Accueil / T Y P E S / Articles / ? la d?couverte des magazines d’ici : Pomme d’Api et J’aime lire

? la d?couverte des magazines d’ici : Pomme d’Api et J’aime lire

Raymond Viger?? Dossier?? la d?couverte des magazines d’ici.

Vendredi apr?s-midi. Le ciel se couvre. Une belle opportunit? pour quitter le tumulte du Caf?-Graffiti quelques instants. Une entrevue avec Paule Bri?re, r?dactrice des magazines Pomme d?Api, pour les 3 ? 7 ans, et J?aime lire pour les 7 ? 12 ans.

Paule a la chance de pouvoir travailler en partie ? domicile. Quand elle se pr?sente au bureau des ?ditions Bayard, elle se fait envahir et questionner par tout le monde.

Une famille internationale

Bayard a ?t? fond? au lendemain de la guerre de 1870 par les Augustins de l?Assomption. Il y a 40 ans, en France, un couple avait une petite fille handicap?e mentale. Ils ont cr?? le magazine Pomme d?Api pour rendre la lecture accessible ? leur fille. Si cette revue ?tait bonne pour leur fille, elle pouvait aussi l??tre pour d?autres. Ils ont approch? l??diteur Bayard pour cr?er le magazine.

Pomme d?Api a ensuite ?t? traduit en chinois. Le magazine existe actuellement en sept langues. J?aime lire est publi? en trois langues. Chaque pays poss?de sa propre organisation pour r?diger localement le magazine. Pour le Qu?bec, la responsabilit? du contenu et de la r?daction de Pomme d?Api et de J?aime lire passe exclusivement par Paule Bri?re ? Montr?al.

La recette d?un magazine jeunesse

Un magazine jeunesse a deux composantes tr?s importantes. Les illlustrations et les textes. Les illustrateurs qui travaillent pour le groupe Bayard proviennent de partout ? travers le monde. Les meilleurs dessins sont choisis. Parfois un Russe, tant?t un Qu?b?cois ou encore un Chinois?! Chaque ?diteur de Pomme d?Api choisit parmi ce qui est propos? ou en commande sp?cialement pour lui.

Les sujets propos?s par Paule et son ?quipe peuvent ?tre utilis?s par les diff?rentes publications de Bayard. Paule peut puiser dans un vaste r?pertoire de textes et les adapter pour ses lecteurs.

Par exemple, le vocabulaire est diff?rent entre la version qu?b?coise et fran?aise. Chaque organisation peut aussi inclure dans son magazine le contenu local qui lui convient. C?est ainsi que plusieurs chroniques et histoires r?alis?es au Qu?bec sont exclusives au magazine Pomme d?Api du Qu?bec qui b?n?ficie donc de grandes possibilit?s. Paule peut publier une histoire suisse, choisir des pages de jeux finlandais. La libert? r?dactionnelle appartient ? Paule Bri?re.

Une congr?gation religieuse

Lorsque j?ai demand? ? Paule quelle congr?gation ?tait actionnaire de Bayard, confuse et g?n?e par sa m?moire d?faillante, elle n?a pu r?pondre qu?? la fin de l?entrevue. Il n?y a donc pas d?ing?rence des Assomptionnistes dans la r?daction du magazine. Paule partage une anecdote pour montrer l?importance de cette congr?gation dans la vie du magazine?:

Lorsque j?ai d?but? pour Bayard, il y a 12 ans, je venais de perdre un emploi. L??diteur pour qui je travaillais a ferm? ses portes. Trois mois apr?s mes d?buts chez Bayard, Suzanne Spino, la directrice, ?tait malheureuse. Avec les derniers bilans sous le bras, elle rencontre le conseil d?administration. Elle s?attendait ? ce que nous soyons oblig?s de fermer les portes. Il y avait beaucoup de rouge dans les chiffres comptables. J??tais d?sesp?r?e de perdre ainsi un deuxi?me emploi en si peu de temps.

? la fin de la r?union, la directrice reste bouche b?e. Pas question de fermer les portes, on continue, ont d?cid? les membres du conseil d?administration. Jamais une entreprise priv?e aurait conserv? un magazine qui ne g?n?re pas de profits.

Encore aujourd?hui, la rentabilit? est tr?s relative et cyclique. Seule une communaut? religieuse peut se permettre de conserver un magazine de qualit? qui ne couvre pas ses frais. On s?amuse ? dire que c?est le bon Dieu qui est notre actionnaire principal. Mais il n?y a aucune pression pour enseigner la religion. Ce sont des valeurs humanistes qui animent nos magazines.

En ce qui concerne les finances, ce n?est pas toujours facile. Contrairement au magazine conventionnel, nous n?avons que tr?s peu de publicit?. Cela fait une ?norme diff?rence dans les budgets. Le magazine est publi? pour des jeunes. Le papier doit ?tre de meilleure qualit? pour ?viter qu?il ne se d?chire facilement. ?a co?te tr?s cher.

La lecture, une passion

Paule, qui est aussi une auteure de livres-jeunesse, est une passionn?e. Je lis beaucoup. J?ai red?couvert les livres avec mes enfants. Avec eux, j?utilise un livre ou un magazine quand ils sont malades, quand on attends chez le dentiste. Lire, c?est une forme d??vasion, un apprentissage, une d?couverte.?? Paule est tr?s attach?e ? Pomme d?Api. Toute petite, un oncle cur? a fait de Paule l?une des premi?res abonn?es de ce magazine. Quand un jeune me dit qu?il n?aime pas lire, c?est qu?il n?a pas encore trouv? son livre. Tout se trouve quelque part. Il faut continuer ? chercher, apprendre ? faire nos choix de lecture.

Quand un jeune dit que c?est difficile de lire, il ne comprends pas pourquoi il se force. La lecture, ?a doit ?tre dr?le et int?ressant. Le jeune pourra ainsi comprendre pourquoi il fait des efforts. L?effort est r?compens? par le plaisir qu?il d?veloppera.

Quand je suis dans un salon du livre et que je fais des s?ances d?autographes, j??cris toujours un petit slogan pour les jeunes tels que ?Lire c?est l?aventure?, ?Lire est un plaisir??

La mission

Paule est tr?s rassurante sur la mission des magazines qu?elle coordonne?: Le plaisir de lire. Rien de scolaire. Juste le fun de lire. ?a ouvre tout plein d?horizons. Dans Pomme d?api, il y a diff?rents styles?; histoire, bande dessin?e, jeux, bricolage, un volet plus scientifique?

Dans J?aime lire, il y a des romans d?humour, d?action, historique, des bandes dessin?es, des jeux? Dans les deux cas, c?est le plaisir imm?diat, passant d?une ?motion ? l?autre?: rire, pleurer, s??merveiller. Le magazine est le copain de papier du jeune, l?ami des enfants, pas un ?ducateur rigide.

Les deux magazines se soucient des jeunes. Ils offrent un apprentissage qui les suivra partout. Les mots sont simples, d?usage courant et reli?s au v?cu de l?enfant. Certains parents et professeurs auraient voulu que le magazine enseigne de beaux grands mots ? nos enfants. Si on veut qu?un jour ces enfants aient le go?t de s?amuser avec toutes les nuances de notre langue, il faut commencer par la base?; le plaisir de lire et de s?amuser avec un magazine.

Les lecteurs

On retrouve beaucoup de nos abonn?s dans les r?gions. Possiblement parce qu?ils ont moins acc?s ? des librairies ou des biblioth?ques. Pour Pomme d?Api, qui touche les jeunes de 3 ? 7 ans, les parents aident leur enfant en faisant la lecture. ?a les rapproche en m?me temps. ?a cr?e une relation bas?e sur le plaisir d?apprendre. Dans le cas de J?aime lire, pour les 7 ? 10 ans, le jeune est plus autonome. ?a devient ??son?? magazine. Les jeunes aiment bien recevoir par la poste le magazine ? leur nom. Au d?but de chaque chapitre, il y a un r?sum? du chapitre pr?c?dent. Cela facilite la compr?hension de l?enfant. Il ne faut pas s?attendre ? ce qu?ils lisent le magazine tout d?un trait.

Chaque exemplaire de Pomme d?Api contient un cahier ??Parents??. Il d?veloppe le th?me principal du magazine ? l?intention des parents avec des mots d?enfants, parfois des t?moignages de parents, des pistes de r?flexion, des conseils, des suggestions de livres et de sorties, des concours, etc.

La vie de tous les jours

Certains peuvent nous le reprocher, mais nous ne voulons pas avoir un magazine qui ne conte que des histoires fleurs bleues. On y parle des r?alit?s de la vie. Il peut arriver que des personnes se chicanent. Mais, avant la fin de l?histoire, on va trouver une solution, ?a va se r?gler. C?est un apprentissage de la vie, une forme de r?solution de conflit.

Notre mandat est d?aider l?enfant ? se comprendre et ? comprendre le monde qui l?entoure. Il faut faire confiance ? nos enfants. Ils sont capables d?en prendre plus qu?on peut le penser. Ils en ont plus dans leur t?te qu?on voudrait bien le croire. Ils ont des pulsions. Ils doivent apprendre ? les ma?triser. En tant que parents, il ne faut pas se mettre la t?te dans le sable. Nous ne voulons pas ?tre un mod?le de perfection, mais un mod?le de vie.

Parfois, quand il arrive un incident, il est difficile d?en parler avec l?enfant. Ce n?est pas toujours facile de mettre nos limites. Avec un livre de lecture, on peut revenir ? froid sur les ?v?nements, en parler. On lit ensemble, on parle en famille des diff?rents th?mes et des histoires qu?on a lus. Cela nous donne aussi des phrases, des r?f?rences pour nous aider dans l??ducation et dans la relation avec nos enfants.

Les ?coles

Les magazines sont bien connus du milieu scolaire et fortement utilis?s. Il ne faut pas avoir peur de l?cher les manuels standards recommand?s par le minist?re de l??ducation. Plusieurs enseignants m?ont fait parvenir leur grille d??valuation du concours Imagine ton J?aime lire en mentionnant tout ce qu?ils apprennent aux jeunes en lien avec le nouveau programme. Dans la mesure du possible, il faut profiter des occasions de la vie pour atteindre les objectifs.

C?est important, les multiplications et la grammaire, mais il ne faut pas seulement rester assis avec ses tables et ses r?gles.

Chronique compl?te?? la d?couverte des magazines d’ici.

Les D?brouillards et Les Explorateurs
Qu?bec Science, un magazine du?Qu?bec
URBANIA: la ville dans tous ses??tats
G?o Plein air, magazine, photos et?paysages

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le petit monde de Donald (12) : « the politics of boobs »

Le cas du jour peut résumer à lui seul ce qui est décrit dans le ...