Accueil / L O C A L I S A T I O N / AFRIQUE / AFRIQUE ? LE CONTINENT SPOLI? !

AFRIQUE ? LE CONTINENT SPOLI? !

 

ROBERT BIBEAU ? Les migrants du Bounty ??

Pourquoi les m?tropoles europ?ennes sont-elles pleines d?africaines et d?africains au regard hagard, au sourire contrit, d?sempar?s ? mendiant pauvrement, vendant ? la tire, ?bossant? durement, le balai ? la main, la pelle au bout du bras, fouillant la benne ? ordures derri?re le restaurant?? Quel d?sespoir incommensurable a bien pu chasser ces ?tres admirables hors de leur patrie ensoleill?e ? qu?ils appr?cient tant ?? et les pousser sur les chemins de l?exil pleins de p?rils pour aboutir sous le pont Mirabeau, sur la Grande Place, derri?re le Parth?non, autour du Colis?e, sur Piccadilly Circus et face au Reijks Museum ?

Leur exode risqu? s?est amorc? il y a quelques ann?es au S?n?gal, en C?te d?Ivoire, en RDC, au Burkina, au Kenya, en Somalie, au Mali ou au Rwanda, peu importe; il a toujours d?but? l? o? leur vie ?tait menac?e, puis par monts et par vaux, ? pied, en car, en train ou en bateau, la longue caravane des d?sh?rit?s s?est ?branl?e laissant ?a et l? son tribut d??clop?s, d?affam?s, d??puis?s, de morts vivants, dans le grand d?sert br?lant, sur les chemins de brousse mal fam?e, dans l?oc?an d?cha?n? jusqu?? Ceuta l?insolente, Tripoli la d?cadente, Alexandrie l??nigmatique ou Tunis la tragique.

L?, les derniers rescap?s de ces sentiers de souffrance se feront offrir ? gros prix par un passeur bandit de compl?ter la travers?e du continent ? de la faim ? vers un?illusoire paradis pour d?munis o? ils iront grossir les rangs des exclus de la prosp?rit? tapageuse et surfaite. Nul ne sait encore sur ce rafiot de la mort qu?au bout de ce chemin de Calvaire sur les flots mortif?res, la derni?re ?preuve sera d??tre arraisonn?e avant que d??tre retourn? sur leur chemin d?amertume?!

Dans les pages qui suivent nous allons r?pondre ? une question simple et complexe, ? savoir?: ??Pourquoi tant d?immigrants africains affrontent le d?sert, l?oc?an et la mer, les garde-c?tes et les passeurs tueurs pour migrer vers l?Europe ce continent de malheur????.

C?est que dans les pays africains de mis?re, o? les compagnies mini?res pillent le minerai pr?cieux et cher alors qu?elles n?abandonnent rien aux cr?ve-la-faim, si bien qu?apr?s avoir travaill? pour presque rien dans ces charniers d?enfer les fils de l?Afrique, s?ils n?y sont pas tr?pass?, entreprennent la travers?e de la jungle, des savanes, des d?serts, des barbel?s, de la mer meurtri?re afin d?aller gagner quelques deniers ? exp?dier ? la parent? rest?e sous le tir des troupiers et sous les bombes anti-personnel des terrassiers, ou sur la plantation de caf?-export?, mal pay?, ou au fond d?un trou de mine-assassine.

Le pillage du coltan?

Nous ferons la d?monstration de ce crime sanglant ? partir de l?exemple du coltan. Le coltan (m?tal rare, indispensable ? la fabrication de cellulaires et de ?t?l?viseurs) est extirp? des puits de mines artisanales en R?publique D?mocratique du Congo (80 % des r?serves mondiales), puis, aussit?t expropri? et export? vers les usines de transformation d?Europe et d?Am?rique (1).

C?est la transformation industrielle du minerai qui cr?e de la valeur et de la plus-value d?o? les capitalistes tirent leurs ?profits industriels et marchands et l??tat ses imp?ts et ses taxes (le kilo de coltan trait? se vend 500 $ sur le march?). L?extraction mini?re du coltan rapporte tr?s peu. Le salaire d?un mineur de la mort dans la province du Kivu (RDC) se situe entre 10$ et 50$ par semaine, ce qui est tout de m?me le quadruple du salaire congolais moyen (10$ par mois). Un mineur extrayant en moyenne 1 kilo de coltan par jour, 7 jours par semaine, re?oit donc pour sa peine un salaire hebdomadaire m?dian de 35$ contre une production de 7 kilos x 500$ = 3?500$, soit un pourcent de la valeur de la marchandise. Vous croyez que l?Afrique re?oit sa juste part des richesses qu?on lui vole??

Cessons de distribuer la charit? aux africains mal-aim?s. Cessons de leur pr?ter de l?argent pour s?endetter pour l??ternit? et laissons-les b?n?ficier de leurs richesses continentales et ils seront prosp?res, croyez-vous ? Non ?videmment ! Pourquoi ? Parce que tout d?pend de quelle classe sociale s?approprie ces richesses priv?es ou collectives !? Nous y reviendrons plus avant.

Sachez qu?en moyenne chaque kilo de coltan co?te la vie ? deux enfants mineurs au Kivu-Congo ravageur, peu importe la langue, l?ethnie ou la religion de ces jeunes souffre- douleurs. Ces enfants meurent sous les ?boulis dans des mines artisanales d?labr?es. L?internationalisme de l?exploitation capitaliste s?vit dans ce pays dans toute son ignominie.

Les troupes du Rwanda, de l?Ouganda et du Burundi ? arm?es et financ?es par des multinationales des nouvelles technologies comme Apple, Nikon, Sony, Nokia, Ericsson et autres monopoles occidentaux ? occupent la r?gion du Kivu afin d?y exproprier le coltan exploit? par de mis?rables flibustiers arm?s avec la complicit? des g?n?raux ? seigneurs de guerre congolais, rwandais et ougandais. Le corsaire du coltan Laurent Nkunda, vous connaissez?? On en parle encore au journal t?l? (2). Le Premier Ministre canadien Stephen Harper a-t-il d?nonc? ces magouilles lors de sa visite ? Kinshasa r?cemment ? Aucunement !

L??chauffour?e tribale et nationaliste n?est ici que le Gris-gris de pays conquis et des ?petit-bourgeois europ?ens et am?ricains aigris chantant le salut de la patrie par le sang des Partisans. La journaliste Belge Colette Braeckman constate ceci?:

??Au Kivu, une vingtaine d?avions charg?s de minerais d?collent chaque jour pour le Rwanda (qui selon l?ONU a empoch? 250 millions $ de la vente de coltan NDLR). On peut y croiser des enfants qui travaillaient dans les mines et qui se sont ?chapp?s. Ils vous racontent comment ils se sont fait kidnapper sur le chemin de l??cole. Tout le monde le sait, mais personne ne fait rien, m?me pas les Nations unies.? Ce trafic ne va pas s?arr?ter de sit?t. L?arm?e congolaise n?est pas efficace ? c?est un h?ritage de Mobutu ? et les g?n?raux b?n?ficient aussi de ce business. Ils disent aller ? Kivu pour faire la guerre, mais ils y vont aussi pour s?enrichir. Chaque faction, l?arm?e congolaise, les milices tutsies, etc. tous profitent de cette situation et n?ont pas int?r?t ? la changer.?? (3).

En corollaire de ces salaires de mis?re, chacun se rappellera de l?assassinat de 34 mineurs Sud-africains ? soi-disant lib?r?s de l?apartheid?? par la police raciste d?Afrique du Sud pour cause de gr?ve ouvri?re visant ? hausser un salaire de 400 euros par mois tout compt?. ?a s?appelle ?mourir de faim en peinant durement (4).

De tels salaires de cr?ve-la-faim n?assurent m?me pas la reproduction ?largie de la force de travail. En d?autres termes, plus l?ouvrier africain travaille et plus il s?approche de la mort par lente inanition. Ces salaires n?assurent pas non plus l??dification d?un march? national consistant sur lequel s?appuierait la bourgeoisie marchande locale pour assurer l?accumulation primitive du capital constant (CC) puis l?investissement en usines (CV) et le ??Take off?? capitalistique industriel moderne (5).

Il en r?sulte que dans la division internationale du travail induite par l?imp?rialisme occidental dominant (du moins jusqu?? pr?sent), l?Afrique a toujours obtenu le r?le de fournisseur de mati?res premi?res. Au d?but, ? titre de fournisseurs de b?tes de somme ? esclaves valant moins que leur poids de c?r?ales ? puis fournisseur de bois pr?cieux et de denr?es alimentaires spoli?s sur des plantations expropri?es aux autochtones comptant pour moins que rien dans ce march?. Enfin, on assiste aujourd?hui ? la spoliation des min?raux rares (dont le coltan), des pierres pr?cieuses et du p?trole (10% des r?serves mondiales) dont les peuples locaux ne tirent pratiquement aucun b?n?fice.

Les pilleurs ?trangers prot?g?s par leurs serviteurs nationaux?

Un service de garde chiourme des int?r?ts locaux des compagnies imp?rialistes ?trang?res (dont canadiennes) est assur? par une caste de pr?dateurs ? rois n?gres cravat?s, g?n?raux de carnaval en k?pi ? entour?s de meurtriers, de repris de justice et de corsaires d?guis?s en militaires ? mis au service de clans n?griers appoint?s par quelques grandes entreprises monopolistes ? les dits monopoles miniers ? solidement abouch?s aux ambassades occidentales de leur pays d?origine affect?es dans ces contr?es saign?es ? blanc.

Tant que le pr?sident-n?gre local accomplit correctement son travail d?adjudant et tant qu?il r?fr?ne ses app?tits de gourmand ? n?esp?rant jamais devenir aussi gros que le b?uf de la fable ? et tant qu?il sait embrasser la main qui le maintient sur son tr?ne de paille ? sa r??lection ??d?mocratique?? est assur?e. Que le goinfre noir pr?tentieux tente un jour de redresser l??chine et de s?affranchir de cette tutelle dominatrice; qu?il manigance quelque nouvelle alliance avec une nouvelle puissance (pensons ? Gbagbo en C?te d?Ivoire ou ? Kadhafi en Libye ou ? Kabila en RDC) et alors, les foudres de l?enfer ??d?mocratique?? de l?Occident hypocrite s?abattent sur le r?calcitrant en tourment. L??lection hier encore ??d?mocratique?? est aussit?t invalid?e par l??lys?e ? la Maison Blanche ? le 10 Downing Street ou le Reichstag allemand ? la dite ??communaut? internationale?? et l?opposant complaisant d?cr?t? gagnant sur-le-champ.

Le ??d?mocrate?? devient tyran, l?ami et l?alli? d?hier devient usurpateur et les bombardiers et les drones t?l?guid?s depuis les capitales occidentales fauchent soudainement les vies du peuple ainsi que le palais princier tout ? coup outrancier apr?s trente ann?es tol?r?es au milieu de cette mis?re mortif?re.

Un polichinelle d?un autre clan sera juch? pour un temps sur le tr?ne chambranlant ? quelques criminels de guerre seront promus g?n?raux d?op?rette, les malfrats ? garde ? du corps de ce pr?tendant deviendront officiers d?intendance, charg?s d?assurer la loyaut? de ce ?nouveau m?tayer de la corv?e pr?sidentielle ? qui consiste essentiellement ? signer les d?crets de prospection et d?exploitation des claims miniers, p?troliers et forestiers et les contrats d?achat d?armements afin d?assurer la reproduction ?largie du pouvoir compradore soumis.

La petite et la moyenne bourgeoisie africaine ?socialiste?

L??conomie nationale des pays africains ?tant domin?e et spoli?e par les pays imp?rialistes occidentaux, la petite et la moyenne bourgeoisie nationale africaine, fragile et instable, n?a souvent pas grand acc?s aux pr?bendes, aux bakchichs, aux postes administratifs, gouvernementaux, judiciaires et militaires lucratifs, ni ? la propri?t? fonci?re r?serv?e ? la grande bourgeoisie compradore. Ces fragments de classes sont donc aigris et menac?s de paup?risation et d??radication tout comme leurs cousins nord-am?ricain et europ?en. La tentation est alors tr?s grande pour ces sections de classes moribondes de lancer leur peuple dans la r?volte aventuri?re sous le sceau frauduleux du ??socialisme?? ? l?Angola, l?Alg?rie, l??thiopie sont de ces pays qui ont connu de ces guerres ??populaires?? pour asseoir le pouvoir de charlatans et de leurs sectes de pr?tendants moyens et petits bourgeois. On sait aujourd?hui ce qu?il advint de ces tyrans pseudo-socialistes.

Parfois, le n?o-colonisateur ne laisse pas assez ? boire et ? manger, pas suffisamment de pr?bendes all?chantes pour satisfaire tous les larbins locaux vainqueurs du pr?c?dent gouvernement si bien que le partage du butin devient source de conflits sanglants entre pirates intra-tribaux ? intra-muros. C?est ce qui se produit en ce moment ? Abidjan entre Ouattara l?adjudant et ses sergents d?apparat dont certains ont ?t? abandonn?s dans le caniveau au Ghana et au Burkina Faso d?o? les assassinats r?cents ? la fronti?re du domaine convoit? et contest?. Le prol?tariat n?a rien ? faire de ces guerres entre hy?nes.

L?AFRICOM m?ne la charge

Notez que les puissances imp?rialistes occidentales ne font pas confiance ? cette engeance de larbins locaux pour maintenir l?ordre et le pouvoir de leur ma?tre sur ces contr?es convoit?es. Aussi, les ?tats-Unis ont-ils imagin? une superstructure militaire contraignante ? L?AFRICOM ? pour repr?senter ses int?r?ts dans la r?gion ? et pour embrigader, contr?ler et entra?ner ces va-nu-pieds d?guis?s en arm?e de m?tier. L?AFRICOM organise et supervise les efforts de guerre et de maintien de l??tat de guerre permanente, d?extraction des ressources naturelles et de spoliation du travail salari? et de sa plus-value. Pour ne pas avoir accept? d?embrigader son arm?e dans l?agression en pr?paration au Nord du Mali le Pr?sident de Mauritanie a bien failli y laisser la vie. Il semble qu?apr?s l?attentat ? demi r?ussi, il ait enfin compris. L?attaque contre le Mali? aura bien lieu, supervis?e par l?AFRICOM et men?e par la chair ? canon r?gionale (6).

En 2007, le conseiller du d?partement d??tat ?tasunien, le Dr J. Peter Pham, a affirm? que les objectifs strat?giques d?AFRICOM consistaient ? ? prot?ger l?acc?s aux hydrocarbures et autres ressources strat?giques abondantes en Afrique. [La] t?che [d?AFRICOM] consiste ? prot?ger la vuln?rabilit? de ces richesses naturelles et s?assurer qu?aucune tierce partie comme la Chine, l?Inde, le Japon ou la Russie obtiennent des monopoles ou des traitements de faveur. (Nile Bowie, COVERT OPS IN NIGERIA: Fertile Ground for US Sponsored Balkanization, Global Research, 11 avril 2012.) (7).

Une solution aux probl?mes africains ?

Par les temps qui courent, les peuples africains, loin de se reprendre en main et de mener ? bien leurs luttes de lib?ration contre la domination n?ocoloniale imp?rialiste, et surtout contre leur bourgeoisie compradore nationale organis?e en castes autour de g?n?raux ? seigneurs de guerre complaisants ? laissent plut?t tous ces vauriens offrir leur service d?homme de main aux diff?rentes puissances h?g?moniques.

Aujourd?hui en Afrique, certaines des anciennes puissances coloniales sont r?apparues sur le devant de la sc?ne, concurremment ? leur alli? et concurrent ?tatsunien, face ? la Chine, nouvelle superpuissance ascendante. En 2012, la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l?Afrique devant les USA et la France. La Chine imp?rialiste a construit le si?ge social de l?Union Africaine, elle investit chaque ann?e des milliards de dollars en projets routiers et ferroviaires. Elle exploite les mines et le p?trole et change la donne en construisant des usines ? cl?s en main ? en ?thiopie notamment, cr?ant ainsi un prol?tariat africain au Nord du Continent, compl?ment au prol?tariat de l?Afrique du Sud. Ce sont l? d?excellentes nouvelles pour la classe r?volutionnaire africaine qui voit ainsi grossir ses rangs (8). Si vous souhaitez combattre les sectes religieuses int?gristes, construisez des usines en Afrique.

Voil?, r?sum?es en quelques pages, les causes fondamentales du mis?rable exode africain vers l?h?misph?re Nord. Les puissances imp?rialistes occidentales absorbant l?usufruit des ressources naturelles et expropriant une large part de la plus-value ouvri?re et paysanne ainsi que les profits et les revenus des ?tats croupions, il ne reste pratiquement rien pour la survie de ces pays. Aussi, plut?t que de se laisser mourir les africains suivent la trace de leurs richesses jusqu?au Nord de la M?diterran?e.

Peut-on changer ce d?sordre des choses?? Oui, certainement?! Il revient aux ouvriers et aux employ?s, mineurs, travailleurs des champs, m?tayers et artisans de s?organiser en parti politique r?volutionnaire ind?pendant de l?aristocratie bureaucratique locale, aussi loin que possible de la petite et de la moyenne bourgeoisie nationale ? fuyant comme la peste les intellectuels h?bleurs et p?dants ? pour diriger leurs coups meurtriers visant ? renverser les commettants locaux de la classe capitaliste monopoliste internationale (9).

?ROBERT BIBEAU

____________________________________________________

 

(1)? L?exploitation du coltan http://www.umoya.org

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_d%C3%A9mocratique_du_Congo

(2)? http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Kivu

(3)? Colette Braeckman ?http://observers.france24.com/fr/content/20081112-coltan-minerai-sang-congo

(4)? Afrique du Sud (2012).? http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_des_mineurs_%C3%A0_Marikana

(5)? Robert Bibeau. La crise ?conomique dans tous ses m?faits. (2012). http://les7duquebec.org/7-au-front/la-crise-economique-dans-tous-ses-mefaits/

(6)? Exemple r?cent d?un coup d??tat avort? en Mauritanie. (2012). http://kassataya.com/mauritanie/vacance-du-pouvoir-qui-dirige-maintenant-le-pays

(7)? Julie L?vesque. (2012). Guerres secr?tes des ?tats-Unis en Afrique.? http://www.mondialisation.ca/la-guerre-secrete-des-etats-unis-en-afrique/5308437

(8)? Vincent Gouysse 2011-2012?: Reprise de la crise. (2012). http://www.marxisme.fr/reprise_de_la_crise.htm ?La Chine avance ses pions en Afrique. (2012).? ?http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-chine-avance-ses-pions-en-121877 La Chine en Afrique? http://www.refletsdechine.com/apres-la-france-afric-la-chine-en-afrique.html

http://haratine.blogspot.fr/2012/04/la-bourse-des-esclaves.html http://www.afrohistorama.info/ http://kassataya.com/mauritanie/vacance-du-pouvoir-qui-dirige-maintenant-le-pays? Le Parti Sadi. (2012). http://www.partisadi.net/2012/10/%c2%ab-faisons-payer-les-riches-%c2%bb-les-partis-%c2%ab-socialisants%c2%bb-au-pouvoir/

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCLVII) : par bateaux, aussi…

Aujourd’hui, exceptionnellement, et les jours suivants, on va parler bateaux.  Et surtout voiliers.  Lors du ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Merci Robert pour ce texte qui nous permet de saisir, encore une fois, comment les pays d’Afrique sont pillés, exploités et dominés par ceux-là mêmes qui se présentent comme les grands apôtres de la civilisation et des libertés. Un portrait qui recoupe, à quelques détails près, ce qui s’est passé en Amérique latine et qui continue de se passer dans un certain nombre de ces pays. Votre analyse fait bien ressortir les rôles et les responsabilités de tous ces acteurs qui font partie de cette chaîne d’exploitation de la richesse pour les uns et de création de pauvreté et de misère pour les autres. Votre contribution est exceptionnelle dans cet effort d’éveil et de prise de conscience. Véritable autopsie de la pauvreté et de la misère créées de toute pièce par la cupidité et l’insensibilité de l’homme.
    Oscar fortin

  2. avatar

    Merci de ce commentaire généreux OSCAR.

    J’aurai d’ailleurs besoin de tes lumières car j’aimerais produire un texte semblable mais sur l’Amérique du Sud cette fois où la situation est sensiblemnet différente si l’on considère qu’une puissance impérialiste s’y développe autour du Brésil et qu’un courant national-progressiste-bourgeois (Vénézuella-Bolivie-Équateur entre autre) s’y déploie mais tu as raison l’exploitation néo-colniale y est aussi fortement présente dans plusieurs pays (Colombie-Chili-Pérou-Argentine- Uruguay-Paraguay) et même des restes de colonies (Guyanne-Surinam).
    A plus camarade.