Accueil / T Y P E S / Articles / Ah? les deux solitudes

Ah? les deux solitudes

 

Il y a quelque chose de bien cynique dans le traitement a deux vitesses que donnent les m?dias ? la nouvelle de l?arrestation de Applebaum.

Voyez ce qu?en dit Yves Boisvert, le chevalier blanc, dans son blogue qui, si on se fie aux commentaires qu?il suscite, rev?le parfaitement ce que pense la population francophone?.

http://blogues.lapresse.ca/boisvert/2013/06/20/fallait-il-attendre-pour-arreter-applebaum/

?et ce que disent aux anglophones Henry Aubin dans The Gazette? et Lysianne Gagnon dans le Globe and Mail.

http://www.montrealgazette.com/opinion/Henry+Aubin+UPAC+timing+needlessly+destabilizes+Montreal/8538305/story.html

http://www.theglobeandmail.com/commentary/montrealers-even-quebeckers-are-losing-faith/article12656516/

Je n?ai jamais fait myst?re de l?estime que je porte a Boisvert, ni des doutes que m?inspirent souvent? les textes de Madame Gagnon. ?Quant ? Henry Aubin je ne le lis pas. Pas parce que je lui reproche quoi que ce soit, mais simplement parce que, d?instinct, je sens que, quand The Gazette parle, ce n?est ? moi qu?elle s?adresse.

En ?tant l? de mes pens?es, pourquoi, suis-je donc ?tonn? du clivage bien net entre ce que NOUS ? (vous savez,? nous-autres,? au sens de Parizeau ) ? nous pensons de cette affaire de l?arrestation de Applebaum et ce que EUX en pensent ?

Ce qui m??tonne, je l?ai dit, c?est le cynisme du comportement des m?dias, tous copains, tous d?accord pour donner les sardines aux chats et et les os aux chiens.? ? chaque esp?ce sa pitance de vertueuse indignation, et il saute aux yeux qu?il n?est pas question d?informer, de concilier, de coller aux faits avec des argument pour viser un quelconque consensus. C?est du ???a va de soi??. Ils sont bien s?r d?eux.

Sans doute ? raison, car je constate, en me regardant moi-m?me, que le hiatus est bien l?. Pourtant bien pr?venu contre la manipulation des m?dias, je ne vois AUCUNE valeur r?demptrice dans les textes de Aubin ou de Gagnon. Je suis totalement? happ? par la logique de Boivert, fondu dans les r?actions de mon clan de Qu?b?cois francophone.

Je per?ois comme parfaitement objectif, indiscutable, ce que me dit Boisvert et je crois qu?il le croit aussi. ? Et ?a, ?a m?inqui?te, car je pense qu?il y a sans doute, ? Hampstead et dans le West-Island, des gens de bonne foi qui pensent exactement le contraire.

Les m?dias, chacun les n?tres, nous ont-ils donc compl?tement reconstruits ? Ne sommes nous?pas ? nous pincer pour savoir si nous sommes ??veill?s?. en oubliant commod?ment qu?on peut aussi R?VER qu?on est ?veill? ?

Pierre JC Allard

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le jour où j’ai rencontré un esclave

Il y a une bonne trentaine d’années, j’ai séjourné assez longuement au Sénégal. J’ai été ...

One comment

  1. avatar

    Assurément les bachi-bousouks reflètent la tendance qu’ils instaurent ou qu’ils alimentent, les deux n’étant réels que dans la mesure où on préfère les voir gambader loin des combats qu’il nous faudrait sinon tous mener. C’est bien cette solidarité dans la fuite qu’a inspiré le témoignage de Gilles Cloutier, le petit homme qui n’avait rien a perdre.

    Il nous faudra tous pardonner leurs méprises. S’ils n’en avaient pas, on leur en fournira. On forme ainsi les gens heureux à craindre la pensée qui ne peut que conduire au cahos.

    Ils adhèrent ainsi plus facilement à la culture des portes et des volets clos qui scellent le cahos, lequel déborde parfois de sa demeure non paré de ses atours. La plupart du temps il se fond bien au décor. On a qu’a recoller les morceaux pour comprendre qu’il est parmi nous.

    Il serait le moins pire des deux mondes que la pensée populaire arrive à percevoir…, preuve que le manque d’imagination peut servir à certains. Et on construit des brebis capables de dormir en bêlant qui ignorent pendant ce temps qu’on chauffe la baraque pour mieux les soulager de leur laine.