans l??sot?risme religieux et dans les trait?s d?alchimie. On retrouve la philosophie herm?tique dans plusieurs courants de pens?e tels le romantisme et les philosophes de la Nature, ainsi que le surr?alisme. Plusieurs penseurs et philosophes ont une philosophie herm?tisante. Cette gnose herm?tique est pa?enne. Les gnostiques ?taient des pa?ens. Ils ?taient critique envers le christianisme, le consid?rant comme une folie. L?existence de gnostiques chr?tiens est une invention tardive, quoique certains gnostiques ont pu utiliser le langage et les mythes chr?tiens afin d??tre mieux compris, moins pers?cut? et afin de pouvoir les retourner contre la th?ologie chr?tienne. Il est clair que la violence physique et spirituelle fut utilis?e par des chr?tiens contre les gnostiques, et non l?inverse. C?est pourquoi les livres gnostiques ont presque tous disparus et qu?avant la d?couverte des textes de Nag Hammadi nous les connaissions essentiellement ? travers les critiques des p?res de l??glises qui encourageaient la violence ? leur ?gard en les traitant d?h?r?tiques. On peut facilement imaginer que l?incendie de la biblioth?que d?Alexandrie fut l?oeuvre de chr?tiens fanatiques, ce qui est souvent un pl?onasme.

Ma d?couverte provient d?abord du d?codage des ch?teaux de Fran?ois 1er et des ch?teaux de la Loire par Didier Coilhac. Depuis peu il y a aussi son d?codage du ch?teau de Versailles. Ce d?codage est davantage exot?rique, mais il d?montre l?importance ?sot?rique accord?e ? l?herm?tisme, ? l?alchimie et ? sa pierre philosophale par la royaut? fran?aise. Il d?code aussi certaines autres id?es plut?t g?n?rales en leur accordant une grande importance, par exemple l?existence pass?e de l?Atlantide, la d?couverte de documents secrets d?une grande importance qui sont cach?s et qui seront retrouv?s ? l??re du verseau, l?existence de l?arche d?alliance, des extra-terrestres, etc. Voici le film r?alis? ? partir de son livre ??Le secret de Fran?ois 1er??.

http://www.youtube.com/watch?v=ZeSYr7DrVuA

?Voici son site internet?:

?http://didier-coilhac.com/

?Il y a aussi un d?codage ?sot?rique des recettes de l?alchimie dans l?architecture. Cet excellent travail bien vulgaris? a ?t? accompli par Patrick Burensteinas? dans sa s?rie de films ??Le voyage alchimique??, o? il d?crypte la grande place de Bruxelles, la cath?drale de Chartres, le mont St-Michel, Rocamadour, le p?lerinage de St-Jacques de Compostelle, Paris et Nicolas Flamel, ainsi que la cath?drale Notre-Dame de Paris. Il d?crit la voie alchimique op?rative de l?antimoine, mais aussi, dans son dernier film, la voie v?g?tale des plantes. Celle-ci est la voie humide, celle-l? fait partie de la voie s?che, toutes deux font partie de l?alchimie op?rative. Avant lui, l?alchimiste Fulcanelli avait ?crit ??Le myst?re des cath?drales?? afin de d?voiler les op?rations de l?alchimie, mais d?une fa?on encore obscure, contrairement ? Patrick Burensteinas plus r?cemment. Voici les 7 films du voyage alchimique de Patrick Burensteinas.

http://nemesistv.info/video/25MNMA545YB5/le-voyage-alchimique-la-grand-place-de-bruxelles-1-7#sthash.J7Hm1NOc.dpbs

http://nemesistv.info/video/XN6ROBU6RH1G/le-voyage-alchimique-chartres-2-7#sthash.JEJBFyAf.dpbs

http://nemesistv.info/video/XYODY89O3GUW/le-voyage-alchimique-le-mont-saint-michel-3-7#

http://nemesistv.info/video/MMSGOBGS7ARR/le-voyage-alchimique-rocamadour-4-7#

http://nemesistv.info/video/8M8SR6DX3SRY/le-voyage-alchimique-saint-jacques-de-compostelle-5-7#

http://nemesistv.info/video/H1B14RMU4K4B/le-voyage-alchimique-paris-et-nicolas-flamel-6-7#

http://nemesistv.info/video/3GXDB42XWA9O/le-voyage-alchimique-notre-dame-de-paris-7-7#

L?alchimie semble ?tre la voie spirituelle par excellence quand elle allie l?esprit et la mati?re, autrement dit en utilisant la voie op?rative. L?aspect spirituel est toujours pr?sent en alchimie. Il y a l?alchimie spirituelle et l?alchimie mat?rielle ou op?rative. Il y a aussi l?alchimie sexuelle ? travers le tantrisme. L?alchimie spirituelle ne fait pas d?exp?riences en laboratoire avec la mati?re. Elle semble plus difficile afin d?arriver ? des r?sultats et moins facile ? mesurer dans ses progr?s, mais plus accessible financi?rement. Comme nous l?enseigne la physique quantique, l?exp?rimentateur influence la mati?re de son exp?rience, c?est aussi pourquoi l?alchimie qui travaille avec la mati?re est spirituelle, ce qui la distingue de la chimie qui se veut uniquement mat?rielle. L?alchimie et l?herm?tisme connaissent le principe de la loi d?attraction, de l?esprit cr?ateur, si populaire aujourd?hui, et cela depuis des mill?naires. Mais ils en ont une connaissance plus approfondie, car ils tentent d?influencer les esprits de la Nature, par exemple la salamandre, l?esprit du feu, afin d??tre aid? dans leurs exp?riences, l?influence positive de cet esprit permet d?augmenter la temp?rature du feu au-del? des possibilit?s reconnues par la physique classique selon certaines circonstances.

L?alchimie et l?herm?tisme sont aussi les connaissances spirituelles qui se cachent derri?re la plupart des grandes ?nigmes de l?histoire. Ainsi s?explique une bonne partie du symbolisme mythologique, par exemple la l?gende ?gyptienne d?Isis et Osiris, la l?gende du Graal, des chevaliers de la table ronde, l??lixir de longue vie, la Fontaine de Jouvence, l?immortalit?, le myst?re des templiers, des Cathares et des Rose-Croix. La Franc-Ma?onnerie serait plus ax?e sur la g?om?trie sacr?e, comme son nom l?indique, mais elle a aussi une dimension herm?tiste et alchimique. Je vous invite ? aller voir, entre autres, les travaux de l?alchimiste et historien des religions Patrick Rivi?re.

http://60gp.ovh.net/~alchymie/index2.html

Voici un documentaire sur l?alchimie en tant que science et mystique tir? d?un de ses livres, au bas de cette page?:

http://consciencesansobjet.blogspot.ca/2012/05/patrick-riviere.html

Pourquoi les secrets de l?alchimie ont-ils toujours ?t? cod?s dans un langage obscur, appel? la langue des oiseaux? Pour les m?mes raisons qu??tait impos? le secret aux initi?s des Myst?res anciens, c?est-?-dire parce qu?il faut d?abord entreprendre une transformation spirituelle int?rieure, une acquisition de la vertu, atteindre une satisfaction et une joie int?rieure suffisante afin d?influencer positivement notre exp?rience alchimique et ultimement la r?ussite de la Pierre Philosophale, mais surtout pour ne pas qu?on se serve n?gativement de ces hautes connaissances spirituelles. La masse ne pourrait faire qu?un usage n?gatif et dangereux de ces connaissances, comme le d?montre le fait qu?elle vote presque toujours pour la corruption. ? notre ?poque il y a une certaine urgence spirituelle afin d??viter l?autodestruction de l?humanit?, c?est pourquoi les connaissances spirituelles et alchimiques sont de plus en plus disponibles et compr?hensibles, malgr? les risques que cela occasionnent. Heureusement la disponibilit? des connaissance spirituelles s?accompagne pr?sentement d?un int?r?t et d?un ?veil spirituel de plus en plus ?tendu.

Le codage de l?alchimie avec la langue des oiseaux semble exister dans plusieurs langues, on peut m?me penser que le fran?ais a invent? beaucoup de mots afin de s?en servir dans la langue des oiseaux comme le d?montre Patrick Burensteinas dans l?entrevue qui suit. Ainsi l?alchimie pourrait ?tre ? la racine de plusieurs langues ou du moins de plusieurs mots dans plusieurs langues.

http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/en-route-pour-un-voyage-alchimique-42941

Il y a une alchimie occidentale, mais aussi une alchimie orientale. On en retrouve des traces dans l?antiquit? en Gr?ce, ? Rome, en ?gypte, en Inde et en Chine. Ensuite chez les Celtes et les Germains et dans l??sot?risme chr?tien. Cette connaissance semble avoir ?t? transport?e en ?gypte apr?s que l?Atlantide ait ?t? submerg?e. L?hypoth?se existe qu?elle provienne originellement d?extra-terrestres.

L?alchimiste recherche ? mat?rialiser la Lumi?re ou Esprit et ? spiritualiser, c?est-?-dire illuminer la mati?re, c?est-?-dire ouvrir la mati?re afin que la Lumi?re, qui est partout, puisse y p?n?trer. Cette Lumi?re est l??quivalent de l??nergie qui en est donc une ?manation dans le monde mat?riel par son omnipr?sence, mais du point de vue de l?Unit?, donc de la permanence, de l?immobilit? et de l?absolu. Cette Lumi?re ne voyage pas, puisqu?elle est partout, il suffit de lui permettre de s?exprimer en enlevant les r?sistances de la densit?, de la rigidit?, donc de la mati?re. En voici une description par Patrick Burensteinas?:

http://www.dailymotion.com/video/xc5dcs_consciences-6_webcam?start=3

Pr?sentement, au Qu?bec, il n?y a qu?un alchimiste connu, c?est Michel Lefebvre. Voici son site internet.

http://www.alchimiequebec.com/

L?herm?tisme est la philosophie m?taphysique et spirituelle ? laquelle l?alchimie est associ?e, et qui existe par lui-m?me sans avoir besoin de l?alchimie pour exister et ?tre complet. Il fait partie de plusieurs syst?mes de pens?e partout dans le monde dont le tao?sme, l?hindouisme, les Myst?res ?gyptiens et grec, certaines traditions am?rindiennes, ainsi que la plupart des soci?t?s secr?tes, etc., donc il impr?gne l??sot?risme des diff?rentes cultures de la plan?te.

L?herm?tisme est attribu? ? Herm?s Trism?giste chez les Grecs, le Mercure Romain, qui est aussi le Dieu Thot pour les ?gyptiens. Sa philosophie est expos?e dans la c?l?bre table d??meraude, dans le corpus hermeticum, dans les hermetica, dans certains textes alchimiques, ainsi que des commentateurs. Cette philosophie existait d?j? dans la gnose tao?ste chinoise, dans la gnose hindouiste et bouddhiste indienne, dans le bouddhisme tib?tain, dans la gnose ?gyptienne et proviendrait m?me de l?Atlantide. Il est aussi possible qu?il existe une origine plus lointaine provenant de la L?murie et de l?Hyperbor?e. Cette gnose herm?tique ancienne serait la philosophie par excellence, la Tradition Primordiale, une philosophie ?ternelle constante dans son fond, m?me si elle est diversifi?e dans sa forme selon les cultures et les religions. Elle est la Tradition qui unifie les connaissances dans leurs fondements, les diff?rences sectaires et culturelles ?tant superficielles et secondaires. Elle contient une m?taphysique de l?Unit?, donc qui critique l?illusion de la dualit? par rapport ? une Unit? plus r?elle et fondamentale.

Les liens entre l?herm?tisme et l??sot?risme des philosophies religieuses sont fr?quents et importants. M?me le symbolisme chr?tien a ?t? repris par des alchimistes, des gnostiques et herm?tistes de culture chr?tienne afin de coder leurs messages et de les expliquer symboliquement. L??sot?risme chr?tien serait ainsi une forme particuli?re d?expression qu?a emprunt?e la gnose herm?tique et alchimique il y a 2000 ans. Le christianisme n?a donc rien invent?, il n?est qu?un changement de forme, un codage symbolique diff?rent, et tout ce qui s?ensuivit?sur le plan exot?rique et de l?institution politique est une compl?te aberration. C?est ainsi, par exemple, que l?inquisition chr?tienne envoya sur le b?cher Jordano Bruno, un penseur herm?tiste, en l?ann?e 1600.

Les soci?t?s secr?tes telles la Franc-Ma?onnerie et la Rose-Croix, ainsi que d?autres plus r?centes, semblent ?tre les d?positaires actuels, au moins partiels, des secrets herm?tiques et alchimiques (interne et/ou externe) des Cathares, des Templiers, des ?coles de Myst?res et des Gnostiques. Bien s?r ces soci?t?s secr?tes ont subit l?infiltration de personnes ind?sirables et ont perdus certaines connaissances et servent m?me de plus en plus des causes mal intentionn?es, mais heureusement elles conservent toujours des connaissances spirituelles importantes. Par exemple, le Grand Orient de France est la branche principale de la Franc-Ma?onnerie li?e aux politiciens et ? la subversion mondialiste. Cette branche a ?t? jug?e irr?guli?re par la Franc-Ma?onnerie en 1877. Les penseurs de la th?orie du complot sont g?n?ralement incapable de faire les distinctions qui s?imposent concernant les diff?rentes branches des soci?t?s secr?tes, n?ayant pas assez ?tudi? le sujet, il mette tout dans le m?me paquet. Mais l?infiltration g?n?rale de la Franc-Ma?onnerie est confirm? par Giudicelli de Cressac Bachelerie?:

??Marius LEPAGE conclut?: ??La Franc-Ma?onnerie, soci?t? initiatique traditionnelle, a ?t? d?natur?e par l?infiltration en son sein d??l?ments qui ne poss?dent aucune des qualifications spirituelles requises pour devenir d?authentique initi?s.?? Ce travail d?infiltration s?est encore plus accentu? de nos jours car la subversion a des appuis logistiques.?? (1)

D?apr?s lui, la majorit? des soci?t?s secr?tes sont des cr?ations ? partir de rien, sans tradition, elles ne poss?dent donc pas les connaissances ?sot?riques n?cessaires ? la r?ussite de la Pierre Philosophale et du Corps de Gloire de l?alchimie op?rative et spirituelle. Ces connaissances sont poss?d?es par tr?s peu de soci?t?s secr?tes l?gitimes, traditionnelles et non corrompues par l?infiltration et la subversion. Je peux personnellement t?moigner de ma visite au temple ma?onnique de Montr?al au Qu?bec. Premi?re constatation, la Franc-Ma?onnerie montr?alaise est colonisatrice, car la grande majorit? des Francs-Ma?ons affich?s sur les murs sont des anglophones, ainsi que la totalit? des grands ma?tres. Il est ?vident que tout se passe en anglais. Ce ne sont que des hommes blancs, sans exception. Et pour vous donnez une meilleure id?e, le seul nom connu est Michael Applebeaum, seul maire juif de Montr?al, arr?t? pour corruption. Son p?re occuperait un poste important dans la Franc-Ma?onnerie.

Concernant le gnosticisme, il est int?ressant de savoir que ce n?est pas un courant de pens?e chr?tien, m?me s?il y eu des gnostiques qui utilisaient le symbolisme ch?tien biblique. Les gnostiques furent m?me tr?s critique envers le jud?o-christianisme r?demptionniste lors de son apparition, ce qui explique la violence physique et spirituelle des chr?tiens des d?buts envers les gnostiques. ? ce sujet les explications de John Lash sont ?clairantes?:

http://www.liberterre.fr/metahistoire/gnose/gnose-questions-/indexgnose.html

http://www.liberterre.fr/metahistoire/gnose/indexnaghammadi.html

Le gnosticisme pa?en pr?sent dans l??sot?risme oriental et occidental, l?herm?tisme et l?alchimie sont les courants spirituels les plus anciens et les plus puissants. Ils sont les branches principales de la Tradition Primordiale de l?humanit?. Le christianisme exot?rique n?en est qu?une aberration tardive. Quant au christianisme ?sot?rique il n?en est qu?une forme culturelle particuli?re, non n?cessaire ? la compr?hension de ces courants. Au contraire, il est une forme tardive et plus embrouill?e de la Tradition Primordiale. Pour aller ? la source de cette Tradition, ou le plus pr?s possible, il est alors n?cessaire de faire abstraction de la bible et de la pens?e chr?tienne qui n?a rien invent?e, mais seulement reformul?e des v?rit?s plus anciennes. D?ailleurs la bible est une collection de textes plus anciens, mais avec des erreurs de traductions et de copistes, des codes souvent incompr?hensibles, ainsi que des falsifications d?lib?r?es. En voici des exemples?:

http://fr.sott.net/article/21241-Le-Judaisme-provient-de-textes-sumero-babyloniens-copies-et-falsifies

http://www.librairie-tablehermes.com/fr/librairie/f1-33-egypte-antique/f2-30-histoire/id-2846-la-bible-et-l-egypte

http://www.librairie-tablehermes.com/fr/librairie/f1-33-egypte-antique/f2-30-histoire/id-3135-de-cette-fresque-naquit-la-bible

Voici quelques citations d?un expert ? ce sujet?: Jean-Pierre Giudicelli de Cressac Bachelerie dans son livre ??Pour la rose rouge et la croix d?or??. Il affirme haut et fort que les gnostiques ?taient des pa?ens et non des chr?tiens (cette th?sse est aussi d?fendue par John Lash, expert dans l?interpr?tation des textes gnostiques de Nag Hammadi), m?me si certains alchimistes ont utilis?s le langage chr?tien de leur culture pour passer des messages sans ?tre pers?cut?. Voici des citations int?ressantes ? ce sujet?:

??Le point de vue pa?en a ?t? d?velopp? par ??OTTAVIANO?? dans la revue COMMENTARIUM en 1911. Il s?agit du prince Don Leone CAETANI, (1869-1935), ?minent orientaliste, destructeur non pas de la tradition comme l?a ?crit le J?suite Henri LAMMENS, mais des mythes, il fut li? ? divers mouvements ?sot?riques et sans doute aussi influenc? par Lord Lindsay (membre de la S.R.I.A.).

Le fait qu?il ?crivit?: ??Je sens que le monde a besoin d?une nouvelle forme religieuse, d?pouill? de tous les caract?res barbares du Jehova h?bra?que??, ou qu?il voyait dans l?Islam ??une soci?t? sans aristocratie et sans clerg?… au caract?re pratique universel et ?galitaire… pr?curseur des d?mocraties modernes??, semble lui avoir cr?? de nombreux adversaires.?? (2)

Voici un commentaire du prince CAETANI avec lequel l?auteur?est parfaitement d?accord :

??L?initiation, la Gnose, le secret alchimique sont les m?mes serpents que le christianisme a toujours combattus parce que, sur le sacerdoce initiatique, prit le dessus la racaille philosophique que Julien l?APOSTAT voyait triompher comme une mainmise des ignorants sur le savoir. Post?rieurement, dans la liturgie Catholique, entr?rent, pour en constituer une partie, des ?l?ments d?origine initiatique (la communion, la messe, l?huile sainte), la r?forme se dut par des tentatives vari?es, de conqu?rir les ?glises en s?appuyant sur les initi?s isol?s, et aucun des grands mystiques qui fond?rent le Christianisme ne fut initi? au sens r?el du terme latin.

J?SUS-CHRIST, m?me si vous voulez lui retirer son masque divin, et le consid?rer comme provenant d?une l?gende chr?tienne, n?est pas un initi?. Les ap?tres partisans furent pour cela contre les Gnostiques et invent?rent les calomnies les plus impudentes contre eux?; mais la confusion qu?ont faite les ?crivains contemporains en employant les mots de Chr?tiens Gnostiques, d??glises Gnostiques et d?autres ?quivalents, augmente l?obscurit? qui voile la v?ritable nature du Gnosticisme?: cette v?ritable nature qui ?tait initiatique et qui proc?dait du concept de la r?alisation magique, comme on a coutume de dire aujourd?hui. Les Gnostiques ne furent jamais chr?tiens de m?me que les r?publicains ne pourront jamais se d?clarer monarchistes.?? (3)

Giudicelli de Cressac Bachelerie poursuit son ?loge du paganisme et sa critique du christianisme dans le chapitre suivant?:

??Quand on ?tudie les textes, il est difficile de parler d?une alchimie tao?ste, islamique ou chr?tienne car l?alchimie est d?origine pa?enne ; comme les Rose + Croix du Moyen Age, elle prend l?habit de l?endroit o? elle se trouve. Le plus souvent, les adeptes ont d? chevaucher le tigre, c?est-?-dire se glisser dans les forces religieuses oppressives et ahurissantes pour jouer le jeu et sauver ainsi leur pr?cieux enseignement.

HALDANE qui comptait le fanatisme parmi les ??quatre seules inventions v?ritablement importantes faites entre 3000 avant notre ?re et l?an 1400?? en attribuait la paternit? au jud?o-christianisme. BOUCHE-LECLERCQ se demande ??si les bienfaits du christianisme (si grands qu?ils soient) n?ont pas ?t? que trop compens?s par l?intol?rance religieuse qu?il a emprunt? au juda?sme pour la r?pandre par le monde??. Il est ?vident que les trois religions issues d?une m?me source sont ? la pointe du totalitarisme et particuli?rement avec leurs m?tastases la?ques (marxisme…). Il s?en est suivi une n?cessit? vitale pour les adeptes de chevaucher le tigre ? sa t?te, cas de nombreux papes. L?Islam ne fait pas exception, et ce d?s le d?but.?? (4)

??Herv? MASSON, dans ??La gnose une et multiple??, ?crit?: ??En d?pit de son constant souci de s?aligner sur le Christianisme ? qui elle emprunte son vocabulaire et son apparence ext?rieure, la Gnose reste pa?enne. Sa vraie filiation est pythagoricienne et orphique. C?est au sein de la Gnose historique qu?on d?couvre les descriptions les plus compl?tes et les plus extravagantes de la chute originelle.

Il rejoint en cela Pierre DANGLE qui pr?cise?: ??La tradition jud?o-chr?tienne, qui a tr?s largement corrompu les rituels ma?onniques, est empreinte d?une notion fonci?rement anti-initiatique celle de faute et de p?ch?. On ne dira jamais assez combien le mythe n?gatif d?Adam et ?ve fut ? l?origine d?une soci?t? cass?e, inharmonieuse, d?chir?e, condamnant la femme et l?homme ? devnir des ennemis sous les yeux d?une ?glise qui n?en finit plus de se d?composer.

Notons au passage que REGHINI avait d?fendu ce point de vue dans ??Ur et Krur?? (1927-1928)?:

Les myst?res d?Eleusis ressemblent beaucoup aux myst?res isiaques?; ? l??poque alexandrine, des ?l?ments n?o-pythagoriciens et n?o-platoniciens se fondent, par interp?n?tration mutuelle, avec les ?l?ments typiquement ?gyptiens, et c?est en ?gypte que se constitue la tradition herm?tique de l?art sacr? et divin, tradition qui sera transmise, par les Arabes, ? l?Italie, l?Espagne et l?occident en g?n?ral, jusqu?? devenir la tradition herm?tique de l?Art royal du Moyen Age occidental. Remarquons enfin que cette r?partition de l?Orient et de l?Occident int?gre g?ographiquement ? ce dernier toute l?Afrique du Nord, si bien qu?il faut inclure dans l?occident les ?coles initiatiques du Maroc. Avec cette m?me r?partition, le juda?sme et ses d?viations restent en revanche g?ographiquement ?trang?res ? l?occident.

En v?rit?, sans oublier ni m?conna?tre les ?l?ments pa?ens greff?s sur le christianisme et plus encore sur le catholicisme, on ne peut qu??tre frapp? par le caract?re asiatique de ce courant, fond? par un Juif qui naquit, v?cut et mourut en Palestine, et qui n??tait pas du tout hell?nis?. L?intol?rance religieuse, qui fit de la pens?e h?t?rodoxe un d?lit passible de la rigueur de la loi, n?est pas non plus un caract?re gr?co-romain. Ni le z?le ardent de la propagande, ni la subordination des devoirs du citoyen aux devoirs du croyant, des int?r?ts de la patrie terrestre ? ceux de la patrie c?leste, ni la pr?tention d?enfermer la v?rit? dans les articles d?un dogme, ni le fait de faire d?pendre le salut de l??me d?une profession de foi pr?cise et de l?observance d?une certaine morale, ni l?esprit anarchiste d?mocratique de la fraternit? universelle et obligatoire, de la similitude de prochain et de l??galit?.

De m?me Franz HARTMANN, dans ??Une aventure chez les Rose + Croix??, ?crit?: ??Ces symboles n?appartiennent pas exclusivement ? l??glise chr?tienne et elle ne peut les monopoliser. Ils sont libres comme l?air pour quiconque peut saisir leur signification, et malheureusement bien peu de vos chr?tiens connaissent cette signification ; ils offrent leur cultes aux formes ext?rieures et ne savent rien du principe vivant que ces formes repr?sentent. Alors, dis-je, un homme spirituellement ?clair? peut devenir un membre de votre ordre, m?me s?il ne croit en aucun des dogmes chr?tiens? L?imperator r?pondit ? ceci?: Ne peut devenir membre de notre Ordre exalt?, celui dont la science n?est bas?e que sur des dogmes, des croyances, des credos ou des opinions qui lui ont ?t? enseign?s par quelqu?un ou qu?il a accept?s de ou?-dire ou tir?s de la lecture des livres.

Warwick MONTGOMERY dans ??La croix et le creuset??, ?tude sur ANDREAE, pr?tend que ce dernier fut hostile ? la Rose + Croix depuis toujours, et qu?il ?crivit les ??Noces Chymiques?? afin de christianiser le personnage de Christian ROSENKREUTZ.

(…) N?est-ce pas saint AUGUSTIN qui ?crit?: ??Ce qu?on appelle aujourd?hui Religion chr?tienne existait chez les anciens et n?a jamais cess? d?exister depuis l?origine du genre humain. Jusqu?? ce que le CHRIST lui-m?me ?tant venu, l?on a commenc? d?appeler chr?tienne la vraie Religion qui existait d?j? auparavant.?? ??? (5)

L?auteur continue?:

? Le probl?me qui se pose est donc autre, il s?agit bien de comprendre que, quel que soit le vecteur choisi, la TRADITION ?tant d?essence aristocratique, au sens ?tymologique du terme, elle ne pouvait pas s?exprimer litt?ralement, et il est difficile de critiquer l?une ou l?autre position, car si les pa?ens ont raison quant au totalitarisme des religions du d?sert, il faut se demander si par ailleurs elles ne correspondent pas ? une n?cessit??: le besoin religieux de l?homme. Il est vrai que la lecture des pr?ceptes chr?tiens nous fait nous demander ce que certaines ?glises ont ? voir avec cet enseignement, o? il ne s?agit pas de se donner bonne conscience, mais de r?aliser un exemple.

Quand on consid?re la dimension de cet exemple, se pr?tendre chr?tien semble d?j? une imposture, repr?senter cette voie et s?en pr?tendre unique gardien semble encore plus os?, car CHRIST d?finit tr?s bien ceux qui se r?clameront de son nom, or on en voit peu gu?rir les malades ou dont la foi transporte les montagnes. Il en est de m?me de la philosophie sectaire de certains ayatollas qui pr?chent la guerre sainte, ou d?une cat?gorie de rabbins qui, prenant les textes religieux ? la lettre, consid?rent le non juif comme un goy, c?est-?-dire du b?tail. On ne le r?p?tera jamais assez et NIETZCHE l?avait fort bien expos??: ??cet instinct th?ologique est la forme la plus r?pandue, la plus proprement souterraine de fausset?; la lettre tue l?esprit.?? (6)

John Lash fait le lien entre les ?coles de Myst?res et les gnostiques. Leur origine pr?c?de le christianisme, ils ne sont pas chr?tiens, au contraire ils sont anti-chr?tiens, philosophiquement. Les chr?tiens sont anti-pa?ens et ont instaur?s un culte de la personnalit? (J?sus) plut?t qu?une v?n?ration de la Nature comme chez les pa?ens.

En conclusion, l?alchimie est issue de la gnose pa?enne herm?tique ?gyptienne, de la gnose pa?enne et herm?tique chinoise (tao?ste) et de la gnose pa?enne herm?tique indienne (hindouiste et bouddhiste). L?alchimie, l?herm?tisme et le gnosticisme pa?en sont interconnect?s dans leurs fondements et existaient bien avant les livres qui les fondent officiellement. Ils forment un tout spirituel issue de la Tradition Primordiale remontant ? l?Atlantide et m?me avant ? la L?murie et ? l?Hyperbor?e et peut-?tre plus loin encore. Ces connaissances nous proviennent de l??ge d?Or de l?humanit? il y a plusieurs dizaines de milliers d?ann?es, alors qu?elle vivant dans la paix, l?amour et le bonheur universel, en harmonie avec la Nature et ses lois, et utilisait ses pouvoirs extra-sensoriels. Ces hautes connaissances ont ?t? graduellement voil?es et perdues par la chute de la conscience humaine. Cette d?cadence spirituelle a entra?n?e la n?cessit? du secret pour l??lite spirituelle afin que ces connaissance soient utilis?es par des gens ayant une ?thique suffisante pour s?en servir dans l?int?r?t g?n?ral. C?est pour cette raison que le chef politique ?tait un Initi? en ?gypte pendant des milliers d?ann?es. Afin de pr?server ces connaissances face ? l?ignorance de plus en plus g?n?ralis?e, il a fallut les cod?es un peu partout dans la culture occidentale, puisqu?il y avait le danger de leur disparition compl?te ? l??poque de l??ge sombre (Kali Yuga) et surtout ? la derni?re ?tape de cet ?ge, celui de la p?riode moderne dans laquelle nous sommes depuis la Renaissance. Il y a pr?sentement une augmentation de la connaissance gr?ce ? internet et ? la fin de notre cycle actuel qui se rapproche d?une inversion et d?un retour vers la conscience des hautes connaissances spirituelles. Les secrets spirituels se d?voilent lentement, ce qui pourrait permettre d??viter l?auto-destruction rapide de l?humanit? si un changement drastique n?a pas lieu. Les hautes connaissances spirituelles sont pa?ennes, mais peuvent aussi ?tre dissimul?es derri?re un langage et une symbolique provenant du christianisme, de l?islam, du juda?sme ou autres.

(1)?? Giudicelli de Cressac Bachelerie, Jean-Pierre, Pour la rose rouge et la croix d?or, ?d. AXIS MUNDI, 1988, p. 88.

(2)?? Ibid. p. 91.

(3)?? Ibid. p. 92.

(4)?? Ibid. p. 94.

(5)?? Ibid. pp. 95 ? 97.

(6)?? Ibid. p.99.

?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Freud

Freud par ses mots   « La question du sort de l’espèce humaine me semble se ...