Accueil / T Y P E S / Articles / A quel jeu jouons-nous?

A quel jeu jouons-nous?

On s’agglutine en couple, se donnant le d?fi d’obtenir la part la plus douillette du matelas, exasp?rant le silence par une obligation d’?tre tout sauf harmonieux, questionnant le quotidien ? la mani?re d’un enqu?teur, laissant ? la porte les libert?s individuelles d?sormais compromises.

Doux temps anciens o? l’on laissait tomber un mouchoir pour obtenir une r?ponse claire ? une attirance, d?boutant les faux-fuyants et d?finissant une meilleure compr?hension des actes, o? aimer signifiait accompagner, partager, prot?ger, laisser les psys au ch?mage.

Il faut maintenant aimer en passant par les cartes du ciel, les ar?mes de parfums tendance, la bible de la vie de couple moderne et le th??tre qui se dresse sur ? peine plus de 100 m?tres carr?s, ce qui laisse peu de place ? la spontan?it?, encore moins ? la libert?, parfois plus aucune ? l’amour; l’amour-tablette qu’on range un jour en attendant d’avoir du temps pour s’en occuper. Sapin, d?corations, guirlandes, skis et planches de surf sont ses compagnons. Puis le temps passe et on l’oublie. Entre le dipl?me encadr?, la t?l? HD et le couple se dresse la liste des projets ? partir de laquelle se d?roulera la trame de l’union qui constitue les assises du couple .

On ne peut laisser l’amour ?tre car il est insouciant et ?tourdi. On placera une ? une les briques du mur afin de ne laisser p?n?trer aucun intrus ni s’?chapper aucun g?missement. Il aura sa structure. Il y aura quelques contr?les p?riodiques de la qualit? de production et si jamais celle-ci r?pond mal aux normes de plus en plus ISO de l’amour d?fini, il faudra proc?der ? des restructurations et des mises ? pied. L’amour-business, l’amour-sexe, l’amour-meuble, l’amour qui ceinture la vie afin de l’emp?cher de s’?panouir, cet amour joue de ruse et de mauvaise foi et tue souvent l’amour.

Il y a ces amours dompt?s qui font tout par habitude, jusqu’? ce que le NIP panique. Cet amour math?matique qui additionne les coud?es franches, divise par les d?sappointements et soustrait par les querelles. Cet amour musicien qui sort un tube par ?v?nement, reste sur le m?me couplet trop longtemps et fausse au violon.

En l’absence de vie ? aimer, de moments simples et parfaits, d’instants magiques, de doux ?changes, on ne peut assister l’amour infirme lequel p?se au bras du condamn?. Il faut ? l’amour la l?g?ret? des feuilles qui volent au vent, la souplesse du roseau, la force de se nourrir de tout et l’envie de s’abreuver de chaque silence t?moin. Il lui faut l’amour des yeux et du sourire, ces deux franchises muettes.

Les mots bercent, parfois trop et c’est le mal de coeur. Ils haussent la voix et c’est le drame. Ils se font soldats.

L’amour sexe comme une sauce qu’on ?tend pour noyer le go?t. On pourrait presqu’avaler n’importe quoi, pourvu qu’on ne manque pas de sauce. Un peu de sexe, trop de sexe, s?duction ou sexe ? pile (sic).

Il y a les jeux de l’amour:

L’amour casse-t?te auquel il manque toujours des morceaux.

L’amour scrabble qui doit ?peler chaque mot en appliquant les r?gles du chass?-crois? et n’a de but que de compter un maximum de points et d’en tenir la comptabilit? jusqu’? ce que la feuille soit pleine et qu’on sot fatigu? d’y jouer.

L’amour jeu de r?le, online ou pas, peu importe.

L’amour casino: on se casse quand on a fait sauter la banque.

L’amour petit bonhomme toujours pendu: il y a une faute d’orthographe.

L’amour tic-tac-toe: ?le premier joue deux coups de suite.

L’amour dame de pique. Celui qui soutire tout le coeur l’emporte.

Aimer longtemps, c’est aimer. Comme on doit aimer, avec tous les renoncements de supr?matie, toute la douceur qui nous convient. Y mettre l’espoir? non. Y mettre le temps? oui. Y trouver le reflet de nous-m?mes, de toutes les luttes que nous menons et de chaque tr?sor que nous d?couvrons. Les amours malades ne sont pas des amours. Ce ne sont que des sympt?mes d’egos tortur?s.

On a tous besoin d’un amour que l’on est pas oblig? de tripoter dans tous les sens pour qu’il nous apaise.

ELYAN

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Élisabeth Borne, ou bornée ?

Élisabeth Borne, ou bornée ?   La nouvelle ministre du transport, cumulant le poste de ...

6 Commentaire

  1. avatar

    (Y)
    Superbe!
    Les meilleurs prises de consciences sont toujours superbes, car elles échappent au rythmes fous et aux modes qui nous sculptent.
    Mais, c’est la foi du 21e siècle…
    Merci! pour ce beau passage de « l’invisible » que nous vivons.

  2. avatar

    Bravo, dans la société du ‘jetable’ dans laquelle nous sommes. Même l’amour y passe, difficile de trouvé l’équilibre quand nous sommes désiquilibrer

  3. avatar

    Bonjour Elyan,

    Nous exportons vos artciles qui nous plaisent énormément sur Les Voix du Panda

    Nous aimerions que vous inscrivez si vous le voulez bien à l’adresse suivante:
    http://panda-france.net

    Pour votre « avatar » nous en fairions notre affaire, vous pouvez vous renseignez auprès de multiples « rédacteurs  » comme les deux présent ici sur nos échanges.

    C

  4. avatar

    Pardon coupé,

    Cordialement,

    mon e-mail perso:
    patrick.juan@panda-france.net

    Les Voix du Panda

    Patrick Juan

  5. avatar

    @Gaëtan Pelletier
    Il faut en effet abuser des questionnements indécents et indociles qui stimulent la conscience et l’imagination pour éviter les modes, les moules et les quasi dogmes dans lesquels l’esprit finit par être emprisonné.

    @Carl Monty
    Contente de vous lire à nouveau.

    @Patrick Juan
    C’est une agréable surprise. Je vous en remercie.

    Bonne journée à tous,
    Elyan