Accueil / A C T U A L I T É / Aidons le Parti Socialiste à changer de nom

Aidons le Parti Socialiste à changer de nom

 

Le Canard enchaîné de ce mercredi nous offre une caricature de Cambadélis. Le dessin satirique montre le premier secrétaire d’un PS moribond réfléchir à un nouveau nom. Sa proposition est éclairante sur l’avenir du PS… « Parti sans laisser d’adresse ». Vous aurez certainement d’autres idées originales à lui soumettre pour tenter de sauver les meubles du 10 rue Solférino. D’ailleurs le siège du PS devenu bien trop grand et onéreux pour le probable petit groupe de députés socialistes élus, sera probablement vendu après les législatives.

Déjà dans le passé, l’ex premier ministre Manuel Valls était favorable à un changement de nom. Le battu de la primaire des gauches irréconciliables invoquait à l’époque l’idée d’un « mouvement » plutôt que l’appellation de Parti. Valls était alors en avance sur son temps, car aujourd’hui la mode est à la création de nouveaux mouvements. Après le mouvement En Marche, voilà Hamon qui veut lancer un mouvement pour « une gauche inventive », ensuite les mairesses de Paris et de Lille qui rêvent de fonder un « mouvement d’innovations ». En réalité, nous assistons à un grand remplacement ou si vous préférez à l’éclatement d’un parti qui n’a plus rien en commun. Quant à Valls, il donne l’impression d’être un réfugié politique sans domicile fixe. Le candidat dans la 1ère circonscription de l’Essonne n’est plus au PS et n’a pas obtenu l’investiture de La République En Marche, mais se veut quand même dans la majorité présidentielle.

Pour la petite histoire, vous savez sans doute que Valls va retrouver comme adversaires dans sa circonscription deux potes à lui. Son gifleur de 18 ans et un certain Dieudonné qui espère pouvoir débattre avec lui dans un climat apaisé. Allons-nous assister à la grande et impensable réconciliation sur une musique de Francis Lalanne. En tout cas prenez vos billets, le show va bientôt commencer, même si Valls n’acceptera probablement pas le débat.

Vous remarquerez l’ingratitude d’une quinzaine de candidats socialistes, même pas un petit post-scriptum PS sur leurs affiches de campagne des législatives, et ce n’est pas un oubli. La rose effacée a été remplacée par la notion de « Majorité présidentielle ». Pour le mauvais exemple, voir l’affiche de Marisol Touraine avec un visage plus jeune que jamais.

Que voulez-vous, avec seulement 6,3% des voix au premier tour de la présidentielle, le PS ne fait plus recette. Changer de nom après les élections ne réglera pas les problèmes d’un Parti éclaté et composé de personnalités politiques qui n’ont plus grand-chose en commun sauf de profondes divergences.

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Perruches : faut-il craindre un « grand remplacement » ?

C’est un fait avéré : les perruches à collier et les perruches moine sont de plus ...