Accueil / T Y P E S / Articles / 30? ? l?ombre en attendant le 11 septembre : 1er quart temps ? Round d?observation
??Samedi, 14 juillet 2001, 18h30, terrain de basket-ball derri?re la Part-Dieu, fin d’une partie endiabl?e, pause H2O et Girl Talk?? Butor qui avait plus de m?choire que de t?te cria ? trente centim?tres des oreilles du mauvais g?nie : ? – Et sinon, ?a fait quoi ce soir ? 14 juillet, O-BLI-G?,? je vais aller [...]

30? ? l?ombre en attendant le 11 septembre : 1er quart temps ? Round d?observation

??Samedi, 14 juillet 2001, 18h30, terrain de basket-ball derri?re la Part-Dieu, fin d?une partie endiabl?e, pause H2O et Girl Talk??

Butor qui avait plus de m?choire que de t?te cria ? trente centim?tres des oreilles du mauvais g?nie :

? ? Et sinon, ?a fait quoi ce soir ? 14 juillet, O-BLI-G?,? je vais aller en r?soi et serrer une michtonneuse ou deux, une de celles des Monts d?Or O-BLI-G? !!!! Yes papa !

– Subtile, vraiment subtile, mais ma bite ? couper que tu vas serrer ta main droite comme tous les soirs !

– Hein hein, hein hein, ?ructe Butor !!!!

– Hum je vois que monsieur est tr?s fort en onomatop?es et sinon le fran?ais tu as d?j? essay? ? Ils le parlent pas sur ton ?le ?

– T?sais quoi, t?parles beaucoup, mais t?fais jamais rien j?en suis s?r p?lo !!!!

– En tout cas ce n?est pas ce que m?a dit ta m?re.??

Heureusement qu?? ce moment crucial de la narration s?acheminant vers du free fight, une charmante mais n?anmoins putassi?re jeune fille se mit ? parler du cul du haut de ses talons compens?s, sous la noble ?gide du bref morceau de tissu qui lui servait de mini-jupe. Et d?un coup de bassin, un seul, elle lobotomisa les deux bellig?rants jusqu?? la venue de sa future cons?ur. Le string ficelle est l?avenir de l?homme ? ne pas en douter !

Personnellement, j?avais d?cid? depuis le d?but de l?apr?s-midi de ne pas prendre partie, car la causerie avait d?g?n?r? d?s la premi?re minute de jeu entre les deux co?quipiers. Et puis d?arbitre ? bouc ?missaire, il n?y avait qu?un pas ? voire deux pour martyr.

D?un c?t? il y avait le mauvais g?nie, qui lui ?tait le seul ? me supporter 24h sur 24h et qui, de plus, avait les clefs de la voiture, quant ? ma droite, recouvrant une large partie du soleil, il y avait le panoramique et subtil Butor. Je vous laisse imaginer d?o? lui vient ce charmant sobriquet.

Admirez plut?t le b?b?. Un monstre de poche, 2m10 de muscles animaliers nourris ? la cuisine antillaise et 100 kilos de b?tise cathodique ?rigeant la violence ? l??tat de religion, ?quip? d?un sens moral douteux flirtant avec la l?chet? la plus ordinaire. Sa vie se r?sumait ? rejouer encore et encore la sc?ne de la rivi?re dans ?La guerre du feu?.

Le patibulaire et pathologiquement atteint Butor amusait particuli?rement le mauvais g?nie qui r?vait d?en d?coudre du haut de ses 1m65 ? enfin, sur la pointe des pieds ? et de ses 60 kilos avec l?artillerie de poing, mais avec le petit Sun Tzu illustr? ? la place de l?instinct de survie. Je voyais inquiet ses yeux ?tinceler ? l?id?e David et Goliathienne de briser ? la base le genou le plus faible de son vis-?-vis afin de le positionner ? hauteur de sentence pour administrer avec amour une s?rie de low kick dans la tempe, dans un moment d?all?gresse onirique que n?aurait pas reni? la Calas. La po?sie des coups et blessures?

Ah, ces moments de testost?rone appliqu?s sont d?volus ? la camaraderie au final?! La cultiver, la ch?rir, la prot?ger, qui plus est si celle-ci peut ?tre ?prouv?e contre un ennemi commun, n?importe lequel, n?importe quand, n?importe comment et pour n?importe quoi ! La b?te humaine dans tout son g?nie universel, car jouer ? la mort, c?est toujours plus distrayant ? plusieurs. Et puis de nos jours la qualit? d?un spectacle tient plus du public que de ses acteurs. Voil? pourquoi il ne s?est rien pass?. A bien regarder autour de nous, le playground ?tait d?sesp?r?ment vide de tous t?moins pour perp?trer une quelconque l?gende urbaine. Alors les mines crisp?es des deux combattants se sont d?tendues jusqu?? la traditionnelle poign?e de main, soldant les comptes jusqu?? la prochaine fois.

J??tais autant h?b?t? que circonspect devant ce moment d?humanit? vol? ? une ?ventuelle rubrique n?crologique. Et lorsque dans le soleil couchant, je vis le petit con et le grand abruti rire aux ?clats, ?paule contre ?paule, enfin ?paule contre coude, je ne pouvais m?emp?cher de penser qu?un string ficelle sur un cul cambr? ?tait la seule alternative ? notre barbarie toujours plus propre et sophistiqu?e.

Mais en attendant l??veil des consciences et l?ajout ? la constitution de l?orgie comme un droit et un devoir fondamental, la seule guerre accept?e de tous se d?clare avec un sifflet, des maillots et un ballon. L?honneur est sauf, tout n?est pas perdu, heureusement qu?il reste les hymnes pour nous rem?morer le go?t du sang.



Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le kidnapping du Phocea (2) : l’installation au Vanuatu, le trafic de passeports

Avant de parler à nouveau du gigantesque voilier, nous voici à parler… vaches.  Derrière celui ...