Accueil / A C T U A L I T É / 143 th?ologiens rebelles et religieusement corrects

143 th?ologiens rebelles et religieusement corrects

Image Flickr par H?l?ne G

Une nouvelle occasion rat?e.

143 th?ologiens catholiques, puis d’autres dans un second temps, ont lanc? un appel pour que leur ?glise proc?de en 2011 ? « un renouveau indispensable ». Ce sont surtout les abus sexuels commis par des religieux, et la mani?re dont l’Eglise a trait? le probl?me qui ont convaincu les signataires que des r?formes de fond sont devenues n?cessaires.

Ils les veulent importantes dans le domaine organisationnel, dans les structures de pouvoir et de communication, dans la r?partition des responsabilit?s entre les pr?tres et les fid?les. Pas seulement cependant, ils r?clament aussi des modifications importantes dans la mani?re de voir la morale et la sexualit?.

Rapportons quelques passages significatifs (1) :

« Il faut plus de structures synodales ? tous les niveaux de l’Eglise. Les fid?les doivent participer aux nominations des principaux ministres (?v?que, cur?) »

« Le minist?re ?ccl?sial doit servir la vie de la paroisse, et pas l’inverse. L’Eglise a aussi besoin d’hommes mari?s et de femmes aux minist?res ?ccl?siaux »

« Le droit de l’Eglise ne m?rite d’?tre appel? « droit » que si les fid?les peuvent effectivement faire valoir les leurs. La protection des droits et la culture du droit dans l’Eglise doivent ?tre am?lior?s d’urgence. Un premier pas en ce sens est l’?tablissement d’un syst?me juridictionnel administratif »

« La haute consid?ration dans laquelle l’Eglise tient le mariage et le c?libat n’est pas en question. Mais cette consid?ration ne doit pas avoir pour cons?quence d’exclure ceux qui vivent de mani?re responsable l’amour, la fid?lit? et l’attention r?ciproque au sein d’un couple de m?me sexe ou divorc?-remari? »

« L’Eglise ne peut pas pr?cher la r?conciliation avec Dieu si elle ne fait pas elle-m?me en sorte de cr?er les conditions d’une r?conciliation avec ceux envers qui elle s’est rendue coupable par la violence, par le refus du droit, et par le renversement du message lib?rateur de la Bible en une morale rigoriste et impitoyable »

« Le culte ne doit pas se figer en traditionnalisme. La diversit? culturelle enrichit la vie culturelle et cette diversit? n’est pas compatible avec la tendance au centralisme unificateur ».

Les 143 th?ologiens, cependant, ne touchent pas au pire de la th?ologie de leur ?glise. On peut penser que, pour eux, la conception criminog?ne qu’elle a de Dieu doit rester intacte.

Il s’est pass? quelque chose de stup?fiant dans l’Eglise catholique durant ces trente derni?res ann?es. L’?v?que Lef?bvre a rassembl? autour de lui les « traditionnalistes », les « fondamentalistes », les « int?gristes », les rigoristes. Ils ont fait s?cession et ont ?t? tr?s critiqu?s pour s’?tre oppos?s ? de nombreuses r?formes – ou simples nouvelles pratiques et habitudes – mises en place apr?s Vatican 2. Ce qui leur paraissait intol?rable ?tait l’abandon de la soutane ou de la messe en latin, la modification de la mani?re de donner l’hostie aux communiants, de la place de l’officiant par rapport ? l’autel, l’hom?lie prononc?e par un simple fid?le, l’introduction de chants profanes dans les lieux du culte?.

Dans le m?me temps, un ?v?que moins superficiel mais tout aussi dogmatique et beaucoup plus dangereux, Ratzinger, devenait archev?que, puis cardinal et, surtout, pr?fet de la Congr?gation pour la doctrine de la foi. Puis le pape Jean-Paul II lui confiait la principale responsabilit? dans la r?daction d’un Nouveau Cat?chisme.

C’est dans celui-ci que les r?dacteurs ont r?affirm? la vieille conception de la « Parole de Dieu » dans ce qu’elle a de plus inacceptable pour une religion du XXIe si?cle : tout ce qui est contenu dans l’Ancien Testament est conforme au v?ritable « d?sir de Dieu » (articles 105, 106 et 107 principalement).

Ainsi la tr?s officielle croyance de l’Eglise catholique actuelle, celle qu’il faut transmettre aux enfants des g?n?rations futures sensibles ? la d?marche religieuse, c’est que Dieu intervient dans l’histoire des hommes et qu’il les a appel?s ? de justes maltraitances, meurtres, massacres de populations enti?res.

La confirmation et la r?animation de cette horreur dans le Nouveau Cat?chisme n’est pas une simple b?vue, une faute d’inattention, un simple copi?/coll? d’un vieux dogme adopt?, il y a plus de 15 si?cles, par les P?res de l’Eglise, bien qu’incompatible avec le message de J?sus dont ils se r?clamaient. L’?dition d’une Bible annot?e de J?rusalem, post?rieure au Nouveau Cat?chisme – et tout aussi officiellement diffus?e – vient justifier de mani?re ?coeurante et d?taill?e la « bonne interpr?tation » qu’il faut faire, entre autres, du « bon » g?nocide des canan?ens tr?s explicitement « command? par Dieu ».

Des « structures synodales ? tous les niveaux de l’Eglise » sont peut-?tre souhaitables. Mais l’important sera l’utilisation qui en sera faite. Si les catholiques de tous niveaux y participaient dans l’esprit o? participent aux synodes qui leur sont r?serv?s les ?v?ques actuels, le g?chis religieux et simplement humain ne dispara?trait pas.

En ouvrant le Synode sur la « Parole de Dieu », en octobre 2008, Ratzinger devenu pape Beno?t XVI disait que « Tout est cr?? de la Parole et tout est appel? ? servir la Parole ».

N’y a-t-il pas mieux ? servir, quand on est chr?tien, au XXIe si?cle et alors que le monde entier se demande comment mettre fin aux maltraitances, meurtres individuels et massacres collectifs que des musulmans croient toujours devoir pratiquer parce que, dans leur livre sacr?, « Dieu » leur a demand? de le faire jusqu’? sa totale domination sur le monde et l’humanit? ?

Mais peut-?tre ne faut-il voir, dans le peu d’exigence des 143 th?ologiens catholiques, qu’une simple et banale limite corporatiste, quelque chose comme un interdit syndical visant ? garantir la plus large mobilisation pour faire aboutir « les justes revendications ».

Apr?s tout, c’est le boulot et le gagne-pain des th?ologiens que de « donner la bonne interpr?tation » de la pr?tendue volont? criminelle de Dieu.

Pierre R?gnier

(1) on trouvera le texte complet par exemple ici, dans une traduction du p?riodique T?moignage Chr?tien (les 143 ont publi? leur texte en allemand) :

http://www.temoignagechretien.fr/ARTICLES/Accueil/Le-manifeste-des-theologiens-allemands/Default-1-2394.xhtml

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Une théorie monétaire (MMT) qui n’a rien de moderne

  Je l’écris depuis 2010. J’ai fait plusieurs livres et des centaines d’articles qui défendent ...