Accueil / T H E M E S / CULTURE / Littérature / anecdotique / A propos de jeux-vidéo.com (2)

A propos de jeux-vidéo.com (2)

Le premier texte proposé hier n’a pas pris une ride, comme vous pouvez le constater.  La situation a même empiré depuis, comme on vient de le constater avec cette campagne immonde menée au sein du forum de Jeux-Vidéos.com contre la journaliste Nadia Daam (1), qui avait dénoncé ce forum-poubelle.  Mal lui en a pris, comme on a pu le voir, les vieilles techniques d’intimidation de l’extrême droite étant toujours les mêmes.  Mais le plus affligeant, aujourd’hui, de ce problème, n’est pas celui de la modération elle-même, laissée à l’encan dans le site depuis des années.  Mais bien celui de la direction du même site, et de sa responsabilité pour avoir aussi longtemps laissé faire de la sorte.  Et là, je vous l’avoue, je suis aussi tombé de haut en découvrant qui avait autant laissé faire et pourquoi…

Toujours rien de réglé sur le fond, 4 ans après

Voilà donc ce que j’avais écrit voici quatre ans déjà, et qui avait disparu aux oubliettes de part le fait de gens forts intentionnés qui ont provoqué mon départ d’Agoravox, écœuré par une emprise que j’ai dénoncée avec véhémence deux années durant, au minimum (et 5 au total, pour le moins).  Pour me retrouver au final avec des menaces de mort envoyées à deux heures du matin dans le site même, avec photo de ma maison à l’appui, pour bien me menacer et faire peur à ma famille plutôt qu’à moi-même.  Les pratiques habituelles d’intimidation de l’extrême droite !!!  Mais ce dossier Jeux-Vidéos.com, exhumé aujourd’hui, l’histoire n’est pas terminée, loin de là.  Je n’avais à l’époque pas trop cherché qui se cachait derrière le site, ne faisant que constater ses dégâts.  Pour découvrir à ma grande stupéfaction ce que je vais vous expliquer maintenant, et qui est tout aussi étonnant, et tout aussi écœurant.  Car derrière ce tas d’immondices déversées sans contrôle, se cache bien sûr une sombre histoire d’argent.  Je vous explique.  Le site date de 1997 au départ, il fête donc cette année ses 20 ans, il a été créé au départ par l’auvergnat Sébastien Pissavy, un passionné de jeux en ligne avant l’heure (4). Après des débuts difficiles, le site monte en puissance alors que les journaux dédiés faiblissent sérieusement (ah le regretté et génial l’Hebdogiciel !): l’Internet va rapidement les tuer, en fait, ces journaux et ces magazines spécialisés, et Jeux-Vidéos.com va bondir en avant, par effet de transvasement.  En 2000, Pissavy cède 80 % de Jeux-Vidéos.com à Gameloft, mais c’est en 2006 que tout change avec la vente du site pour 22,6 millions d’euros, à Hi-Media.  Pissavy restera encore comme PDG jusqu’en 2012, jusqu’à son remplacement par Cédric Mallet (alias « 42 » ici à gauche un avis du forum sur son « apport » au site….et ci-dessous un autre du même « topic »:

Plus de lecteurs, et davantage d’insultes et de menaces à la clé

C’est dans cette période de forte montée en puissance que le forum Bla-Bla 18-25 ans a commencé à sérieusement dériver et devenir hors contrôle.  Avec comme explication plausible aussi au relâchement des forums avec un nombre sidérant de pages vues :  le créateur de l’entreprise retrouvera un graphique d’audience de Jeuxvideo.com allant de janvier 2005 à décembre 2010, qui était passé de 200 millions à 600 millions de pages vues par mois durant cette période (2) ! Une montée en nombres de clics qui n’avait pas fait tourner la tête que des publicitaires : le FN aussi avait compris qu’il y avait là un réservoir de jeunes cerveaux à conquérir … Et c’est donc sans surprise, à la date du départ du fondateur, justement, que l’on découvre grâce au magazine GQ (ci-contre à gauche) qu’une cellule de vingt bénévoles affiliée au Front national s’activait en effet activement sur les forums du site, en visant en priorité celui du Bla-bla 15-18 ans:  exactement ce que je tenterai de dénoncer quelques semaines plus tard.  Pourtant, paraît-il, en 2009 l’administration des forums était annoncée « en liaison directe avec l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC), via une plate-forme commune.  Les autorités ont procédé régulièrement à des perquisitions suite à des messages  » (dont celui des épreuves du Bac, fuitées sur le Forum !).  On note de façon amusée que traîne encore dans le site une page de « demandes de modération« , restée bloquée à 1228 demandes en 2009…  page restée définivement en rade au 7 octobre 2009  !!!!  C’est l’adresse des modérateurs en fait (voir ici leurs règles différentes selon chacun) : or elle est aujourd’hui sans propriétaire véritable en « Whois »…  En 2014, cette mauvaise réputation ça n’empêche pourtant pas le groupe Webedia, fondé par Cédric Siré  (lire ici) et Guillaume Multrier (regroupant Allociné, PureMédias, PurePeople; le site des fashionistas, PureShopping -ex Shopoon de LaRedoute-, PureBreak, Terrafemina, un site culinaire comme, 750g, l’Exponaute, et Millenium) de jeter son dévolu sur lui et de le l’acheter une deuxième fois, donc :  le nombre de clics, ça paye et ça en attire certains, à l’évidence : les jeunes têtes sont aussi des acheteurs potentiels ou futurs, pour ces investisseurs, à défaut de devenir des clients du FN !!!  Le problème étant l’étrange dualité alors offerte par le groupe :  d’un côté des sites féministes, ou émancipateurs de la femme, ou plutôt franchement marchands, orientés vers une clientèle féminine, et de l’autre un site perclus de machos tirant à boulets rouges sur ces mêmes femmes…

Le site déménage à Paris, mais rien ne change, ça devient même pire

Une fois la transaction proclamée, les bureaux de Jeuxvideo.com jusqu’alors toujours à Aurillac, ville de sa fondation, déménagent à Paris en 2014 avec leurs 47 salariés (une trentaine acceptera de partir, les autres étant licenciés et restant sur place sur le carreau).  Tout cela pour recommencer en fait pareil dans la capitale, avec les mêmes forums, toujours autant envahis par l’extrême droite : lors de la dernière élection présidentielle, le forum jouera le même jeu que celui des hackers russes dans le vote américain.  Florian Philippot en personne – et son célèbre mug vide- y fera allusion lui-même lorsqu’il se lancera sur YouTube en montrant ostensiblement sous son célèbre mug la photo d’un des trolls parmi les plus admirés dans le forum (à savoir Juan Joya Borja, surnommé « El Risitas », qui dans le forum sera même bombardé « père de Manuel Valls » !!!). Le Huffington Post concluant :« et en remerciant à son tour le forum 18-25, Florian Philippot montre qu’il est aussi connecté qu’il veut le faire croire et qu’il connaît bien ceux à qui il s’adresse ».  Une connivence, donc, évidente qu’il était le seul homme politique à exploiter.  Des petits malins avaient entre temps repéré que la toute première vidéo de Philippot avait été rendue publique pour la première fois par un utilisateur du forum BlaBla 18-25 avant même sa sortie officielle !  Idem pour les vidéos suivantes, qui avaient été postées parfois avant même de paraître sur YouTube !!!  Manifestement, celui qui les produisait bénéficiait d’un canal privilégié dans le forum… Bref, le constat, déplorable, était là :  le site, laissé à lui-même pendant des années sans modération véritable, avait donc bien laissé la parole pendant plus de 10 ans (de 2006 à 2017 !) à l’exposition auprès des plus jeunes à l’idéologie du FN !!!  Réalisant ainsi exactement le plan de conquête conçu par Jean-Yves Le Gallou (3), qui est aussi celui que tient actuellement Vladimir Poutine avec son armée de hackers et sa ferme à trolls.  L’idée de base étant sinon d’influencer, du moins de détruire les adversaires par des campagnes de calomnies initiées par des fake news, relayées par des gamins enthousiastes et si faciles à manipuler !!! Le clan de Philippot continuant son œuvre destructrice sur les réseaux sociaux, même après son éviction du parti...

Pas de pilote dans l’avion ?

On reste atterré devant cette conclusion, en se posant simplement la question du pilote dans l’avion de cette entreprise à dérouler autant le tapis rouge à Marine ou à son père, ou à leurs idées d’un autre temps.  Ou laissant traîner tous les jours des propos homophobes, racistes, ou anti-féministes. Personne pour s’en apercevoir ou personne pour s’y intéresser ?  Le « prix du clic » l’emporterait-il sur toutes les considérations ?  Et l’éthique alors ?  On est bien tenté de le croire, cette prééminence de l’argent avant tout … Quel dirigeant pourrait laisser faire cela sans intervenir ???  Or, surprise finale, ou cerise sur le gâteau du désastre, qui découvre-t-on donc comme responsable de cette lamentable dérive, produite faute d’argent injectée dans le paiement de salaires décents à des modérateurs compétents ???  Ou bien par incompétence crasse, ou encore par manque de souci du contenu, comme vous voulez, je vous laisse en juger.  Car tenez vous bien : la patronne actuelle de Jeux-Vidéos.com (depuis trois ans) s’appelle Véronique Morali.  Une dame qui n’est autre aussi que la femme de Marc de Lacharrière, l’ex-employeur de Pénélope Fillon (ici à droite tous les deux, et à gauche avec François Hollande) !!!  Celle-là même qui se targue un peu partout d’avoir fondé « Force Femmes «  avec une certaine Anne Meaux, ancienne leader du GUD; il faut aussi le rappeler… le monde est bien petit parfois… depuis l’ouragan médiatique récent sur le site, pour injures et calomnies visant la journaliste citée d’Europe 1, une femme, précisément, elle a promis de sévir, promis, juré.   Sur Twitter, bien sûr (ça coûte nettement moins cher qu’une campagne de pub  à s’offrir !  Ah, mais c’est vrai, il n’y a pas de pub dans le forum Bla-Bla, enfin, selon elle…).   A ce stade, on peut raisonnablement douter de ses engagements de principe :  qu’a-t-elle donc fait, en effet, Morali, de 2014 à 2017 pour renforcer l’équipe de modérateurs de Jeux-Vidéos.com et pour éradiquer les dérives extrémistes ?  Rien, en fait.  Elle déplore aujourd’hui, et un peu tard, que ce dont elle n’a pas daigné voulu se préoccuper touche aujourd’hui la cause des femmes, qui semble lui tenir plus à cœur que l’envahissement des idées extrémistes dans la tête des ados.  Jeux-vidéos.com était une vache à lait pour décérébrés, à qui on ne demandait que de cliquer sur les pubs qui s’affichaient à côté de leur forum.  Le peu de contenu journalistique avait été remplacé depuis belle lurette par des faux reportages, en réalité des publications-reportages, ou par carrément les textes envoyés par les firmes désireuses de fourguer leur camelote à ces ados, considérés comme des cliqueurs invétérés et rien d’autre :  c’est aussi la condescendance qui aura tué ce site qui avait révélé pourtant certaines verves en écriture, qui n’auraient demandé qu’à être utilisées à meilleur escient.

Les appels à modérer ont été ignorés par Morali

Un comble, à croire que pour elle les femmes n’ont pas d’adolescence à protéger (à sa décharge, on signalera que le site dont elle est responsable est à très forte majorité masculine, il est vrai).  Elle n’a même pas entendu les appels à modérer les propos contre les femmes, justement, tel celui-ci, dûment formulé par la chroniqueuse du Nouvel Obs,  le 15 juillet 2014, déjà.  « C’est un forum qui sert de défouloir à des adolescents pré-pubères : sexisme, homophobie, racisme, incitation à la haine et à la violence, diffamation, menaces, et insultes en tout genre.  Le tout dans un silence coupable du site, et avec l’approbation implicite des « modérateurs » bénévoles qui y sévissent » écrivait-elle, en ajoutant « sur les topics créés pour l’occasion, mais aussi sur Twitter, où les forumeurs ont rapidement créé des comptes pour mieux insulter (anonymement, quel courage !) ces « femelles » qui avaient eu l’outrecuidance de protester contre leur sexisme et de poser leurs ovaires dans un monde réservé selon eux aux seuls porteurs de couilles ».  En affichant un exemple saisissant de ce genre de haine anti-femmes, aboutissant à un harcèlement flagrant :

Sidérant et odieux !!!  Pour un groupe  » ciblant la fameuse «digital mum», avouez que ça craint  !!!  On cherche d’un côté à séduire les mères et de l’autre on pourrit leur progéniture ou bien on fabrique la haine des femmes :  ce sont des schizophrènes à la tête de cette entité médiatique, ou quoi ?  La chroniqueuse avait clairement dénoncé le fait, déjà en 2014 ; « le pire, c’est que ce forum est « modéré » (je le mets entre parenthèses car la modération sur ce forum est à la modération ce que McDo est à la gastronomie).  Non seulement les « modérateurs » ne jouent pas leur rôle (suppression des topics insultants, rappel de la charte, ban de certains membres, et rappel de la loi), mais, en plus, ils encouragent carrément leurs petits camarades à continuer de plus belle:

– En ne réagissant pas alors que les topics sont clairement hors charte (laissons pourrir le truc, ça va bien finir par passer) 

– En réagissant par une simple suppression sans autre commentaire, vue alors comme un encouragement.

– En expliquant à leurs gentils membres victimes de l’oppression féministe qu’ils avaient le droit de dire qu’ils détestaient les noirs, les homos, les trans, les femmes, mais qu’il fallait le dire gentiment. TAVU.

Ecœurée, sidérée, par cette « réponse de la modération », la chroniqueuse écrivait pour conclure que la toute nouvelle patronne aurait du s’en occuper, justement, ce qu’elle n’a donc pas fait pendant ses trois dernières années d’exercice (elle peut toujours tenter de jouer aujourd’hui les effarouchées pas au courant, ça passe fort difficilement) :  « le problème, c’est que le sexisme, le racisme, et l’incitation à la haine sur jeuxvideo.com, ce n’est pas nouveau, cela fait plus de dix ans que cela dure.  La seule différence, c’est que le site a changé de mains il y a peu de temps et qu’il ne se trouve désormais pas dans n’importe quelles mains. »  Pour 90 millions d’euros, la société Webedia l’a racheté en juin dernier.  Et Webedia, c’est aussi Terrafemina, le magazine sérieusement féminin, Confidentielles, le joli magazine des coquettes, ou encore 750g, le n°1 de la recette qui fête justement ces derniers jours la sortie de son magazine papier.  Et quelques autres sites encore, liés au people, au shopping ou au ciné.  Bref, c’est un groupe qui cajole dans le sens du poil ses nombreuses clientes et lectrices.  Clientes et lectrices qui seraient sans doute ravies d’apprendre que leur site préféré fait partie d’un groupe qui laisse passer ce genre de propos (harcèlement sexuel, sexisme, menaces de viol, divulgations de coordonnées de féministes pour mieux les menacer).  Car c’est bien de cela dont il s’agit.  Malgré les relances sur leur forum, malgré les alertes lancées sur les réseaux sociaux, ni jeuxvideo.com ni Webedia n’ont daigné répondre. Jeuxvideo.com s’est contenté de supprimer les topics sur le site, après quelques heures ou jours pour les plus tardifs, et de parler de la pluie et du beau temps sur Twitter.  Silence assourdissant, en revanche, du côté de Webedia.  Un silence dangereux tant il pourrait nuire aussi à son image de « géant de l’internet français », qui prétend notamment avoir une « couverture de 40% sur les 12-24 ans grâce à jeuxvideo.com ».  Les parents qui lisent les autres sites du groupe seraient sans doute ravis de l’apprendre ».  Et le verdict de tomber : « À la question de savoir si il y a un vrai modérateur dans la salle de JeuxVideo.com, la réponse est clairement non.  À la question de savoir si JeuxVideo.com et Webedia tolèrent le sexisme, le racisme, le harcèlement sexuel ou les menaces directes dans leurs colonnes, y compris chez des mineurs de moins de 15 ans, dans la mesure où qui ne dit mot consent, la réponse est clairement : oui ».  Pensez donc, quel terreau propice à faire pousser les idées du FN !!!  On ne pouvait mieux dire, et pourtant l’appel n’a pas été écouté, loin de là… Trois ans après, on y était encore, avec un FN omniprésent dans les forums 15-18 et 18-25 !!!

Harcèlement des femmes et… négationnisme

Il est bien temps de le constater, en effet, après les ravages idéologiques qui ont trouvé dans son site un terreau régulièrement entretenu et jamais vraiment combattu !!!  Une jeunesse est restée en danger pendant des mois, sinon des années comme on a pu le voir, et c’est tout ce qu’on trouve à proposer  aujourd’hui en réponse ???  Voilà qui paraît bien léger !!!  Et l’excuse d’une « infime minorité » agissante ne tient pas la route, comme on vient de le voir !!!  Une jeunesse à qui on demande de participer à ce genre de « sondage » immonde, le 28 avril dernier encore, au sein même du site, qui laisse entendre que la thèse négationniste puisse être vraie, puisque faisant l’objet d’une des deux questions posées au gamins !!!  Car c’est bien et obligatoirement un responsable du site qui a proposé ça (il y aura en prime 31 % de votants pour l’accréditer, cette thèse signée Vincent Reynouard, à qui Jeux-Vidéos.com offre ce jour-là un coup de main inespéré !!!) !  Le scandale est aujourd’hui encore visible devant nos yeux !!!  Dans le même topic, le même « Donald Trump J » va même glisser en réponse en ligne le texte de la condamnation cassée en 2005 de Vincent Reynouard … extraite de Wikipedia, en oubliant bien sûr les suivantes ou son emprisonnement !!!  Et pas un modérateur pour le reprendre !!!  Pas un pour pointer l’incroyable manipulation du sujet !!!  Le site demeure toujours bien truffé de négationnistes !!!  Et comment voulez-vous les éradiquer si la direction elle-même laisse poster ce genre de « sondage » idiot, qui leur donne raison d’emblée ???  Y a-t-il un pilote dans cet avion fou ???  Ce n’est même plus du pilotage automatique à ce stade !!!  C’est Andreas Lubitz aux commandes (4) !!!

Le feu couve toujours, vu qu’il n’y a pas assez de pompiers pour l’éteindre

On attendra encore longtemps, je pense, que ça se décante ou que ça s’améliore, avec aussi peu de moyens pour modérer, ou si peu d’intelligence (il n’étaient même pas 10 encore récemment à Paris (5), et on aurait parait-il recruté 10 CDD supplémentaire à la hâte… jusque fin décembre pour colmater au plus vite les brèches : c’est une cautère sur une jambe de bois, vue l’ampleur des dégâts !). Sur le site, où sévissent toujours aujourd’hui les mêmes, avec les mêmes références, comme on vient de le voir, ça donne sans surprises à nouveau ça, lorsqu’on évoque par exemple le 6 novembre dernier le seul nom de la directrice (4) :

(1) Une journaliste qui ne faisait que ressortir ce sujet j’avais tenté d’expliquer il y a 4 ans, à savoir que ce ne sont pas que des jeunes qui avaient pris les commandes dans le forum : « un forum qui comme son nom ne l’indique pas, ne traite pas tellement de jeux vidéo, n’est pas vraiment alimenté par des personnes âgées de 18 à 25 ans » exposait Nadia Daam, mais est « animé par des gens dont la maturité cérébrale n’a visiblement pas dépassé le stade embryonnaire ».  Qualifiant ce forum de « poubelle à déchets non recyclables d’internet », elle y expliquait encore que ses participants se sont fixés la mission de « harceler, menacer et décourager la moindre initiative féministe. » Elle dénonçait le « travail de sape » des cyberharceleurs anonymes dont le but était de saturer le numéro de téléphone « anti-relou », créé par la militante Clara Gonzales, et l’entrepreneur Elliot Lepers, les contraignant à le suspendre ».

(2) dans l’interview voici ce qu’il pense, lui, le créateur, de l’évolution du site : « aujourd’hui par contre, des vidéos au ras-des-paquerrettes avec des kékés à casquettes qui disent « bite-couille-enculé » toutes les deux phrases, ça ne manque pas, y compris sur des sites professionnels comme Jeuxvideo.com, ce qui est à désespérer du métier.  Non pas que le niveau était très élitiste quand j’y étais, mais au moins avait-on un minimum d’exigence.  Vous ne trouverez pas d’insultes et quasiment zéro gros mots dans les milliers d’heures de gaming live que nous avons tournées jusqu’en 2012.  Question de respect envers ses lecteurs.  Par ailleurs, je n’aurais jamais accepté que les annonceurs rédigent eux-mêmes des news, ce qui signe tout simplement le renoncement à l’éditorial du site. »  Ah tiens, en plus tout est du publi-reportage !!!  Ci-contre, à droite, un des forumeurs de Bla-Bla qui résume en ces termes fleuris la même conclusion… les gamins aussi seront aperçus des liens pervers entre pub et rédaction !!! Du marketing, à la place de l’idée critique !!!
(2) Au sujet de Le Gallou, difficile de résister à ne pas vous présenter son interview par l’espèce de secte extrême droitiste réunie autour de la personnalité de Joël Labruyère, lui-même sorte de gourou extrémiste royaliste prétendu compositeur (on peut lire ici ses écrits de total illuminé, et tenter de l‘écouter ici, si on a pas peur de se faire casser les oreilles : on notera l’allusion aux Protocoles de Sion et l’attaque de la Licra ou bien la lecture proposée d’un ouvrage sur le mouvement fasciste la Garde de Fer (de Corneliu Zelea Codreanu) ou bien de The Royal Masonic Encyclopedia de Kenneth R. H. Mackenzie, datant de 1877 !!!).  Le groupe est installé à Salvetat sur Agoût, un petit village de l’Hérault.  C’est présenté par Maxime Billaud, Marianne Mourgeon, et Antoine Duvivier (ce dernier est belge et il vient de Namur), c’est le suffisant de service (ici à gauche) qui est mêlé à la gifle assénée récemment à Jérôme Bourbon, de Rivarol, dont l’agression a été filmée par l’auteur lui-même (l’extrême droite a toujours des arguments « frappants », il a avoué son geste ici, on  écoutera le nombre de fois où il cite le mot « gauchiste » et on admirera ici à gauche le décor au coin du feu, très « cosy » embourgeoisé).  Un Jérôme Bourbon, grand ami de Jean-Marie (et grand ennemi de sa fille) dont l’étonnante réaction tranche, pour sûr, avec ses éditos au vitriol et antisémites dans Rivarol.  La secte n’aurait pas apprécié la prose de Bourbon à son égard... (et oui, il est coutumier de se taper dessus entre extrémistes de droite !).  Dans l’interview, au bout d’un long laps de temps, on peut entendre Le Gallou tourner autour du pot pour ne pas dire « juifs » (pas comme Jérôme Bourbon, qui ne s’en prive pas), et citer tous les responsables de médias qui le sont, en fait :  il parle lui de médias favorisant le « pluralisme », doux euphémisme, et cite en référence des gens comme Tasin et Cassen, de Riposte Laïque, Renaud Camus ou Dominique Venner qui s’est suicidé à Notre-Dame… franchement, cet interview révèle surtout toutes les turpitudes d’un Le Gallou, obsédé par l’immigration, l’antisémitisme et les notions de racisme.  Et montre également une belle bande d’illuminé(e)s, surtout avec les « Brigandes » !!!  Un groupe grotesque et inquiétant à la fois :  ces gens sont encore jeunes, mais qu’est-ce qu’ils tiennent déjà !!!  Sur cette secte véritable, repérée par La Miviludes, on peut lire ça pour s’éclairer un peu sur leur cas.  En fait, Joël Labruyère n’est pas totalement un inconnu :  « après l’affaire du Temple Solaire, il a fondé l’association « Omnium des Libertés », un lobby pro-sectes » (avec Christian Cotten), affirme l’article.  On y trouve aussi Jacques Dubreuil le co-fondateur de « l’Ordre monastique d’Avallon »… déjà repéré par la Commission d’enquête sur les sectes publié en… décembre 1995.  Voir et entendre Le Gallou, venu parler « propagande », se faire mener en bateau par une secte d’illuminés, avouez que ça se savoure avec délectation !!!
(3) ceux qui n’ont pas supporté être modéré ont déjà fui chez l’américain Reddit, resté hélas bien laxiste, et devinez quel nom de forum ils ont pris : « EliteDeLaNation » !!!  Vous l’auriez presque deviné, je suppose (cf ici à droite).  Et qui découvre-t-on chez eux au bout de 5 fils de discussion ?  Celui-là aussi, vous l’avez deviné, je parie… l’ineffable Philippot, bien entendu !!!

(4) Pas assez de CDD payés avec un lance-pierre à la modération, mais Cédric Siré et Véronique Morali ont englouti à eux deux 740 000 euros de rémunération en 2015, selon la presse spécialisée. L e Titanic du net qui fonce toujours vers son iceberg revient cher à piloter… à vue.  Pas sûr qu’en apprenant ça, que les derniers forumeurs du Bla-Bla de Jeux-Vidéos.com lui fassent à nouveau la fête…

 

Le journal citoyen est une tribune. Les opinions qu’on y retrouve sont propres à leurs auteurs.

Article précédent

Commentaires

commentaires

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

Macron, en marche arrière

    En l’espace de quelques mois, ils sont nombreux ceux qui quittent le navire, ...