Accueil / A C T U A L I T É / Wisconsin: bient?t une gr?ve g?n?rale aux ?tats-Unis

Wisconsin: bient?t une gr?ve g?n?rale aux ?tats-Unis

Par Sophie Chapelle (7 avril 2011)

Non ? l?an?antissement des droits sociaux?! Partie du Wisconsin, la contestation am?ricaine prend de l?ampleur. Les manifestants d?noncent les projets de loi des ?lus r?publicains. Ces derniers, sous couvert de d?ficit budg?taire, tentent d?affaiblir les syndicats du secteur public trop enclins ? soutenir le pr?sident Obama. Une mobilisation sociale qui s?inspire du printemps arabe.

Ils ont converg? sur Madison, la capitale du Wisconsin (?tats-unis), le 12 mars dernier. Au moins 70.000 personnes, enseignants, jeunes, employ?s des services sociaux syndiqu?s, ?tudiants, retrait?s, sont venus manifester devant le Parlement, si?ge du gouvernement local. Comme sur la Place Tahir au Caire, les liens entre militants de diff?rents mouvements et toutes g?n?rations confondues, se sont nou?s spontan?ment.

Dans la foule, on murmure que le chef de la police de Madison aurait refus? d?ex?cuter l?ordre du Gouverneur d??vacuer les occupants. Intervenir dans une manifestation publique pacifique, cela ??pr?te n?cessairement ? des violences qui pourraient mettre inutilement en danger les agents ?, aurait-il avanc?. Le soutien officiel ? cette manifestation est aussi venu des syndicats de policiers, pompiers et ambulanciers. M?me si leur statut n?est pas remis en question par le projet de loi extr?mement controvers? du gouverneur r?publicain, Scott Walker, ils veulent rester solidaires face ? ce qu?ils qualifient de ??v?ritable attaque en r?gle contre la « middle class » am?ricaine ?.

Un v?ritable plan d?aust?rit?

Tout est parti de la ratification par le gouverneur, la veille, le 11 mars, d?une loi ressemblant ? s?y m?prendre aux plans d?aust?rit? europ?ens. Cette loi permet d?op?rer des coupes drastiques dans la couverture sant? pour les familles ? faible revenu, sans avoir ? passer par le processus l?gislatif normal. La sant? n?est pas le seul secteur touch??: les employ?s du secteur public seront oblig?s de d?penser davantage pour leur r?gime de retraite, en prenant en charge des cotisations assur?es jusque-l? par l??tat. Un transfert repr?sentant une diminution moyenne des salaires de 8% environ.

Mais le plan d?aust?rit? ne pr?voit pas seulement une baisse des salaires. D?apr?s le gouverneur Scott Walker, les syndicats des fonctionnaires sont responsables de co?ts excessifs, ? un moment o? la rigueur est de mise. R?sultat?? Le projet de loi limite les n?gociations collectives aux salaires, interdisant aux syndicats d??voquer des questions li?es aux cong?s ou aux pensions-retraite. Derri?re ce projet de loi, c?est donc l?essentiel des droits syndicaux qui est r?duit ? n?ant.

100 millions de dollars pour les entreprises

Pour Scott Walker, entr? en fonction d?but janvier, il s?agit officiellement de faire face ? la crise budg?taire que traverse son ?tat. Il assure que ces dispositions permettront au Wisconsin d??pargner 30 millions de dollars sur un d?ficit de 137 millions pour 2011, et 300 millions sur les deux ans ? venir. ?trangement, Walker n??voque pas le cadeau fiscal de 100 millions de dollars (70 millions d?euros) accord? par les r?publicains aux grandes entreprises, au motif de relancer l?emploi.

La dette de l??tat justifie-t-elle le recours ? ces mesures extr?mes?? Ces derni?res pourraient aussi ?tre la cons?quence de la nouvelle donne politique, et du raz-de-mar?e r?publicain de novembre 2010. Si les r?publicains ont remport? la Chambre des repr?sentants au niveau national, ils ont ?galement obtenu 29 postes de gouverneurs et d?croch? des majorit?s dans 26 l?gislatures ?tatiques. Au total, les instances ?lues ? le gouverneur et les deux Chambres de la l?gislature ? de 21 ?tats sont enti?rement domin?es par les r?publicains.

Affaiblir des syndicats trop proches des d?mocrates??

D?s lors, l?offensive contre les syndicats du public pourrait bien d?passer la seule dimension fiscale. Les syndicats constituent un fervent soutien au Parti d?mocrate lors des ?lections. Ils auraient d?pens? environ 200 millions de dollars au cours de la campagne ?lectorale de 2010. Si le taux de syndicalisation moyen est assez faible ? 11,9% tous secteurs confondus?[1] ?, le taux de syndicalisation dans le secteur public reste ?lev?, avoisinant les 36%. Pour les r?publicains, les syndicats du secteur public continuent de repr?senter une menace. Plus encore, ils demeurent embl?matiques d?une bataille id?ologique. Quoi de mieux d?s lors qu?un plan d?aust?rit? pour tailler tr?s s?v?rement dans les droits sociaux des salari?s de l??tat??

? Madison, on n?avait pas vu une telle fronde depuis des d?cennies. Une fronde d?autant plus visible et marquante qu?elle a lieu au c?ur d?un ?tat industriel longtemps surnomm? ??le laboratoire de la d?mocratie??. Le Wisconsin a ?t? ? l?origine de nombreuses r?formes sociales?: premier ?tat ? introduire l?indemnisation des travailleurs en 1911, il a aussi mis en place l?assurance-ch?mage en 1932 et la n?gociation des salari?s du public en 1959. ? l?Universit? du Wisconsin, les professeurs ont ?galement contribu? ? l??laboration d?un syst?me de s?curit? sociale. Aux sources de ce mouvement de r?formes progressiste, des d?mocrates travaillant de pair avec des r?publicains. La charge actuelle men?e par Walker va ? l?encontre de la tradition de transparence et d?ouverture gouvernementale du Wisconsin, provoquant une division partisane extr?mement forte.

Vers la gr?ve g?n?rale??

La riposte populaire a ?t? imm?diate, soutenue par 14 s?nateurs d?mocrates. Ces derniers, pour emp?cher que les r?formes soient impos?es au S?nat, ont quitt? le Wisconsin afin de bloquer le vote par d?faut de quorum. Les dirigeants syndicaux am?ricains promettent d?utiliser l?affront de Scott Walker pour lancer une intense contre-attaque. Apr?s la mobilisation du 12 mars qui a rassembl? des dizaines de milliers de manifestants devant le Parlement du Wisconsin, le mouvement de contestation se r?pand dans les ?tats de l?Ohio, de l?Illinois, de l?Iowa, de l?Indiana, et jusqu?au Tennessee. L?-bas aussi, le nouveau r?gime instaur? par les r?publicains depuis janvier dernier se traduit par des attaques contre les services sociaux et contre les droits syndicaux des travailleurs du secteur public. Jusque-l?, l?administration Obama n?a pas voulu s?impliquer dans le d?bat, mais ce dernier pourrait avoir d?intenses retentissements lors de la campagne pr?sidentielle en 2012.

Dans le Wisconsin, pour s?opposer au projet de loi de Walker, on ?voque d?j? la possibilit? d?une gr?ve g?n?rale, pourtant interdite aux ?tats-Unis. Les pr?mices d?un renouveau syndical et militant aux ?tats-Unis?? ? l?image des r?voltes arabes, il se dit qu?apr?s la r?bellion partie de Madison, les choses ne pourront plus jamais ?tre les m?mes.

Sophie Chapelle

Photos?: DR

Source: http://www.bastamag.net/article1494.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Voilà à quoi mènent QAnon et un président fou (5)

Bien sûr, à peine la manifestation terminée, sinon pendant même (et avant aussi ne l’oublions ...