Accueil / T Y P E S / Chroniques / Arthur Conan Doyle : La ceinture empoisonn

Arthur Conan Doyle : La ceinture empoisonn

doyleArthur Conan Doyle est universellement connu pour ses romans policiers qui mettent en sc?ne le personnage de Sherlock Holmes. Mais que sait-on de ses autres romans, notamment de ses? romans historiques, de loin ses pr?f?r?s, et, surtout, de ses romans fantastiques? Moi, en tout cas, je n?en savais pas grand-chose jusqu?? ce que je d?couvre les r?cits, mi-S.-F., mi-fantastique, qui ont pour h?ros le professeur Challenger. Parmi ces romans, j?ai ?t? particuli?rement impressionn? par?La ceinture empoisonn?e, ?uvre libre de droit publi?e en 1913.

Tout part d?une lettre ouverte que le professeur Challenger fait para?tre dans le?Times?de Londres. En r?ponse ? un astronome qu?il traite d?imb?cile, Challenger ?nonce l?id?e que le spectre des plan?tes, tel qu?il se pr?sente en ce moment, annonce un ?v?nement qui menace l?existence des hommes et des femmes sur cette terre. Pour en savoir davantage, Malone, un jeune journaliste du Daily Gazette et ami du professeur, se propose de lui rendre visite en compagnie de deux vieux amis. Ensemble, ils prennent le train avec, chacun en main, une bouteille d?oxyg?ne. Cette demande, jug?e saugrenue, leur a ?t? faite par le professeur lui-m?me avant leur d?part. Mais voil? qu?une fois dans la maison de campagne de leur ami, des ?v?nements ?tranges se produisent autour d?eux, confirmant la th?orie du professeur selon laquelle une ceinture d??ther serait en voie d?empoisonner les habitants de la plan?te. Gr?ce ? l?oxyg?ne, les quatre amis disposent d?une vingtaine d?heures de plus, ce qui leur permettent de discourir sur les ?v?nements. Comme l??crit le jeune Malone dans son r?cit?: ??Pour quelques heures, la science et la pr?voyance d?un homme pr?servaient notre petite oasis de vie dans cet immense d?sert de la mort, nous ?vitaient de participer ? la catastrophe g?n?rale??. Ces quatre hommes, donc, tapis dans une pi?ce en respirant de l?oxyg?ne en bouteille, attendent patiemment la fin du monde? Mais cette fin du monde annonc?e ne s?av?re que de courte dur?e, en fait? ce qui n?emp?che pas le savant et ses amis d?anticiper la disparation de toute trace humaine sur la plan?te Terre.

Ce qui m?a passionn? dans ce roman, que d?aucuns qualifient de ??populaires??, c?est qu?il rec?le une grande le?on d?humanisme. En effet, Conan Doyle ram?ne tout ? l?homme, non ? son Dieu et, ce faisant, nous sert une le?on magistrale d?humilit??: ??L??troit sentier sur lequel est engag?e notre existence physique se trouve bord? d?ab?mes insondables??. Par ailleurs, dans?La ceinture empoisonn?e,?Doyle aborde le ph?nom?ne de la mort avec une lucidit? remarquable?:

??La mort a ?t? suspendue au-dessus de nos t?tes. Nous savons qu?? tout moment elle peut revenir. Sa pr?sence lugubre assombrit nos existences?; mais qui peut nier que sous cette ombre le sens du devoir, le sentiment de la responsabilit?, une juste appr?ciation de la gravit? de la vie et des fins, l?ardent d?sir de nous d?velopper et de progresser se sont accrus, et que nous avons fait entrer toutes ces consid?rations dans nos r?alit?s quotidiennes au point que notre soci?t? en est transform? du tout au tout?? Par-del??les sectarismes, par-del? les dogmes, quelque chose existe?: disons un changement de perspectives, une modification de notre ?chelle des proportions, la compr?hension de notre insuffisance et de notre fragilit?, la certitude formelle que nous existons par tol?rance, que notre vie est suspendue au premier vent un peu froid qui souffle de l?inconnu. Mais de ce que le monde est devenu plus grave, il ne s?ensuit pas, selon moi, qu?il soit devenu plus triste. S?rement, nous convenons que les plaisirs sobres et mod?r?s du pr?sent sont plus profonds et plus sages que les folles bousculades bruyantes qui passaient si souvent pour la joie dans les temps d?autrefois ? ces temps si proches et pourtant si inconcevables aujourd?hui?! Les existences, dont on gaspillait le vide dans les visites qu?on recevait et qu?on rendait, dans le vain entretien fastidieux des grandes maisons, dans la pr?paration de repas compliqu?s et p?nibles, ont maintenant trouv? ? se remplir sainement dans la lecture, la musique, et la douce communion de toute une famille. Des plaisirs plus vifs et une sant? plus florissante les ont rendues plus riches qu?auparavant, m?me apr?s qu?aient ?t? acquitt?es ces contributions accrues au fonds commun qui a ainsi ?lev? le standard de vie dans les ?les Britanniques.??

Comme on l?aura d?j? compris, Arthur Conan Doyle nous invite ? revoir notre mode de vie en fonction de notre finitude ? cette mort qui peut se manifester ? n?importe quel moment de notre existence. S?en remettre ? Dieu rel?ve ainsi d?un sentiment de vanit? fort ?loign? de l?esprit scientifique de l?honn?te citoyen.

Je vous invite ? (re)lire?La ceinture empoisonn?e?de Sir Arthur Conan Doyle, ne serait-ce que pour red?couvrir ce scientifique qui, pour des raisons qui lui sont propres, a pris la d?cision de raconter des histoires.

  • Arthur Conan Doyle.?La ceinture empoisonn?e?(The Poison Belt). Ebooks libres et gratuits, c1913, 2008.

Daniel Ducharme

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Plus de Mirage dans le ciel Libyen ? (6)

Le général Haftar a reçu l’aide de plusieurs pays, dont l’Egypte, dont on va voir ...