Accueil / A C T U A L I T É / 2012 une vision d?apocalypse

2012 une vision d?apocalypse

La perspective ?conomique, politique et sociale de 2012 est profond?ment n?gative. Quasiment tous les ?conomistes orthodoxes de le pens?e dominante sont pessimistes en ce qui concerne l??conomie mondiale. Bien que, l? aussi, leurs pr?dictions sous-estiment l??tendue et la profondeur de la crise, il y a de grandes raisons de croire que 2012 sera le d?but d?un d?clin plus important que celui engendr? par la Grande R?cession de 2008-2009. Avec moins de ressources, plus de dette et une r?sistance populaire croissante, les gouvernements ne pourront pas sauver le syst?me.

Beaucoup des principales institutions et relations ?conomiques qui ont ?t? la cause et la cons?quence de l?expansion capitaliste r?gionale et mondiale des 30 derni?res ann?es sont en train de se d?sint?grer et de sombrer dans le chaos. Les anciens moteurs ?conomiques de l?expansion globale, les ?tats-Unis et l?Union europ?enne, ont ?puis? leurs ressources et sont clairement en d?clin. Les nouveaux centres de croissance, la Chine, l?Inde, le Br?sil et la Russie, qui pendant une ?courte d?cennie? ont donn? un nouvel ?lan ? la croissance mondiale arrivent en fin de course, leur d?c?l?ration est rapide et continuera pendant toute l?ann?e prochaine.

L?explosion de l?Union europ?enne

En particulier l?Union Europ?enne gangren?e par la crise se d?sint?grera et au lieu des relations crois?es actuelles on aura des accords de commerce ou d?investissement bilat?raux ou multilat?raux. L?Allemagne, la France, les Pays-Bas et les pays nordiques essayeront de n?gocier le virage. L?Angleterre ? c?est ? dire la Cit? de Londres ? dans son splendide isolement, basculera en croissance n?gative, ses organismes financiers s??vertuant ? trouver de nouvelles opportunit?s de sp?culation dans les ?tats p?troliers du Golfe et autres ?niches?. L?Europe centrale et l?Europe de l?est, en particulier la Pologne et la R?publique tch?que, se rapprocheront de l?Allemagne mais souffriront des cons?quences du d?clin g?n?ral des march?s mondiaux. L?Europe du sud (la Gr?ce, l?Espagne, le Portugal et l?Italie) entreront dans une profonde r?cession et le r?glement de l??norme dette par des assauts sauvages sur les salaires et les avantages sociaux r?duira drastiquement la demande des consommateurs.

Le ch?mage et le sous-emploi dus ? la r?cessions atteindront un tiers des personnes en ?ge de travailler et cela provoquera des conflits sociaux de longue dur?e qui s??largiront en soul?vements populaires. L?explosion de l?Europe est presque in?vitable. L?Euro, en tant que monnaie de r?f?rence, sera abandonn? au profit de monnaies nationales nouvelles ou anciennes accompagn?es de d?valuations et de mesures protectionnistes. Le nationalisme sera ? l?ordre du jour. Les banques allemandes, fran?aises et suisses subiront d??normes pertes sur les pr?ts consentis au Sud. Leur sauvetage engloutira des sommes ?normes, clivant les soci?t?s allemandes et fran?aises en opposant les contribuables majoritaires aux banquiers. Le militantisme syndical et le pseudo ?populisme? de droite (n?o-fascisme) intensifieront les luttes nationalistes et les luttes de classe.

Une Europe fragment?e et socialement d?chir?e sera moins susceptible de se joindre ? une op?ration militaire isra?lo-?tasunienne d?inspiration isra?lienne contre l?Iran (ou m?me la Syrie). L?Europe en crise s?opposera ? une attitude agressive des ?tats-Unis ? l??gard de la Russie et de la Chine.

?tats-Unis?: la r?cession revient pour de bon

Les ?tats-Unis subiront les cons?quences de leur ?norme d?ficit fiscal et ne seront pas capables de contrecarrer financi?rement la r?cession mondiale de 2012. Ils ne pourront pas non plus ?externaliser? leur solution de la crise en se tournant vers l?Asie auparavant dynamique car la Chine, l?Inde et le reste de l?Asie sont en perte de vitesse ?conomique. La Chine aura une croissance bien inf?rieure ? ses 9 % habituels. L?Inde passera de 8 % ? 5 % ou moins encore. De plus, la politique militaire ?d?encerclement? pratiqu?e par le r?gime d?Obama et sa politique ?conomique d?exclusion et de protectionnisme ?carteront la possibilit? que la Chine contribue ? la relance.

Le militarisme aggrave le d?clin ?conomique

Les ?tats-Unis et l?Angleterre seront les plus grands perdants de la reconstruction ?conomique de l?Irak apr?s la guerre. Les entreprises ?tasuniennes et anglaises obtiendront moins de 5 % des 186 milliards de projets d?infrastructures (Financial Times, 12/16/11, p 1 et 3). Ce sera sans doute la m?me chose en Libye et ailleurs. L?arm?e imp?riale ?tasunienne d?truit un adversaire, creuse sa dette pour le faire, et des pays qui n?ont pas pris part au conflit r?coltent les juteux contrats de la reconstruction ?conomique d?apr?s guerre.

L??conomie des ?tats-Unis sombrera dans la r?cession en 2012 et la ?relance sans emplois de 2011? sera suivie d?une hausse importante du ch?mage en 2012. En fait la force de travail toute enti?re se contractera au fur et ? mesure que ceux qui ne touchent plus d?indemnit?s de ch?mage cesseront de s?inscrire.

L?exploitation des travailleurs (?la productivit??) s?intensifiera ? mesure que les capitalistes forceront les travailleurs ? travailler toujours plus pour un salaire toujours moindre, creusant ainsi le foss? entre les salaires et les profits.

La r?cession ?conomique et la hausse du ch?mage seront accompagn?es de coupes sauvages dans les programmes sociaux pour subventionner les banques et les industries en difficult?. Les d?bats entre les partis politiques porteront sur l?importance des coupes qu?il faut imposer aux travailleurs et aux retrait?s pour gagner ?la confiance? des actionnaires. Confront? a des choix politiques aussi limit?s, l??lectorat r?agira en ne r??lisant pas les dirigeants sortants, en s?abstenant de voter et en organisant des mouvements de masse spontan?s comme ?occupy Wall Street?. L?insatisfaction, l?hostilit? et la frustration domineront la culture. Les d?magogues du Parti d?mocratique se serviront de la Chine comme bouc ?missaire?; les d?magogues du Parti r?publicain bl?meront les immigrants. Et les deux partis fulmineront contre les ?fascistes islamistes?, en particulier contre l?Iran.

Nouvelles guerres au milieu des crises?: les sionistes tirent les ficelles

Les ?52 pr?sidents des principales organisations juives ?tasuniennes? et leurs partisans ?Isra?l avant tout? du Congr?s ?tasunien, de D?partement d??tat, du Tr?sor et du Pentagone inciteront ? la guerre contre l?Iran. S?ils parviennent ? leurs fins, il y aura une explosion r?gionale et une d?pression mondiale. ?tant donn? la capacit? du r?gime extr?miste isra?lien ? obtenir du Congr?s ?tasunien et de la Maison-Blanche une adh?sion inconditionnelle ? tous ses plans belliqueux, on ne peut ?carter l??ventualit? d?une aussi terrible catastrophe.

Chine?: les m?canismes compensatoires en 2012

La Chine affrontera la r?cession mondiale de 2012 avec plusieurs options disponibles pour diminuer son impact. Beijing peut modifier sa production et produire des marchandises et des services pour les 700 millions de consommateurs qui ne sont pas pris dans la tourmente ?conomique. En augmentant les salaires, les services sociaux et la qualit? de l?environnement, la Chine peut compenser la perte des march?s ?trangers. La croissance ?conomique de la Chine, qui s?origine en grande partie dans la sp?culation du march? immobilier, sera affect?e par l??clatement de la bulle. Un recul s?v?re s?ensuivra provoquant des pertes d?emplois, des faillites municipales et l?augmentation des conflits sociaux et des conflits de classes. Cela pourra entra?ner soit une plus grande r?pression soit une d?mocratisation graduelle. L?issue affectera profond?ment les relations commerciales de la Chine. La crise ?conomique renforcera probablement le contr?le de l??tat sur le march?.

La Russie affronte la crise

L??lection du Pr?sident Poutine diminuera le soutien de la Russie aux soul?vements et aux sanctions foment?s par les ?tats-Unis contre les alli?s et les partenaires commerciaux de la Russie. Poutine se rapprochera de la Chine et b?n?ficiera de l??clatement de l?Europe et de l?affaiblissement de l?OTAN.

L?opposition russe soutenue par les m?dias occidentaux utilisera son poids financier pour discr?diter Poutine et promouvoir le boycott des investissements, ce qui ne les emp?chera pas de perdre largement les ?lections pr?sidentielles. La r?cession mondiale affaiblira l??conomie russe et la forcera ? choisir entre les nationalisations ou l?utilisation croissante des fonds de l??tat pour tirer d?affaire les oligarques influents.

La transition 2011-2012?: de la r?cession et la stagnation r?gionales aux crises mondiales

L?ann?e 2011 a pos? les fondations de l?explosion de l?Union europ?enne. Les crises ont commenc? avec la d?confiture de l?euro, la stagnation aux ?tats-Unis et la d?ferlante dans le monde des manifestations populaires contre les ind?centes in?galit?s. Les ?v?nements de 2011 ont donn? un aper?u de ce que nous pr?pare 2012?: des guerres commerciales d?brid?es entre les principales puissances, l?exasp?ration des luttes entre imp?rialistes et la perspective de soul?vements populaires qui tournent en r?volutions. De plus, l?escalade de la fi?vre belliciste orchestr?e par les sionistes contre l?Iran en 2011 laisse pr?sager la plus terrible guerre r?gionale depuis le conflit ?tasuno-indo-chinois. Les campagnes ?lectorales et les r?sultats des ?lections aux ?tats-Unis, en France et en Russie aggraveront les conflits mondiaux et les crises ?conomiques.

En 2011 le r?gime Obama a initi? une politique de confrontation militaire avec la Russie et la Chine et des politiques destin?es ? g?ner et retarder la mont?e de la Chine en tant que puissance ?conomique mondiale. A cause de l?aggravation de la r?cession ?conomique et du d?clin des march?s ?trangers surtout en Europe, une guerre commerciale d?envergure ?clatera. Washington poursuivra une politique agressive visant ? limiter les exportations et les investissements chinois. La Maison-Blanche intensifiera ses efforts pour emp?cher le commerce et les investissements de la Chine en Asie, en Afrique et ailleurs. On peut s?attendre ? des efforts renouvel?s de la part des ?tats-Unis pour exploiter les conflits ethniques et populaires int?rieurs de la Chine et augmenter sa pr?sence militaire le long des c?tes chinoises. Une provocation majeure ou des incidents mont?s de toutes pi?ces ne sont pas ? exclure. Tout cela pourrait mener en 2012 au nationalisme fanatique et ? une nouvelle et co?teuse ?Guerre Froide?. Obama a fourni le cadre et la justification d?une confrontation ? grande ?chelle et de longue dur?e avec la Chine. Ce sera un effort d?sesp?r? pour maintenir l?influence ?tasunienne et ses positions strat?giques en Asie. Le ?quadrilat?re de pouvoir? de l?arm?e ?tasunienne ? les ?tats-Unis, le Japon, l?Australie et la Cor?e ? avec le soutien des satellites philippins, essayera de d?truire les liens commerciaux de la Chine au moyen de la puissance militaire de Washington.

Europe?: intensification de l?aust?rit? et de la lutte des classes

Les programmes d?aust?rit? impos?s ? l?Europe, de l?Angleterre ? la Lettonie en passant par l?Europe du Sud, seront la marque de 2012. Des licenciements massifs dans le secteur public et des salaires et des offres d?emploi en r?duction dans le priv? engendreront une guerre continuelle entre les classes sociales et la remise en question des r?gimes. Les ?politiques d?aust?rit?? du Sud provoqueront une incapacit? de payer la dette qui entra?nera la faillite de banques fran?aises et allemandes. La classe financi?re dominante anglaise, isol?e de l?Europe, mais dominante en Angleterre, obligera le gouvernement conservateur ? ?r?primer? les r?voltes populaires et syndicales. Un nouveau style de r?gle autocratique n?o-thatcherienne verra le jour?; l?opposition syndicale formulera des revendications de pure forme tout en serrant la bride ? la populace rebelle. En un mot, les politiques sociales ?conomiques r?gressives d?velopp?es en 2011 ont pr?par? le cadre dans lequel de nouveaux r?gimes policiers pourront r?primer dans le sang les travailleurs et les jeunes ch?meurs sans avenir.

Les guerres qui vont sonner le glas de ?l?Am?rique telle que nous la connaissons?

Aux Etats-Unis, Obama a pr?par? le terrain pour une guerre plus importante au Moyen-Orient en d?pla?ant des troupes d?Irak et d?Afghanistan pour les concentrer sur l?Iran. Pour d?stabiliser l?Iran, Washington multiplie les op?rations militaires et civiles secr?tes contre les alli?s de l?Iran, en Syrie, au Pakistan, au Venezuela et en Chine. Voil? les ingr?dients de la strat?gie belliqueuse isra?lo-?tasunienne contre l?Iran?: des guerres dans les ?tats voisins, des sanctions ?conomiques internationales, des attaques cybern?tiques pour mettre ? mal les industries vitales et des assassinats cibl?s de savants et d?officiels militaires. Le projet en son entier, de sa planification ? son ex?cution, peut ?tre attribu?, sans risque d?erreur, ? la configuration du pouvoir sioniste qui tient les positions strat?giques dans l?Administration ?tasunienne, les m?dias dominants et la ?soci?t? civile?. Une analyse syst?matique des politiciens ?tasuniens du Congr?s qui promeuvent et mettent en oeuvre la politique de sanctions montre que les r?les principaux sont tenus par des m?ga-sionistes (les adeptes du ?Isra?l avant tout?) comme Ileana Ros-Lehtinen et Howard Berman, Dennis Ross ? la Maison Blanche, Jeffrey Feltman au D?partement d?Etat et Stuart Levy et son rempla?ant David Cohenson au Tr?sor. La Maison-Blanche est enti?rement aux mains des collecteurs de fonds sionistes et fait ce que veulent les 52 pr?sidents des principales organisations juives ?tasuniennes.

La strat?gie isra?lo-sioniste est d?encercler l?Iran, de l?affaiblir ?conomiquement et de l?attaquer militairement. L?invasion de l?Irak a ?t? la premi?re guerre des ?tats-Unis au b?n?fice d?Isra?l?; la guerre de Libye, la seconde?; la guerre par personnes interpos?es contre la Syrie, la troisi?me. Ces guerres ont d?truit les adversaires d?Isra?l ou sont en passe de les d?truire. En 2011, les sanctions ?conomiques destin?es ? cr?er de l?agitation int?rieure en Iran ont ?t? la principale arme s?lectionn?e. La campagne pour les sanctions internationales a mobilis? toute l??nergie des lobbys sionistes. Ils n?ont rencontr? aucune r?sistance dans les m?dias dominants, ni au Congr?s, ni dans les bureaux de la Maison-Blanche. La Configuration de Pouvoir Sioniste (CPS) n?a pas ?t? l?objet de la moindre critique de la part des groupuscules, mouvements ou journaux de la gauche progressiste, ? part quelques notables exceptions.

Le repositionnement des troupes ?tasuniennes de l?Irak aux fronti?res de l?Iran, les sanctions et l?influence grandissante de la cinqui?me colonne isra?lienne aux ?tats-Unis signifie que la guerre va s??tendre aux Moyen-Orient. Cela implique sans doute une attaque a?rienne ?surprise? de missiles par les forces ?tasuniennes. Elle sera justifi?e par une pr?tendue ?attaque nucl?aire imminente? invent?e par le Mossad isra?lien et transmise dans les termes exacts par le CPS ? ses laquais du Congr?s ?tasunien et de la Maison-Blanche pour ?tre officialis?e et diffus?e au monde entier. Ce sera une guerre meurtri?re, sanglante et longue au profit d?Isra?l?; les ?tats-Unis en paieront le prix militaire direct et le reste du monde paiera un prix ?conomique ?lev?. La guerre ?tasunienne foment?e par les sionistes fera ?voluer la r?cession du d?but de 2012 en une profonde d?pression vers la fin de l?ann?e et provoquera sans doute des soul?vements populaires massifs.

Conclusion

Tout indique que 2012 sera une ann?e d?terminante dans la crise ?conomique d?vastatrice qui s??tend de l?Europe et des ?tats-Unis vers l?Asie et leurs ?tats-clients d?Afrique et d?Am?rique Latine. La crise sera vraiment mondiale. Les conflits entre les pays imp?rialistes et les guerres coloniales saperont touts les efforts pour mettre fin ? la crise. En r?action, des mouvements de masse verront le jour et les manifestations et les soul?vements se transformeront avec le temps, esp?rons-le, en r?volutions sociales qui am?neront un changement du pouvoir politique.

 

James Petras, ancien professeur de Sociologie ? l?universit? de Binghamton, New York, conseille les personnes qui n?ont ni terre ni travail au Br?sil et en Argentine. Il a co-?crit?Globalization Unmasked(Zed Books). Son dernier livre est?:?The Arab Revolt and the Imperialist Counterattack.


Auteur : James Petras?-?Source : Info Palestine

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Election 2020 (VIII): la retraite de Russie des avocats de Donald

L’équipe de branquignols ramassée par Giuliani est plus grotesque et affligeante qu’efficace. L’un d’entre eux ...