Accueil / A C T U A L I T É / À l’eau la CGT !

À l’eau la CGT !

 

Nous vivons dans un pays merveilleux, car même les pieds dans l’eau boueuse aux odeurs de fioul, malgré les grèves et les bombes lacrymogènes, les coupures d’électricité et les trains qui ne viendront jamais…

Les Français gardent un sens de « l’humour » inaltérable. Enfin pas tous, de nombreux sinistrés pleurent autant qu’il pleut, car la crue a tout emporté même des vies. Comme tous ces gens en difficulté sont loin des préoccupations de la loi travail et des exigences de la CGT, de l’Euro de football et des jérémiades des Benzema, Cantona et Debbouze, mais aussi des postures politiques.

Le Zouave du pont de l’Alma a de l’eau jusqu’à la ceinture, mais ça va mieux dit-on sur les chaînes d’info en continu. Ces machines à broyer le cerveau qui pendant des semaines faisaient tourner en boucle la pénurie d’essence rapidement remplacée par l’abondance d’eau. Que d’eau, que d’eau ! Aurait dit Patrice de Mac Mahon, heureusement ça va mieux, la décrue est annoncée et la fronde contestataire va bien finir par s’essouffler un jour.

Mais revenons au sens de « l’humour » bien français teinté de colère noire. Allez demander aux standardistes de la CGT Montreuil leurs avis sur la question. Car depuis plusieurs jours les insultes et menaces de mort pleuvent sur les employés du standard téléphonique. C’est bien sûr Martinez qui est visé, avec parfois 2000 appels en une journée. Heureusement que les Français sont contre la loi travail lorsqu’elle ne dérange pas trop leurs habitudes.

 

martinez-la-cgt-compte-bien-rester-premier-syndicat-francais

Juste quelques exemples de l’esprit gaulois de certains de nos concitoyens… »Salut les cons, passez-moi Staline-Martinez » – « Bonjour, je suis monsieur Connard, je viens m’inscrire à laCGT, je pense que j’y ai ma place » – Bonjour, je suis barbier, je viens raser la moustache deMartinez – et un petit dernier pour faire bonne mesure – Coucou les enculés, vous allez continuer à prendre la France en otage encore longtemps ?.

 Mais qui a bien pu écrire un article aussi ridiculement réactionnaire dans lequel il est rappelé aux oublieux que 63% des Français ont une mauvaise opinion de la CGT.

Quand même, dans quel monde vivons-nous ? Il paraît que des incitations à faire sauter le standard de la CGT sont postées régulièrement sur les réseaux sociaux. Mais le pire est peut-être à venir, car sur L’Obs les exploits des grévistes de la CGT remplissent une page.

Et de rappeler les 125.000 foyers privés d’électricité dans la région de Saint-Nazaire à la suite d’une action de contestation.

Explications de Marie-Claire Cailletaud porte parole de CGT-Energie…

« J’espère que [les personnes concernées] comprendront que la bagarre que mènent les grévistes est une bagarre pour un code du travail du XXIe siècle. Et que ça concerne donc tout le monde ».

Passons vite sur l’arrêt des feux tricolores et la tôle froissée à cause des vilains grévistes. Heureusement pas de sang sur les pavés.

Pierre Gattaz broie du noir

Le droit de grève que personne ou presque ne veut remettre en question, autorise également des actions symboliques. Comme par exemple la coupure de courant de la résidence secondaire du président du Medef Pierre Gattaz, mais aussi de la mairie et la sous-préfecture de Tulle.

Petit règlement de compte évident que confirme Mme Cailletaud…

« Les salariés ont décidé d’aller enlever le compteur de la maison secondaire de Monsieur Gattaz qui profère des mots très violents contre la CGT ».

Mais ce n’est pas tout, car l’entreprise Radiall de Pierre Gattaz en Isère a également été bloquée pendant plusieurs heures par les manifestants.

Un non-événement par rapport à la situation d’une partie de la population sinistrée par la montée des eaux et rien de très nouveau dans cette guéguerre des nerfs entre syndicats, patronat, pouvoir politique et médias. Seulement personne ne sait vraiment jusqu’où peut aller l’emballement. Le passager de la pluie au pouvoir ferait bien d’y réfléchir et de siffler la fin de la récréation avant qu’il ne soit trop tard.

Martinez qui déclarait récemment « ce n’est pas notre faute s’il pleut » pourrait recevoir un coup de fil dans les prochains jours…

À l’eau la CGT !

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Election 2020 (II) : « sittin in limbo » ?

Les machines utilisées pour cette élection ne sont certes toujours pas sûres, mais des règle ...