Accueil / S E C T I O N S / FORUMS-BABILLARDS / La page de Élie l'Artiste / À la recherche de la science secrète du Seigneur / ? la recherche de la science secr?te du Seigneur(18) Le fonctionnement du cerveau

? la recherche de la science secr?te du Seigneur(18) Le fonctionnement du cerveau

Le fonctionnement du cerveau

?LES PROT?INES DU TRANSPORT PASSIF

???????? Parmi ces prot?ines, on distingue celles qui assurent directement le transport passif des ions : les prot?ines canaux et celles qui modulent ce transport?: les r?cepteurs li?s aux prot?ines G.

?????? Les prot?ines canaux ont une structure tridimensionnelle qui d?limite un pore aqueux au travers duquel passent s?lectivement certains ions.? Elles assurent elles-m?mes le passage des ions ? travers la membrane (elles sont aussi appel?es canaux ioniques).? Leur ouverture est ?troitement r?gul?e : soit par un changement du potentiel de membrane : ce sont les canaux sensibles au voltage, soit par la fixation d’un ligand (neurotransmetteur) : ce sont les r?cepteurs-canaux.

??????? Les prot?ines r?ceptrices (ligand = neurotransmetteur ou signal sensoriel) li?es aux prot?ines G ou r?cepteurs li?s aux prot?ines G ont pour r?le de moduler l’ouverture des canaux ioniques, dont elles sont compl?tement distinctes. Cette modulation s’effectue par l’interm?diaire d’une prot?ine G (prot?ine ?coll?e?), qui a la propri?t? de lier le GTP (Guanosine Triphosphate).

?LES PROT?INES DU TRANSPORT ACTIF

??????? Elles ont besoin d’?nergie pour fonctionner.

?????? Les pompes utilisent l’?nergie fournie par l’hydrolyse de l’ATP.? Les transporteurs utilisent l’?nergie d’un gradient ionique comme le gradient sodium par exemple?: LES PROT?INES QUI ASSURENT OU MODULENT LE TRANSPORT IONIQUE PASSIF SONT RESPONSABLES DES PROPRI?T?S ?LECTRIQUES DU NEURONE.
???????????? ?Tra-la-la-l?re… et vroum vroum vroum sur mon ti-bicycle? Minou ! Minou?! Attends un peu mon minet, j?ai autre chose ? dire ? madame et, tu le sais toi, que je ne peux pas faire 2 choses ? la fois.

???????? Vous m?avez dit gentiment?: ?Oui, oui vous avez bien lu Tauxchou, comme dans ?taux? horaire, suivi de ?chou? la plante comestible !? En fait, et j?esp?re que cette exp?rience n?aura pas ?t? trop traumatisante pour vous, ce mot n?existe nulle part sauf dans ce message que vous lisez, et, ? plus forte raison n?existait pas, il y a une seconde ? peine, dans vos pens?es.? Et pourtant maintenant il y est bel et bien, pas en chair et en os mais bien en neurones et en synapses !?

????????? Ne vous en faites pas, ch?re madame PDGeuse, ce ne fut pas traumatisant du tout.? D’ailleurs le mot ?Tauxchou? n’a pas ?t? ancr? significativement nulle part dans mon cerveau parce qu’il n’a aucune signification ? laquelle je peux le relier.? Sauf cependant, peut-?tre, et ce n’est pas certain du tout, lorsque je penserai ? un certain??PDG?.? Ce serait le seul lien qui me soit possible d’y faire; mais ce n’est pas une certitude.? Le mot peut tr?s bien passer directement ? l’oubli vu son insignifiance.? Et, malgr? vos explications, je doute toujours que vous ne soyez pas oblig?e d’arr?ter de penser au go?t du chocolat pour prendre conscience de la beaut? de vos souliers.

???????? L’esprit humain a une facult? surprenante, il m?morise facilement les mots qui ont une signification.? Plus importante est la signification, plus facile est la m?morisation.? Je me demande comment s’appelle cette particule tangible qui est ?l’importance de la signification? et qui se prom?ne dans mes neurones.? Si on pouvait lier ?la particule pens?e? avec ?la particule importance? qui s’y rapporte, au moyen d’une ?crazy glue? quelconque, nous pourrions nous assurer que les gouvernements traitent les sujets importants pour la soci?t? au lieu de sujets qui font office de d?sinformations superficielles.? Ne croyez-vous pas ?

???????? Pour terminer, je vous prierais de comprendre que votre ?Tauxchou? n’est pas du tout compos? dans mon cerveau (m?me si vous m’avez transmis le mot) de neurones et de synapses.? Et voici, encore une fois, pourquoi :

??Premi?rement?: un neurone est?, et j’ajoute ici, gracieusement, des informations suppl?mentaires?:

???????? La communication intercellulaire est assur?e par deux grands syst?mes : le syst?me hormonal (communication humorale) et le syst?me nerveux, qui transmet l’information au moyen de prolongements cellulaires.

???????? Le neurone, unit? fonctionnelle du syst?me nerveux, est responsable de l’?mission et de la propagation du message nerveux.

??????? Le reste de l’information, je vous l’ai d?j? verbalis?.

??????? Donc le neurone est une unit? fonctionnelle du cerveau; il est responsable de l’?mission et de la propagation du message nerveux.? Il n’est donc certainement pas le mot ??Tauxchou?? que vous m’avez donn?.?

?Et deuxi?mement : Quant aux synapses, regardez attentivement, sans fredonner je vous en supplie, le dessin que j’ai fourni plus haut et vous pourrez y lire l’explication et l?indication : ?Fente synaptique?.? Je n’ai s?rement pas besoin de vous expliquer ce qu’est une fente et insister sur le fait qu’elle est un espace vide.

???????? Donc, la fente synaptique ne peut pas ?tre, elle non plus, le mot Tauxchou m?me si celui-ci est tout autant vide de signification que le synapse qui est un espace vide.

??????? Esp?rant que toutes ces explications parviennent ? effacer cette impression de tourner en rond et surtout vous incitent ? vous servir de vos propres m?ninges sans pour cela les torturer, je vous prie d’agr?er mes sentiments les meilleurs; d’autant plus que ces sentiments sont ma propri?t?.? Vous savez ce ?moi? auquel vous adressez vos paroles.? Celui qui poss?de ?galement un syst?me nerveux pour traiter le plus logiquement possible les informations que vous lui fournissez.?

?????? ?videmment, je ne fais pas l’erreur de croire que vous ?tes l’information elle-m?me; je sais tr?s bien, qu’en r?alit?, vous ?tes celle qui parvient ? ?tablir et exprimer ces informations.?

????? Les informations sont une chose et vous, vous ?tes l’?mettrice, la source de ces choses et non ces choses elles-m?mes.? Du moins, je l’esp?re. (?a y est; je crois que je tourne encore en rond entre le propri?taire, sa planification d’une maison et la maison construite).?

??????? Restons sur place et acceptons une fois pour toutes, que le propri?taire, la maison, son auto, etc. sont une seule et m?me chose.? ?a ?vitera de tourner en rond et de se torturer les m?ninges pour des d?finitions insignifiantes.

????? Je vous suis gr? d’avoir lib?r? mon esprit de questions d?routantes et surtout de d?montrer autant d??coute.? Quand vous en aurez assez, vous pourrez retraverser la porte d?entr?e en sens contraire sans aucune objection de ma part, ch?re madame.

?????? Mais permettez-moi de vraiment d?molir votre argument de promenade champ?tre?: Au moment o? vous repassez continuellement au m?me endroit pour cr?er votre sentier, imaginez que votre pr?nom est devenu, tout ? coup, ??Pens?e??; et ensuite, dites-moi si,? lorsque vous ?tes retourn?e vous asseoir dans votre salon, Pens?e est devenue Sentier ou si vous ?tes toujours vous-m?me ??Pens?e?? ?

?Avant que je ne quitte votre pr?sence tellement instructive, cher monsieur, laissez-moi ajouter que si vous ne connaissez pas la num?rologie, vous devriez vraiment y jeter un coup d??il, car votre fa?on de d?crire l?univers avec le raisonnement traitant des 1, puis 2, puis 3 dimensions, vaguement associ? au ?P?re, Fils et Saint-Esprit?, ou encore votre 10 qui est toujours 1, port? ? sa 10e puissance, se rapprochent vraiment de cet art et non de la science, malheureusement. Sachez que l?art de la num?rologie s?occupe beaucoup de la valeur symbolique des chiffres, alors qu?en science, ils sont purement math?matiques et utilitaires.

??????????? J?ajoute, rapidement, que si vous ne voyez pas le r?le que les synapses jouent, vous devriez continuer vos lectures sur ce sujet.? Ces synapses sont primordiaux dans le processus de la pens?e, et ce, selon toutes les sources d?information disponibles dans ce domaine.?

????????? Remarquez qu?il n?est pas impossible que toutes les neurosciences fassent fausse route avec cette ?chose? appel? synapse, qui n?existe pas ou qui n?est que ?vide? comme vous dites; et que votre remarque sur le caract?re superflu de ce ?vide? puisse un jour r?volutionner tous ces champs de connaissances.? D?ici ? ce que cette r?volution se produise, vous devriez quand m?me envisager que, plut?t qu?un vide, les synapses constituent une zone de contact extr?mement importante entre 2 neurones o? circule une foule de neurotransmetteurs.? Vous savez pour prendre une comparaison un peu boiteuse.., une fracture dans un os constitue elle aussi un ?vide? entre les deux parties nouvellement s?par?es.? Est-ce que ce vide est n?gligeable puisqu?il est vide ?? Je ne crois pas que quelqu?un qui souffre d?une fracture au bras sera d?accord et il saura par exp?rience que ce ?vide? a une signification et un impact ?norme.

???????? Et si vous lisez quelques passages sur la m?moire, vous comprendrez que sauf circonstances extraordinaires vous avez bel et bien m?moris? le mot Tauxchou dans votre m?moire ? court terme.

?– Madame, s?il vous pla?t ?? Je pourrais vous parler des r?gions distinctes du cerveau o? sont situ?es les diff?rentes m?moires; mais ?je parle de la fonction motrice de l’excitation par les ions, je parle ?galement des messages nerveux voyageant dans les neurones, je vous dis que les synapses ne sont, en r?alit? qu’une fente entre neurones o? s’?changent des neurotransmetteurs de l’un ? l’autre, je vous d?cris les vecteurs d’?motions, je vous d?cris ?galement le r?le de ces vecteurs et en quoi ils sont impliqu?s, autrement dit je ne m’en tiens que strictement aux faits et vous vous insistez sur l’importance et l’action d?cisive d’un espace g?ographique vide qui se retrouve entre ces neurones.? ? croire que ce vide est plus important que le neurone lui-m?me ou que les neurotransmetteurs.?

?????????? Donner une valeur r?elle ? un espace vide me semble plus ?sot?rique que de donner une valeur symbolique ? quelque chose de r?el.? On jurerait que vous croyez aux fant?mes.

?????????? Je vois tr?s bien le r?le que joue le synapse; c’est le seul r?le que peut jouer un espace vide : un r?le passif.? Ce sont les neurotransmetteurs qui sont actifs.? Et ce ne sont pas toutes les neurosciences qui font erreur; la neuroscience ne peut pas faire d’erreur; comme toutes les autres sciences d’ailleurs.? Les erreurs ne peuvent se trouver que dans l’interpr?tation des d?couvertes.? Il ne faut pas, encore une fois, prendre le jockey pour le cheval, ou le camion pour le foin.? Vouloir donner une personnalit? anthropologique ? une science en disant qu’elle peut faire des erreurs, c’est de prendre le tonnerre pour une puissance divine.

????????? Quant ? votre os fractur?, il gu?rira, j’en suis convaincu; mais avertissez-moi aussit?t qu’un dendrite et qu’un axone se seront soud?s en faisant dispara?tre la fente synaptique.

????????? Vous me dites?: ?si vous lisez quelques passages sur la m?moire, vous comprendrez que sauf circonstances extraordinaires vous avez bel et bien m?moris? le mot Tauxchou dans votre m?moire ? court terme.?? Ouais !? Mais si vous cessez de fredonner ?Au clair de la Lune? en lisant, vous pourrez conceptualiser ce qu’est la m?moire ? court terme et ce qui se produit avec ce que l’on y ?stocke?.? D’ailleurs ?court terme? devrait activer une connexion neuronale qui devrait vous permettre de retrouver, dans votre m?moire, sa signification.

????????? Encore une fois, vous glissez sur le sujet abord? en m’expliquant l’importance des stimulis et leur implication dans l’enregistrement de la m?moire.?

????????? Ce n’est pas ce dont il est question; nous parlons de l’identification mat?rielle de la pens?e, de la possibilit? de traiter 2 pens?es ou m?me plusieurs simultan?ment et vous me faites perdre mon temps en ne relevant jamais, ni le sujet, ni les exemples, ni les explications que je vous soumets.?

???????? On croirait discuter avec un politicien qui, lorsqu’on s’adresse ? lui, ?met du bruit comme r?ponse en faisant comme s’il avait donn? une solution importante.? C’est digne d’une pratique de confrontation verbale que l’on apprend ? l’universit? : l’importance de r?pondre quelque chose quelle qu?elle soit.

???????? Pouvez-vous continuer ? penser au go?t du chocolat au m?me moment qu’? la beaut? de vos souliers ?? La question n’est pas tellement difficile, il me semble.

?? ?a alors, vous m??nervez avec la beaut? de mes souliers.? Cette id?e de beaut? est l?, pr?sente dans mon esprit.? Tenez, je vous pr?te l?un de mes souliers, encrez sa beaut? dans votre esprit et cessez d?en parler !

?- Merde !? J?aurais d? parler de la beaut? de votre robe !

?Soyez s?rieux quelques minutes, M. L?Artiste, s?il vous pla?t.

?- Vos d?sirs sont des ordres, madame !? M?me si les miens sont d?sordre.

?????????? Donc je sais tr?s bien que vous pouvez taper du pied en fredonnant un air tout en vous grattant derri?re l’oreille, essayant de vous rappeler le num?ro de t?l?phone de grand-m?re, mais en essayant de vous rappeler ce no. de t?l?phone, pouvez-vous vous rappeler le go?t du chocolat et ajouter la description dans votre esprit de la beaut? de vos souliers ?? Et puisque vous avez d?j? laiss? entendre que vous le pouvez, ajoutez au m?me moment, apprendre par c?ur un r?le d’une pi?ce de Shakespeare et assimiler un cours de chinois sur cassette.? Et tout ?a simultan?ment.? Premi?re chose conseill?e et qui va de soi : activer une connexion neuronale pour trouver dans la m?moire ? long terme, la signification du mot – simultan?ment.? Ensuite proc?der comme d’habitude.

????????? Quant aux ?motions, essayez d’avoir faim et ?tre rassasi?e en m?me temps, ou encore d’?tre heureuse en col?re. ?a devrait ?tre assez simple : une petite boulette de faim coll?e sur une autre petite boulette de rassasiement, un peu d?eau et hop !? M?me chose pour la boulette de col?re et celle de bonheur.

????????? Je vous ai donn? mon opinion bas?e sur les donn?es scientifiques confirm?es par les donn?es du v?cu personnel.?

??????? Je ne peux vraiment pas croire aveugl?ment aux interpr?tations qui ne sont pas confirm?es par mon v?cu; surtout au niveau du sc?nario de base d?crivant le d?roulement de ma propre pens?e.? Je ne peux vraiment pas vous donner plus. J’?prouve d?finitivement le m?me probl?me ici que lorsque j’essaie de faire comprendre ? un chr?tien convaincu que le personnage Christique n’a pas exist? r?ellement mais qu’il n’est qu’une all?gorie bas?e sur un personnage qui a probablement lui-m?me v?cu.? La Foi, quelle qu’elle soit, est inalt?rable.?

????????? Pour revenir ? 1-2-3; dire que je donne une valeur symbolique aux donn?es scientifiques de Planck, de l’astrophysique et de la physique nucl?aire, c’est de vivre dans les nu?es assis sur un nuage en jouant du picolo produisant un bonheur ?ternel.? Un proton n?est pas une valeur symbolique, ni un neutron, ni un quark up, ni un quark down, ni un quark ?trange, ni un quark charme et ni un quark top; mais ce sont les savants qui leur ont donn?s une valeur math?matique pour les identifier, c?est donc dire qu?ils existent et la preuve en est faite.

???????? Ajoutons que le neutrino tauique, le muonique et l’?lectronique ne le sont pas non plus; quant ? l’?lectron, au Muon et au Tau, je vous laisse deviner.

???????? Par contre pour comprendre que la structure de l’univers est :

1?re dimension : ce qui est

2?me dimension : la pens?e de ce qui est

3?me dimension : l’action concr?tisant cette pens?e de ce qui est

Je l’avoue, il faut absolument arr?ter de fredonner, ranger sa balayeuse et se d?barrasser du chat un moment, pour en saisir le concept ?volutif impossible ? contourner.? C’est un peu comme vous, qui devez bien, comme ? peu pr?s tout le monde, penser quoi faire avant d’agir. Cette action pouvant tr?s bien ?tre de parler, ?videmment.

?-M. l?Artiste, Je serai ravie de r?pondre ? vos questions mais si vous n?avez pas d?objection, terminons tout d?abord avec celle que je vous ai pos?e au d?but de ce fil de discussion, je ne me rappelle pas vous avoir entendu formuler une r?ponse claire et concr?te, peut-?tre ai-je ?t? inattentive, auquel cas, merci ? l?avance de votre patience.

???????? Puisque vous affirmiez que l?origine de la pens?e, une ?motion que vous ressentez, un souvenir que vous ?voquez, etc. se situe ailleurs que dans le syst?me nerveux, o? selon vous se situe-t-elle ??

??????? Vous avez ?labor? sur l? o? elle ne se trouve pas (vecteurs, camions ? foin, etc.) mais vous n?avez pas, de m?moire, identifi? avec clart? d?o?, selon vous, elle provient.? O? na?t-elle, o? vos ?motions prennent-elles leur origine ?

???????? Et par la m?me occasion, y a-t-il quelque part quelqu?un autre que vous qui, dans le cadre d?une d?marche scientifique, d?fende ? peu pr?s cette m?me th?se ?

?- Justement, ch?re madame; la question, pour moi, n’?tait pas de d?terminer d’o? provient la pens?e; c’?tait de m’opposer ? ce que la pens?e soit les vecteurs, ou les neurones, ou toute autre boulette mat?rielle; parce que la pens?e ne me semble pas du tout mat?rielle, en soi.

????????? Pour faire comprendre que l’immat?rialit? existe, je vous ai fourni des informations sur la physique nucl?aire et l’origine de l’univers.

????????? ? savoir d’o? origine la pens?e, je ne le?sais pas.? Ce que je sais, c’est que la plupart des pens?es et surtout des ?motions sont d?clench?es par l’environnement auquel je r?agis.? L’origine, la source, de la pens?e devient donc?: ce qui prend conscience de cet environnement.? Pour ma part, j’ai nettement l’impression que c’est moi.

???????? La question devient donc : Qui suis-je ?

???????? La r?ponse la plus logique serait : je suis « ce qui est » avant que ma pens?e ne soit.

?Merci, M. l?Artiste pour votre derni?re r?ponse, elle aura ?t? tr?s longue ? venir (ce qui en soi est r?v?lateur) mais elle donne une allure nouvelle ? votre point de vue, enfin, vu d?ici, ?videmment.

????????? En r?sum?, vous affirmez que vos pens?es viennent de vous ?L’origine, la source de la pens?e ? c’est moi.?.?

????????? Vous affirmez aussi que la pens?e est immat?rielle ?la pens?e ne me semble pas du tout mat?rielle?.? Elle origine donc de vous et elle est immat?rielle, c?est bien ?a ?

????????? Si oui, force est de conclure que vous ?tes, au moins en partie, immat?riel.? C?est int?ressant, ?a nous ram?ne aux croyances religieuses.? Par contre, assez curieusement, si une l?sion ? un endroit pr?cis du cerveau entra?ne directement la perte ou une profonde modification d?un certain type de pens?e, c?est donc que cette aire du cerveau est bel et bien responsable de cette pens?e.

– En fait, ch?re madame, ce qui est r?v?lateur c?est votre ?ce qui en soit est r?v?lateur?.? Vous venez de dire?: ?Si oui, force est de conclure que vous ?tes, au moins en partie, immat?riel?. Enfin vous faites une d?duction logique sans influence de pr?jug?s quels qu’ils soient; toutes mes f?licitations?!? Mais je ne suis pas seulement ?en partie? immat?riel, je le suis en entier.

??????????? ?Et vous encha?nez tout de suite en disant?: ?C?est int?ressant, ?a nous ram?ne aux croyances religieuses?.? Bof?!? Je m’illusionnais, la logique est disparue pour faire place aux pr?jug?s d’un ath?e envers les religions.? C’est tout ? fait d?primant.

??????????? Quant ? votre question?: ?Y a-t-il quelque part, quelqu?un d?autre que vous qui, dans le cadre d?une d?marche scientifique, d?fende ? peu pr?s cette m?me th?se ??, ma r?ponse est?:?? Pourquoi??? Est-ce absolument n?cessaire de demander ? quelqu’un d’autre, qui je suis ?? Est-ce donc votre cas ?? Je ne vous comprends vraiment pas.

??????????? Je ne sais pas s’il y a quelqu’un d’autre qui, dans une d?marche scientifique, a d?couvert qu’il poss?dait un corps ? 3 dimensions, un esprit ? 2 et qui, finalement, a essay? de d?couvrir qui ?tait le propri?taire en question.

??????????? J’imagine que chacun de nous doit se demander, ? un certain moment dans sa vie, qui il est vraiment ?? C’est une recherche que j’estime personnelle, m?me si elle doit ?tre faite de fa?on objective, ?videmment.? La personne peut tr?s bien demander ? la neuroscience comment son cerveau fonctionne, elle peut demander ? la biologie comment son corps fonctionne, mais a-t-elle besoin de leur demander qui elle est ??

??????????? De plus, pourront-ils lui r?pondre ?

?????????? D?un autre c?t?, je sais que des astrophysiciens ont trouv? que notre univers ? 3 dimensions (comme mon corps) est issu d’un univers pr?c?dent qui n’a que 2 dimensions (comme mon esprit); alors, j’attend qu’ils aillent plus loin et reculent jusqu’? la 1e dimension qui, je sp?cule, sera? comme moi.

??????????? Au sujet de votre ?si une l?sion ? un endroit pr?cis du cerveau entra?ne directement la perte ou une profonde modification d?un certain type de pens?e, c?est donc que cette aire du cerveau est bel et bien responsable de cette pens?e.?, j?y d?c?le toujours le m?me probl?me chronique de logique !? Si la route est compl?tement d?truite d’ici ? Calgary, vous allez perdre acc?s ? votre foin et il ne viendra plus ? Montr?al.? Avouez que cette route n’est pas ?responsable? de ce foin.? Sa seule responsabilit? ne tient qu’au transport du foin.? Mais l’agriculteur, lui, sera toujours l?-bas et c’est vraiment lui, le vrai ?responsable? du joual-vert de foin.

???????????? Ajoutons que si le r?chauffement de la plan?te d?sertifie tout l’Ouest canadien, il n’en arrivera plus de foin de cet endroit, m?me si la route est rest?e intacte; parce que les agriculteurs auront d?m?nag? ailleurs.?

?????????? C’est probablement pour ?a que lorsqu’une personne d?c?de, la route des neurones devient d?serte; l’?agriculteur? a foutu le camp.

?????????? J?ajouterais avant que vous ne vous y accrochiez, que le cerveau ne me contient pas puisque je ne suis, ni volume, ni surface.? Je ne suis qu’un ??tat? et mon ?tat est ?d’?tre? tout simplement.? On pourrait dire comme image : ?Je suis derri?re ma pens?e?.? Mon cerveau est un outil qui me permet de rester en contact avec l’environnement o? j’agis.?

?????????? Comme je l’ai dit ? maintes reprises, j’agis, mais avant, je pense.? Il ne suffit que d’identifier celui qui pense et celui qui agit.? Ce n’est pourtant pas sorcier; et ?a n’a aucun rapport avec la religion.

?????????? Permettez-moi de situer cet instant qui me semble ?tre l?univers de la pens?e. Ce moment dat? ? partir de l?instant z?ro jusqu?? 10 exposant-43 secondes.

?????????? Voici un dessin d?montrant ce stage de l’?volution de l’univers?:

?

?

??????? La 1?re rondelle en haut avec une surface vagu?e repr?sente l’univers ? ce moment de 10 exp. -43 sec.? Avant ce moment-l?, la mati?re ne peut pas exister.? (Dixit Planck)
??????? ?10^-43 seconde, c?est pour la physique quantique l?unit? de temps incompressible.? A ce temps de Planck, l?univers a d?j? une taille 10^-35m?? C?est ?galement pour nous la plus petite unit? d?espace, la plus petite distance possible entre 2 points dans l?univers ? une distance indivisible.?

??????? A titre de comparaison, un seul atome d?hydrog?ne, l?atome le plus r?pandu dans l?univers, est 10 millions de milliards de fois plus grand que cette distance de Planck !?

??????? ?Sans mati?re, il semble que les notions de temps et d?espace soient difficiles ? caract?riser, sur des distances et des dur?es de l?ordre du mur de Planck.? Il n?emp?che que, si la mati?re n?existe pas encore comme nous la connaissons, il r?gne dans l?univers un vide dit quantique, soumis ? de nombreuses fluctuations.? Des fluctuations qu?on pourrait se repr?senter comme une sorte de bouillonnement, ou des pseudo-particules (virtuelles ou fant?mes)?


Cet univers ne poss?de que 2 dimensions. (Dixit Picard, entre autre.)

??????? Voici comment cet univers se comporte?: c’est celui de la premi?re roulette du haut apr?s le Big Bang.? Remarquez que son ?paisseur est ? z?ro au centre de la bo?te, par contre elle est bien une surface; donc une surface sans ?paisseur; autrement dit, elle ne poss?de que 2 dimensions.

???????? Et de l’un des pics des vagues qui se forment sur cette surface surgira notre univers espace/mati?re ? 10 exp. -43 sec. comme il est montr? sur le 1er dessin.

????????Je sp?cule que derri?re le point d?terminant le Big Bang dans le dessin du haut, se trouve quelque chose qui n’a qu’une seule dimension, celle de simplement ??tre?, puisque tout de suite apr?s le Big-bang se trouve un univers ? 2 dimensions.

??????? Je m’excuse de ne pas ?tre plus intelligent pour mieux vous expliquer ce que je pense, mais j’en suis ? mon maximum de vibration pouvant passer par l?ouverture de ma voie neuronale.

?M. l?Artiste, vous dites ?tre enti?rement immat?riel, j?ai donc l?honneur de discuter avec un ?pur esprit?.

?- Ce qui, je l?esp?re, madame, vous fait comprendre que vous n?avez pas ? vous vexer, si j?ai mis ? la porte un simple PGD des sceptiques internationaux.

?– Plus s?rieusement, monsieur, je constate qu?outre le lien que vous faites constamment avec le temps de Planck qui n?est en rien une corroboration directe ou indirecte de l?existence d?une ??me?, vous n?avez absolument aucun ?l?ment probant ? l?appui de votre th?se de l?immat?rialit?.? Vous ne vous en cachez pas d?ailleurs et qualifiez le tout d?une d?marche personnelle.

Je note un paradoxe int?ressant dans votre derni?re r?ponse, le voici : ?C’est une recherche que j’estime personnelle, m?me si elle doit ?tre faite de fa?on objective ?videmment.?? On ne peut gu?re imaginer plus paradoxal que ?a : pour qu?elle soit objective, il faut justement et contrairement ? ce que vous proposez qu?elle soit du moins en partie ext?rieure ? vous.? Il faut qu?un observateur ind?pendant de vous fasse le m?me constat, il faut que la r?alit? et les faits, ? tout le moins en partie, corroborent votre mod?le, le valident, et ce, ind?pendamment de vous.? Or, ce n?est pas le cas de votre mod?le : il existe ?par vous, pour vous et seulement en vous?, bref il est votre bon vouloir.? En un mot c?est un raisonnement subjectif.

??????????? Vous faites valoir une id?e contraire aux faits appuy?s par toutes les observations r?alis?es en neurosciences et vous n?avez aucun fait objectif pertinent ? proposer ? l?appui de cette id?e.? De plus ?tant donn? le caract?re ?minemment spirituel que vous donnez ? l?ensemble ??me?, ? gratter un peu plus, on en arriverait sans doute ? ?dieu?, vous avez l? tous les ingr?dients propres ? une religion.

????????? ??Devant les affreux ath?es, comme moi, qui ont cette ex?crable attitude d?oser demander des preuves objectives et tangibles avant d?estimer vraie une proposition, je me permets de vous sugg?rer cette r?plique, emprunt?e aux cur?s d?antan : ?des preuves ? ?Je n?en ai pas, mais vous savez les voies de l?univers ? une dimension sont imp?n?trables !?

?- Ite missa es !? Voil?, Madame, c?est dit.? Maintenant revenons ? votre fa?on de percevoir les choses; alors l?, je dois dire que vouloir ? tout prix cr?er un lien entre l’?me et les travaux de Planck, au lieu de simplement partir de ces travaux et continuer la recherche sans ?tablir un but d?fini d’avance, ne me semble pas objectif.? En ce sens, votre propre d?marche me semble tr?s ?religieuse?.? C’est d?ailleurs courant chez la majorit? des ath?es. En fait, il n?y a personne qui parle autant de Dieu qu?un ath?e.

?????????? J’en profite pour mentionner que l’objectivit? ne consiste pas ? avoir un scientifique pr?s de vous qui dit la m?me chose que vous; cela c’est plut?t de la v?rification scientifique.?

?????????? L’objectivit? est de pouvoir consid?rer un sujet sans ?tre influenc? par ses propres pr?con?us et ses besoins de r?assurance existentielle.? Vous en faites une petite blague mais je ne suis pas un esprit, ni pur, ni impur.? Vous n’avez pas encore compris l’?tat d’?tre avant la Pens?e pr?c?dant le mouvement Agir.? C’est aussi un ?tat que vous avez le droit de choisir, ma ch?re. Lorsque vous affirmez : ?vous n?avez absolument aucun ?l?ment probant ? l?appui de votre th?se de l?immat?rialit?.?, vous faites preuve d?un manque d’objectivit? flagrant face aux donn?es scientifiques parce que, derri?re le mur de Planck, on y installe bien des ?particules virtuelles ou fant?mes?.? Remarquez ici que le mot ?fant?me? sert de synonyme ? ?virtuel?.? Vous devez donc croire aux fant?mes madame la sceptique. ?Puisque que c?est la science qui l?affirme.? Serait-il possible que la pens?e soit justement des ?particules fant?mes irr?elles? qui sont v?hicul?es par les ions des neurones et les neurotransmetteurs traversant les synapses ?? Il est bien ?vident que ces ?particules fant?mes? ont exist? au d?but de l’univers; alors…

???????? L’objectivit? ?ext?rieure ? soi? n’est pas au sens d’ext?rieur ? notre corps mais ext?rieures ? nos propres opinions d?j? install?es, je vous le r?p?te.

???????? Ensuite, vous ajoutez candidement : ?De plus ?tant donn? le caract?re ?minemment spirituel que vous donnez ? l?ensemble ??me?, et ? gratter un peu plus on en arriverait sans doute ? ?dieu?, vous avez l? tous les ingr?dients propres ? une religion.?

???????? Voil? ce que j’appelle les ?pr?con?us? de la ?d?marche religieuse? propre aux ath?es dont il faut se d?barrasser pour ?tre objectif.? Vous essayez de m’entra?ner vers ?Dieu? auquel vous ne croyez m?me pas.? Autrement dit, vous voulez m’affubler d?un chapeau de votre choix; veuillez m’excuser mais… pas question.?

????????? Servez-vous d’objections auxquelles vous croyez et non auxquelles vous ne croyez pas.? La recherche objective est d’admettre au d?part que nous ne savons pas du tout o? cette recherche nous m?nera.

???????? Un dogme est une ?croyance? dont l’explication est inaccessible.? En ce sens, lorsqu?on mentionne l’information scientifique qu’au temps de Planck, une ?nergie ?r?elle? se manifeste dans ces ?particules irr?elles?, nous avons l? un dogme scientifique, parce qu’aucune explication de l’origine de cette ??nergie r?elle? n’est encore disponible.? Le dogme ne tient pas ? sa v?rit? ou ? sa fausset?; il tient ? la Foi malgr? son manque d?explication.? Je pourrais vous fournir une explication logique sur l?origine de cette ?nergie r?elle, si vous y tenez; mais serait-ce la v?rit? ?? Je ne peux le garantir.? Par contre, ce serait beaucoup mieux qu’un dogme, en tout les cas.?

Les dogmes ne sont pas que religieux.? Ils sont tout ce qui consiste en explication facile sans preuves explicatives ou selon des preuves d?form?es.? Par contre, la condition ?sine qua non? est d’y croire absolument.

????????? Notons tout de suite que ?l’?me? ne consiste pas en un ?ensemble? et que les religions sont apparues dans l’histoire ? peu de chose pr?s au m?me moment que l’Astrologie.? Les 2 sont issues de connaissances de beaucoup ant?rieures; mais l? n’est pas le sujet.

Je vous entends encore?: ?Devant les affreux ath?es comme moi, qui ont cette ex?crable attitude d?oser demander des preuves objectives et tangibles avant d?estimer vraie une proposition,…? et gnan gnan gnan?? L? se trouve exactement le probl?me; lorsque vous estimez une chose ?vraie?, vous croyez poss?der La V?rit?, m?me si vous devez changer ces choses ?vraies? face ? de nouvelles d?couvertes.? ? mes yeux, il est impossible de poss?der la v?rit?; tout ce que l’on peut faire est de trouver des explications qui r?pondent ? la logique, sans pour cela croire que c’est la v?rit?.? Le fait de ?croire? qu’une chose est vraie n’est pas objectif mais dogmatique.

???????? Finalement, madame, je vous aime et c?est plus fort que moi; ce qui n?a aucun rapport ici; mais seuls les ins?curis?s devant leur propre logique et leur propre objectivit? ont besoin d’un b?ton pour se soutenir ou d’une ?paule amie pour s’appuyer durant les moments de faiblesse; par contre, une faiblesse continuelle, devient plut?t … malheureux pour l’individu.?

???????? Personnellement, je n’ai pas besoin d’un dieu; je n’ai besoin que d’un ?tre qui, au d?but, ne conna?t rien parce qu’il ne fait qu’?tre, et qui, peu ? peu, augmente ses connaissances en agissant, pour prouver sa propre r?alit? ? travers des exp?riences v?cues.? ?a me suffit amplement et me fait voir sa d?marche comme sup?rieurement enrichissante et fascinante.?

????????? C’est vraiment formidable de le voir faire, partout autour de moi; cette limite est cons?quente au fait que je suis le seul ? ne pas me voir faire moi-m?me.
???????? J’esp?re que mon opinion personnelle ne vous d?range pas outre mesure et ne vous met pas mal ? l?aise.? Je ne le voudrais s?rement pas; quant ? moi, soyez rassur?e, je peux vivre tr?s ? l’aise sans la v?rit? appuy?e sur un paquet de neurones d?truits pour prouver l’origine de l’esprit, en constatant que la pens?e n’y passe plus.? J’ai d?j? v?cu la blague de quelqu’un qui avait coup? mon boyau d’arrosage pendant que j’arrosais mon jardin.? Surprise !? L’eau ne coulait plus !?

???????? Je dois avouer que je n’en ai jamais d?duit que le boyau ne ?produisait? plus d’eau, malgr? l’?vidence constat?e tr?s objectivement; parce que, je vous le jure, une autre personne se tenait ? c?t? de moi ? ce moment-l?, et elle aussi ? bien vu que l?eau ne venait plus.

?Cher monsieur l?Artiste, vous et moi pouvons avoir des opinions, des vues sur le monde qui nous entoure, et ces conceptions peuvent ?tre ce que l?on veut bien en faire.?

???????? Toutefois pour d?crire la r?alit? objective dans le cadre d?une d?marche scientifique, ces opinions et conceptions ne peuvent s??tablir en vase clos, sans tenir compte de ce qui est d?j? connu. ?C?est dans ce sens que je vous dis que l?isolement de votre point de vue sur le plan scientifique ne laisse pr?sager rien de bon, ou de coh?rent si vous pr?f?rez.

???????? ?La d?marche scientifique fonctionne ? l?inverse de ce que vous faites : constamment, elle s?offre aux critiques des pairs, question de jauger leur solidit?, leur validit? et d?identifier les points faibles du mod?le avanc?.? Rester tout seul dans son coin avec ses ?chafaudages th?oriques sans les soumettre ? la critique de gens comp?tents dans le domaine, ou encore sans qu?il n?y ait coh?rence avec ce qui a d?j? ?t? d?couvert dans ce champ d?expertise, ce n?est pas de la science, ?a se rapproche plut?t de la d?finition m?me de l??sot?risme.

????????? Ceci dit, il y a plusieurs lacunes ? votre mod?le de pens?e immat?rielle dite?: ??univers ? 2 dimensions?.? Corrigez-moi si je me trompe mais je n?ai pas l?impression que Planck ou d?autres physiciens ait parl? d?immat?rialit?, c?est plut?t vous qui ?mettez? ce concept ? son cr?dit.

Autre probl?me : les conditions qui pr?valaient autour du temps de Planck et sur lesquelles vous basez une bonne partie de votre raisonnement, ?taient tr?s particuli?res, mais sont-elles encore pr?sentes 15 milliards d?ann?es apr?s ?? ? mon avis, non.

???????? Et je continue avec un autre probl?me : votre mod?le est superflu, dans ce sens qu?il n?explique rien qui ne soit d?j? expliqu? de fa?on plus simple et coh?rente.

??????? Vous connaissez s?rement le principe du rasoir d?Occam : ?il faut ?viter de supposer l’existence de plus de choses qu’il n’est logiquement n?cessaire?. Je vous donne un exemple.? On peut expliquer les m?canismes qui entra?nent la chute d?un corps ici sur terre, vous les connaissez sans doute.? Or quelqu?un pourrait bien, face ? cette explication, affirmer que la force de gravitation principale responsable, n?est en r?alit? que le ?vecteur? utilis? par une entit? immat?rielle non encore identifi?e pour faire chuter ce corps.?

?????????? Voyez-vous le c?t? superflu ?? Grand bien lui fasse, si tel est son bon vouloir, d?ailleurs quelqu?un d?autre pourrait, lui aussi, superposer un autre m?canisme encore plus ?primordial et pr?pond?rant? aux 2 premiers, etc..? C?est un peu le probl?me qu?on rencontre avec toutes les pr?tentions immat?rielles et surnaturelles, de l?amulette qui prot?ge de la peste, aux pri?res pour faire tomber la pluie. Ces conceptions qui pr?tendent expliquer la r?alit? qui nous entoure, sont en r?alit? superflues et, in?vitablement, l?explication coh?rente qui sera d?couverte sera, on ne peut plus, mat?rielle et naturelle.?

???????? Je vous rappelle qu?on a encore jamais identifi? de principe immat?riel ou surnaturel en action, et que ce principe, cher aux religions, bat en retraite ? chaque d?couverte que fait la science.

???????? C?est h?las le cas en neurosciences, et les dogmes religieux, notamment le v?tre avec les univers ? 1-2-3 dimensions que vous avez compar? au ?P?re, Christ et Esprit Saint?, perdent leur utilit?.

?- Dites-moi, madame ?? Est-ce que vous ?coutez ce qui sort de votre bouche ou si vous ?tes en train de fredonner en m?me temps que vous parlez ?

??????? ?coutez-vous?: ?mais je n?ai pas l?impression que Planck ou d?autres physiciens ait parl? d?immat?rialit?, c?est plut?t vous qui lui ?mettez? ce concept ? son cr?dit,??

??????? Justement, l’objectivit? demande de laisser tomber nos ?impressions? personnelles, et ? plus forte raison, celles que l’on n?a pas, et de v?rifier objectivement.? Encore une fois vous me surprenez en basant votre opinion sur une impression que vous n’avez pas.? Ce genre d’objectivit? me d?passe totalement.

??????? Donc, apr?s v?rification, on se sert ensuite de son esprit, mat?riel ou pas, pour comprendre, et on se demande s’il est possible qu’existe un grain de mati?re plus petit que la plus petite distance indivisible.? C’est plut?t assez simple ? solutionner comme probl?me.

??????? D’autre part, la d?marche scientifique nous oblige ? consid?rer le fait que nous d?finissons la mati?re selon ses crit?res connus.? Ce qui signifie que tout ce qui est diff?rent n’est pas, ? proprement parler, de la mati?re.? Donc, de dire que derri?re le mur de Planck se retrouve ?un genre de mati?re qui nous est inconnu? ?quivaut ? dire que ce n’est pas de la mati?re.

????????? Et continuer d’affirmer que la mati?re y existe n’est pas s’exprimer selon les crit?res de la d?marche scientifique.? Il est plut?t le r?sultat d’un ent?tement enfantin illogique pour ?viter les traumatismes psychologiques caus?s par le fait que puisse exister quelque chose que je ne puisse pas ?pogner? dans mes mains.? Simple d?duction encore une fois mon cher Wat…?

????????? ?coutez-vous dire?: ?les conditions qui pr?valaient autour du temps de Planck et sur lesquelles vous basez une bonne partie de votre raisonnement, ?taient tr?s particuli?res mais sont-elles encore pr?sentes 15 milliards d?ann?es apr?s ?? ? mon avis non.?

????????? Notez bien que c?est plut?t?:? sur lesquelles je base TOUT mon raisonnement.
????????? Encore une fois, ??n?cessit? d’objectivit? et ??votre avis?? ne sont pas compatibles et celui-ci ne signifie absolument rien.?

????????? Par contre, en parall?le, on peut se demander si les informations g?n?tiques qui ?taient pr?sentes ? votre naissance, le sont encore aujourd’hui ou si ces informations changent selon les saisons, les humeurs, etc..? C’?tait le cas du Dr. Jeckill et de Mr. Hyde; mais je vous ferai remarquer que ce r?cit est une fiction.?

???????? En fait vous avez raison, les informations g?n?tiques ont chang? et vous me semblez ?tre une fleur tr?s agr?able, en r?alit?.

???????? Quant ? votre principe rasoir qui affirme?: ?il faut ?viter de supposer l’existence de plus de choses qu’il n’est logiquement n?cessaire? C?est effectivement un tr?s beau principe en effet !? C’est pourquoi, probablement, un savant qui ne se rase pas est plus populaire que les autres, il ?chappe alors ? ce fameux principe.? Si ce principe est indispensable (ce dont je ne doute pas), comment a-t-on pu accepter les 8 briques fondamentales additionnelles de l’univers quand la mati?re n’est form?e que de 4 de ces 12 briques ?? J?imagine que, selon vous, ce doit ?tre un cardinal qui a formul? ce ?dogme? facultatif.

???????? Vous m?aidez ?norm?ment par votre gentillesse; ? savoir?: ?Je vous donne un exemple.? On peut expliquer les m?canismes qui entra?nent la chute d?un corps ici sur terre, vous les connaissez sans doute.? Or quelqu?un pourrait bien, face ? cette explication, affirmer que la force de gravitation principale responsable, n?est en r?alit? que le ?vecteur? utilis? par une entit? immat?rielle non encore identifi?e pour faire chuter ce corps.? Voyez-vous le c?t? superflu ?? Grand bien lui fasse, si tel est son bon vouloir,…?? Encore une fois, merci beaucoup pour l’exemple.? La force de gravitation n’est pas le ?vecteur? puisque le vecteur transporte cette force.? C’est ce que je me tue ? essayer de vous faire comprendre depuis que vous avez forc? ma porte.

????????? Par contre, le graviton, si jamais on prouve son existence, sera consid?r? comme la preuve de la mat?rialit? de la force gravitationnelle; ? condition ?videmment que ce soit des neurologues qui l’interpr?tent, ou ceux qu’ils influencent.?

? ????????Heureusement, la plupart des physiciens gardent toujours, un peu, dans leur esprit, la nuance entre la force elle-m?me et son vecteur; ainsi que la nuance entre l’?nergie et la mati?re elle-m?me.? Du moins, je crois bien qu’il en reste quelques-uns. Mais, effectivement, pour passer au point suivant, quelqu’un a trouv? une autre explication qui ?limine la gravitation et le graviton en prouvant que la masse d?forme l’espace.? Malheureusement, on a gard? la notion de gravitation rattach?e ? la masse parce qu’on n’est pas capable d’expliquer ce qu’est la masse en r?alit?.? Curieusement, on attache la gravitation ? la masse mais on insiste pour dire que la masse n?est pas du tout le poids.? De toute fa?on, ce quelqu’un s’appelle Einstein, Albert de son pr?nom.?

???????? Chose curieuse, Einstein n’est pas un math?maticien, il est physicien et ce, seulement par int?r?t personnel et surtout, par la peau des dents.? Je vous note son r?sum? par Fran?ois de Closets :??????? ?Pendant ses 40 premi?res ann?es, le p?re de la relativit? construit seul, envers et contre tous, son personnage.? Il a maintenu le cap contre vent et mar?es.? N’en faisant qu’? sa t?te, bravant les autorit?s, ignorant les conformistes, poursuivant sa recherche en solitaire, il est devenu Albert Einstein.?

???????? Il me semble qu’Einstein et son comportement durant sa vie peut tr?s bien ?tre consid?r? comme un fait scientifiquement acceptable; ce qui d?molit, avouez-le, l’importance de votre principe rasoir…qui nous rase?? Par contre, si vous, vous pouvez expliquer ce que repr?sente la r?alit? derri?re le mot ?masse? en y faisant dispara?tre le poids, alors l?, c?est le prix Nobel.? Et, en plus, si vous parvenez ? expliquer le poids en faisant dispara?tre le facteur masse, c?est un 2e prix Nobel pour vous.? Par contre, les ?impressions? et les ?avis personnels?, je vous le dis tout de suite, ne sont pas consid?r?s par le panel des juges.

???????? Je r?cup?re votre partie de phrase qui est actuellement dans ma m?moire ? tr?s court terme?: ??notamment le v?tre avec les univers ? 1-2-3 dimensions que vous avez compar? au ?P?re, Christ et Esprit Saint?, perdent leur utilit?.? Pour lui r?pondre?simplement : Vraiment, religion quand tu nous tiens…!?

????????? Veuillez me pardonner, j’aurais d? pr?voir l?argument devant une ath?e et plut?t dire : chaleur-eau-patate.? Remarquez qui si vous pouvez me donner une ?boulette d’eau? ou une ?boulette de chaleur? en les tenant entre votre pouce et votre index, je ne dirai plus rien et me retirerai honteux.? Alors, patate ?? Mais dites-moi, le temps passe et votre ?poux va s?inqui?ter.

Mon ?poux ne s?inqui?te jamais, monsieur !? Il attend que je lui fournisse les explications qui justifient mon retard; de plus, jamais il ne doute de ma parole; et il a raison puisque je ne suis pas int?ress?e par vos avances !

?- Ah bon !? Je croyais qu?il ?tait PDG des sceptiques.

?– Dites-moi, ?lie l?artiste, avant que je ne parte, si j?ai bien compris, votre univers ? 3 dimensions est la concr?tisation de celui ? 2 dimensions qui est la pens?e, je crois.? Mais quel r?le joue alors votre univers ? une seule dimension ?? Comment le caract?risez-vous ?

?- Je vous l’ai d?j? dit, madame; donc vous pouvez partir.? Il pense la 2e dimension comme l’architecte pense sa maison sur une feuille de papier.? On pourrait ?galement r?sumer en expliquant par la phrase : Je…pense…faire.?

????????? Comme le disait notre plus grand philosophe qu?b?cois, M. Jacques Parizeau : ?Avant de faire, il faut ?tre?.? Bon !? Il avait oubli?… d’y penser… mais personne n’est parfait.

???????? Finalement, madame, je crois bien ?tre dans l’obligation objective de vous donner raison.? ? bien y penser, la th?orie de l’?volution, aussi th?orique qu’elle soit, nous indique ?hors de tout doute? (ce qui est quand m?me extraordinaire pour une th?orie); et c?est vraiment un exemple factuel, s’il en est un, des merveilles de la science, que vous et moi parvenons ? ?changer des opinions tellement diff?rentes (sans parler de toutes les autres opinions nuanc?es de ceux qui nous lisent et m?me de ceux qui ne nous lisent pas) que nous sommes simplement le r?sultat de l’?volution hasardeuse, qui a dur? 3,5 milliards d’ann?es, d’une amibe qui se laissait flotter entre deux eaux dans une mer sulfureuse primordiale.? Avant d’?tre vivante, elle n’?tait qu’un amalgame de gaz, de non-m?tal et d’un tout petit peu de m?tal.? Le hasard ayant voulu que les proportions soient ad?quates lorsque, fortuitement, une s?rie d’?clairs fulgurants ont mis en marche le processus du vivant.

???????? ??Ces opinions que nous ?changeons et qui sont le produit d’un syst?me nerveux compos? de neurones semi-conducteurs et de synapses neurochimiques ont l’importance, limit?e ? une fois tous les 4 ans, de nous permettre de choisir cette minorit? ? laquelle nous nous remettons corps et biens pour ?viter de prendre nos responsabilit?s virales ou amibales.?

?????????? Le reste du temps ne sert qu’? nous pratiquer ? exprimer nos r?actions synaptiques afin de donner l’exercice n?cessaire au corps neuronal pour parvenir ? faire le bon choix lors des ?lections.

?????????? D’ailleurs ? quoi servirait-il de nous casser la t?te pour comprendre la r?alit? qui nous entoure, quand nous avons ? notre disposition des « sp?cialistes » qui se chargent de nous fournir toutes les informations n?cessaires.? D’autant plus que le fait que ces indications, ?tant variables au gr? du hasard et de la n?cessit?, leur donne la possibilit? d’?viter les foss?s entre g?n?rations, ce qui assure la permanence rassurante du syst?me.

????????? Pour assurer notre survie individuelle, il ne suffit que d’agencer notre vie ??ce qui est institutionnalis? (que ce soit au niveau physique ou psychologique) o?, si nous avons la chance de ne pas ?tre affubl? du g?ne du suicide, nous pourrons vivre assez longtemps pour atteindre la s?nilit? d?bile.

????????? Et si, par le plus parfait des hasards, nous ne sommes pas g?n?s, non plus, par le g?ne de l’alcoolisme, d?velopp? par certaines familles ? l’?poque de la prohibition, nous n’aurons pas alors ? risquer d’?craser un enfant avec notre auto. Ce qui g?terait le reste de notre vie, qui serait alors affubl? d’un dossier au criminel.?

????????? De plus, si nous avons l’heureuse chance de ne pas ?tre oblig?s de nous promener trop souvent dans les h?pitaux, nous ne risquerons pas d’?tre envahis pas des virus qui, eux, ayant ?volu? dans ce milieu, sont devenus pratiquement indestructibles.

???????? Acceptons donc de continuer de travailler toute une ann?e en remettant la moiti? de nos gains?? la minorit? ?lue qui, leurs responsabilit?s obligent, ont le droit de taxer l’autre moiti? aussi longtemps que nous ne r?agissons pas.? N’ont-ils pas la mission de nous prot?ger contre tous les malheurs possibles qui sont, selon la science, conditionn?s g?n?tiquement ? 90%, et pour le reste, purement le r?sultat du hasard.

???????? Tout est alors pour le mieux dans le meilleur des mondes : nous sommes lib?r?s de nos responsabilit?s personnelles et la minorit? dirigeante peut expliquer nos malheurs par la g?n?tique et le hasard.? Privil?ge d? ? tous les PDGs ainsi qu?? toutes les autorit?s sociales.

??????? Heureusement qu’ils leur restent les fluctuations hasardeuses pour tenter d’am?liorer la situation des citoyens; et prenant leurs responsabilit?s, ils institutionnalisent la Loto nationale et provinciale qui affrontent carr?ment le hasard de fa?on directe, et assure le bien-?tre, de temps ? autre, d’une famille canadienne.? On ne peut pas le leur reprocher, le hasard ?tant la seule marge qui leur reste disponible.

???????? Donc, veuillez m’excuser un court instant, je vais, tout de suite, prendre ma pilule de lithium et vous rejoindre dans l’atmosph?re de bonheur o? tout n’est pas parfait mais o? en fin de compte, il n’y a pas mieux ? esp?rer.

???????? Je vous remercie de m’avoir lib?r? d’un stress imaginaire et de m’avoir extirp? de cette situation psychique o? je baignais, satisfait d’avoir cru comprendre que chacun des ?tres humains avait la possibilit? de choisir ce qu’il veut d?velopper dans son esprit et dans son comportement face ? la soci?t?.?

???????? Je comprends, enfin, que je ne suis pas apte ? faire ces choix importants et que je dois m’en remettre ? ceux qui s’y d?vouent en mon nom.? Heureusement que l’?poque du cur? qui me disait quoi faire et comment me comporter est r?volue.? Ouf !

???????? Je n’ai plus du tout ? vous souhaiter une merveilleuse soir?e, ma ch?re dame, puisqu’elle sera, de toute fa?on, aussi merveilleuse qu’elle le pourra et que les autorit?s lui permettront d??tre.? Entre-temps, veuillez s?il vous pla?t m?accompagner dans la promenade quotidienne de mon minou aussit?t que j?aurai cess? de taper du pied en fredonnant ?au clair de la Lune?.

??????? Viens ! Minou ?? Minou ?? Nous sortons avec madame.? Minou ?? Mais o? est-il pass? ce chat ? Cher lecteurs je reviens tout de suite.

?Bon !? Eh bien moi je vous quitte et j?esp?re que vous ne serez pas publi?.

?- Merci madame; et ? la prochaine.

—————————————————

???????? Ouf !? Elle est partie.? J?ai eu chaud, vraiment.? Heureusement qu?elle est partie pendant que j?essayais de trouver mon chat; parce que? je n?ai pas de chat.

??????? Mais avez-vous remarqu? que j?ai beaucoup plus de difficult? ? discuter avec un personnage r?el qui entre par ma porte comparativement ? ceux qui apparaissent comme ?a, tout ? coup ?? Je me demande pourquoi ?

??????? En fin de compte ce n?est encore pas si mal, cela nous a permis de clarifier certains d?tails sur les opinions en pr?sence dans notre soci?t? actuelle.? Bon !? Maintenant reprenons o? nous avons ?t? interrompus.

?Mais pas tout de suite; seulement au prochain article.

?Amicalement

???????????????????????????????????????????????? ???????????????????????????????????????????????????? Elie l?Artiste

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCLXII) : des politiciens véreux, des hélicoptères à foison et un pays gangréné

On l’avait vu pour le Honduras ces dernières années, c’est encore plus vrai aujourd’hui pour le Guatemala : ...

One comment

  1. avatar

    J’espère que vous m’excuserez, j’avais omis de classifier certains articles de cette série, dans la section « Dieu & Religion ».

    Je viens de corriger la situation.

    Amicalement

    André Lefebvre