Accueil / A C T U A L I T É / 71 % des Français favorables à un gouvernement d’union nationale

71 % des Français favorables à un gouvernement d’union nationale

Telle est l’information que nous a donné lundi un sondage réalisé les 22 et 23 avril par l’IFOP pour le web-magazine La lettre de l’Expansion

Très largement brocardée, stigmatisée, vilipendée, par les internautes sur le web, la possibilité d’un gouvernement d’union nationale, évoquée par Emmanuel Macron dans son adresse aux Français du 13 avril, semble avoir fait son chemin dans les esprits de nos concitoyens. Ils sont en effet 71 % à se déclarer favorables à la mise en place d’un tel gouvernement – quatre points de plus qu’après le traumatisant attentat de Nice en 2016 – pour faire face aux effets du coronavirus sur la société française et pour redresser une économie fortement impactée par les mesures de confinement (les experts évoquent pour l’année 2020 une chute de 8 à 10 points de PIB, sans précédent depuis la récession induite par la grande crise de 1929). A contrario, 29 % des personnes interrogées se disent hostiles à une telle éventualité.

Le plus étonnant dans cette enquête n’est toutefois pas dans la mesure de ce « plébiscite », mais dans la répartition partisane du soutien des Français à la création d’un possible gouvernement d’union nationale que semblent appeler de leurs vœux nos compatriotes. Sans surprise, ce sont les sympathisants Les Républicains (84 %) et ceux du Parti Socialiste (76 %) qui se montrent les plus favorables à une telle initiative, portés par l’espoir de voir des caciques de ces formations hériter quelques maroquins, fussent-ils supplétifs. Plus étonnant, suivent de très près les sympathisants du Rassemblement National (75 %), pourtant traditionnellement en rejet de tout ce qui touche à l’« établissement », et ceux de La France Insoumise (72 %), à qui la Macronie, ses serviteurs et ses œuvres donnent pourtant des envies de révolution prolétarienne. Quant aux sympathisants de La République en Marche, ils traînent un peu plus les pieds, à 62 % ; sans doute l’idée de partager, fût-ce a minima, le pouvoir avec d’autres partis leur cause-t-elle des irritations. À noter que les sympathisants écologistes d’EELV n’ont pas été testés au titre de cette formation.

En admettant que soit constitué un gouvernement d’union nationale, les 71 % des sondés favorables à cette hypothèse souhaiteraient, pour 80 % d’entre eux, que soit fait appel à des personnalités d’EELV, 77 % souhaitant également la présence de personnalités issues de LR, et 63 % du PS. Ferment la marche avec respectivement 55 % et 53 % les souhaits de participation de personnalités du RN et de LFI.

À l’évidence, ce sondage met en lumière le désir d’une majorité de Français de voir s’esquisser un grand dessein national de refonte de notre société, instruite de ses fragilités par la crise du coronavirus et la crise économique majeure qui s’en est suivie. Nombre de nos compatriotes rêvent de voir mis en place, à travers un tel gouvernement d’union nationale, une sorte de nouveau Conseil national de la Résistance (CNR) missionné pour rétablir les équilibres – mis à mal par des décennies de régressions – entre la dimension sociale et la dimension économique de cette société française qui, au fil du temps, a perdu une grande partie de son âme.

Aussi intéressante que soit cette étude de l’IFOP, il est hélas ! à craindre qu’elle ne débouche sur rien, si ce n’est sur une Union réduite aux seules forces de la droite et du centre. Autrement dit une entité néolibérale guère différente de l’actuel gouvernement. Comment croire en effet qu’Emmanuel Macron, qui a si souvent tourné le dos aux attentes de nos concitoyens, si souvent enfumé les Français, puisse tourner le dos à ce qu’il est intrinsèquement – un serviteur zélé du grand capital – pour mettre en œuvre les lendemains qui chantent qu’il n’a cessé de faire miroiter depuis que notre pays s’est enfoncé dans la double crise sanitaire et économique ?

Soyons sérieux : qu’iraient faire les écologistes, les insoumis, les frontistes, et même les socialistes résiduels dans un attelage baroque n’ayant pas d’autre but que museler les oppositions afin de relégitimer le monarque en diversifiant sa cour, sans espoir que les dindons de la farce aient la moindre chance de peser sur sa gouvernance ?

Commentaires

commentaires

A propos de Fergus

avatar
Autodidacte retraité au terme d'une carrière qui m'a vu exercer des métiers très différents allant d'informaticien à responsable de formation, je vis à Dinan (Côtes d'Armor). Depuis toujours, je suis un observateur (et de temps à autre un modeste acteur) de la vie politique et sociale de mon pays. Je n'ai toutefois jamais appartenu à une quelconque chapelle politique ou syndicale, préférant le rôle d'électron libre. Ancien membre d'Amnesty International. Sur le plan sportif, j'ai encadré durant de longues années des jeunes footballeurs en région parisienne. Grand amateur de randonnée pédestre, et occasionnellement de ski (fond et alpin), j'ai également pratiqué le football durant... 32 ans au poste de gardien de but. J'aime la lecture et j'écoute chaque jour au moins une heure de musique, avec une prédilection pour le classique. Peintre amateur occasionnel, j'ai moi-même réalisé mon avatar.

Check Also

Coke en stock (CCCVII) : de la coke, des hélicos, des machines à sous… et Bolsonaro !

Les arrestations se sont donc succédées au Brésil durant l’année 2019, avec en vedette les ...

3 Commentaire

  1. avatar

    Bonsoir Fergus,

    Je pense exactement la même chose au sujet de cet hypothétique gouvernement d’union nationale. Cela dit, le fait qu’une large majorité de citoyens y soient favorables est ce qui est le plus troublant. Cela montre à quel point la population est insatisfaite du gouvernement en place, mais aussi à quel point elle est prête à lui laisser une chance. Jusqu’à quand compte-t-elle se laisser mener en bateau ? Quant aux partis qui se montrent intéressés par une telle union, je ne sais plus si dans les circonstances on doit penser opportunisme, naïveté ou trahison. Les 3 je pense.

    Macron a encore réussi à faire valser son public.

    Bonne soirée,
    Elyan

  2. avatar

    la solution est là en finir avec tous les partis et leur république 🙂 rigoler pas vous êtes souverain le peuple!

    étudier bien avant de critiquer 🙂

    https://conseilnational.tv/

    https://www.youtube.com/watch?v=ncDyP9yykg4

    • avatar

      Bonjour, je vois que vous n’avez pas été informé que Eric Fiorile a été exclu officiellement du CNTF en juillet 2018 : https://conseilnationaldetransition.org/avis-general/
      En outre, depuis cette date, il usurpe l’identité juridique du CNTF à des fins personnelles (appels aux dons, formations, cotisations) et politiques alors que le CNTF est par essence apolitique, areligieux et ne vous demandera jamais d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.