Accueil / T Y P E S / Articles / 100 000 ? dire « NON »!

100 000 ? dire « NON »!

Les forces de l?ordre italiennes avaient jusqu?au 30 juin pour permettre le d?marrage, cot? italien, du projet TGV Lyon Turin. Tache compliqu?e, puisque les No TAV, propri?taires du terrain o? devait s?ouvrir le chantier y ?taient hostiles.

Alors le 27 juin le gouvernement italien a envoy? 2000 gendarmes pour d?loger les 200 militants non violents qui campaient sur leur propri?t?. (lien)

L?enjeu est de taille, car l?Europe avait promis une jolie subvention, si le chantier ?tait ouvert, et si les engagements financiers entre la France et l?Italie ?taient d?finis.

Cette derni?re clause n?a pas eu une r?ponse favorable, et cot? chantier, les choses se sont s?rieusement compliqu?es le 3 juillet, puisque les No Tav ont r?ussi ? mobiliser entre 60?000 et 100?000 manifestants. vid?o

La police ?voque 6000 manifestants? lien

Le ?Dauphin? Lib?r?? avait r?cemment affirm? que les opposants au Lyon-Turin n??taient que quelques centaines de militants anarchistes. lien

(Ce m?me journal avait affirm? que le projet couterait 3 milliards (au lieu des 25 r?els) et serait cr?ateur de 30?000 emplois, au lieu de 2600 r?els??tranges journalistes)

Les manifestants sont venus de toute l?Italie, (lien) de G?nes, Milan, Turin, Venise, Rome? pour dire non ? ce projet qui d?truirait une vall?e magnifique, et qui n?a d?autres buts que de remplir les poches de la maffia, sous le pr?texte de gagner quelques heures entre Lyon et Turin, alors qu?aujourd?hui, peu de trains assurent cette liaison, vu la modestie de la demande. lien

Pour bien comprendre la situation, le chantier se trouve tout en bas de la vall?e, au pied du fort d?Exilles, et les 2000 gendarmes, par vacation de 500 sont sens?s se relayer r?guli?rement pour occuper (ill?galement) le site. lien

Les dizaines de milliers de manifestants convergeant de 4 cot?s ? la fois pour arriver tout autour du site, emp?chaient fatalement le remplacement des forces de police. lien

Pourtant le gouvernement italien avait tout fait pour les emp?cher d?arriver, disposant a chaque sortie d?autoroute des blocs de b?ton. lien

J?y ?tais avec quelques ?lus, et responsables d?associations fran?ais, savoyards et is?rois, pour apporter notre soutien aux manifestants ayant pu passer de justesse juste avant la mise en place du blocus policier.

Co-pr?sident d?une coordination qui milite depuis 20 ans pour un projet alternatif?: nos arguments rejoignent ceux de nos amis de NoTav. lien

On notait aussi la pr?sence du ??gouvernement provisoire de Savoie?? hostile au projet, alertant les populations de la pr?sence confirm?e par des experts, d?amiante et d?uranium (lien) ??qui contribueraient ? une pollution d?vastatrice pour nos vall?es et nos stations touristiques ?. lien

Etait pr?sent aussi Beppe Grillo, le ??Coluche?? Italien. lien

La prise d?assaut du terrain des No Tav le 27 juin avait fait de nombreux bless?s.

Lors de la manif du 3 juillet, des grenades lacrymog?ne lanc?es du haut d?un? h?licopt?re sur la foule des manifestants, ou en tir parfois ? hauteur d?homme (lien) par les forces de police ont bless? pr?s de 200 personnes, et j?ai pu t?moigner aupr?s du d?put? europ?en, pr?sent ce jour l?, lui confirmant que des enfants, des personnes ?g?es, sans d?fense, se voyaient ainsi agress?es. lien

A la fin de la manifestation Alberto Perino, l?un des leaders des NoTav a revendiqu? la victoire de son mouvement,

??Nous voulions prendre d?assaut le chantier, nous l?avons fait, nous avons vaincu ? ?-t-il d?clar? ? l?issue de la journ?e, journ?e qui a fait de nombreux bless?s dans les deux camps. lien

Du cot? fran?ais, la mobilisation est men?e sur un autre terrain, car m?me si beaucoup d?opposants ont baiss? les bras, d?courag?s par les mensonges, les r?unions appel?es ? tort ??d?bats publics?? n??tant que des op?rations de promotion du projet, nous sommes quand m?me encore quelques uns ? lutter contre le despotisme de la grande vitesse et pour le d?veloppement des TER. lien

Nous avions demand? et obtenu en 1997 une expertise ind?pendante aupr?s de la R?gion Rh?ne-Alpes, men?e par le cabinet Reverdy, et leurs conclusions ont ?t? accablantes?:

Doutes sur la rentabilit? ?conomique possible du projet, (page 96) chiffres de trafic contestables, ou contradictoires, carence de d?bat d?mocratique, approche techniciste et r?ductrice de l?environnement etc. (page 154).

Les experts avaient privil?gi? une gare en Combe de Savoie, alors que la d?cision a ?t? prise en haut lieu de la faire en plein Chamb?ry. (page 146)

Et puis les experts pr?conisaient, au cas o? malgr? tout, les promoteurs du projet d?cidaient de ?confirmer le projet, de percer le tunnel de base, avant tout autre chantier. (page 176).

C?est le contraire qui a ?t? d?cid?.

Pour le fret, les experts choisissaient la modernisation de la ligne ??Amb?rieu, Aix les Bains, st Jean de Maurienne ? (page 172) et c?est justement ce que nous d?fendons depuis le d?but.

??Il n?en reste pas moins ?vident que la r?utilisation, avec am?lioration des voies existantes, seraient nettement moins pr?judiciables pour l?environnement que la cr?ation d?une voie nouvelle ? ?crivent les experts ? la page 63 de leur rapport.

A La Motte Servolex, passage oblig? du projet TGV et fret, des yeux se sont ouverts, et des citoyens qui avaient d?j? obtenu un d?placement de la ligne moins nuisible ? la commune, se sont de nouveau empar?s du probl?me, ne voyant plus l?int?r?t de ce projet pharaonique, et lui pr?f?rant un projet alternatif d?fendu par un ing?nieur inventif, Michel Martin.

Consid?rant que la ligne historique, qui d?Amb?rieux ? Modane, passe au bord du Lac du Bourget, continuera malgr? tout, si le projet Lyon Turin se r?alisait, ? voir passer des trains, p?nalisant les riverains, et l?environnement, Michel Martin a mis au point un projet alternatif?:

Il a r?ussi ? faire passer sur la ligne historique transform?e autant de marchandises que celles esp?r?es sur la ligne nouvelle en supprimant toutes les nuisances actuelles, et pour un prix 5 fois moins important que celui du Lyon Turin.

C?est ce qu?il a pr?sent? lors d?une r?union publique ? la Motte Servolex le 6 mai 2011, ? l?initiative des associations de d?fense de la Savoie et de l?Is?re en pr?sence de nombreuses personnalit?s politiques de la R?gion. lien

On notait dans la salle la pr?sence de Louis Besson, l?ancien ministre des transports et l?un des essentiels promoteur du projet pour qui nous e?mes quelques difficult?s ? reprendre le micro, lors des questions du public, ce dernier refusant la r?gle appliqu?e ? tout le monde (intervenants y compris) 3 minutes par question, et 3 minutes par r?ponse.

D?autre part, la r?cente promotion du syst?me R-shift-R, proc?d? de fret ferroviaire qui permet de prendre des parts de march? ? la route parce qu?il est moins cher, plus rapide, et moins nocif pour l?environnement que la route, devrait ?tre la cerise sur la g?teau, provoquant l?abandon du projet en cours, en lui pr?f?rant la transformation de l?existant, sans cr?ation de voie nouvelle.

En effet, le Pr?dit (programme de recherche et d?innovation dans les transports terrestres) a d?cid? de primer R-shift-R le 11 mai 2011 ? Bordeaux. lien

Ce proc?d? permet aux convois fret de charger et d?charger les marchandises en 6 minutes, de franchir des pentes de 30 pour 1000, et de rouler ? 130 km/h sur la voie ancienne transform?e.

Rappelons que l?Europe avait promis de subventionner le projet Lyon-Turin ? hauteur de 300 millions.

Le 21 novembre 2010, elle l?avait d?j? sanctionn? ??pour cause de retards accumul?s ? en d?cidant ??de r?duire de 9 millions les fonds qui avaient ?t?s allou?s ? et mena?ant de d?allouer le reste de ce qui ?tait pr?vu ? ? d?autres projets plus cr?dibles et plus efficaces ? si, au 30 juin 2011, le montage financier n??tait pas valid?, et si les conditions d?ouverture du chantier n??taient pas r?unies.

Gageons que la mobilisation du 3 juillet, et les d?bordements policiers ne soient pas du gout des autorit?s europ?ennes.

D?autant que les 19 milliards que devait couter initialement le projet viennent de faire des petits, puisque maintenant, opposants et promoteurs du projet acceptent de dire qu?il couterait, juste pour la partie fran?aise, 25 milliards d?euros, sans le contournement ferroviaire de Lyon, ni le mat?riel roulant.

Le 18 mai dernier, un rapport a ?t? rendu, celui de Grignon et Mariton, mettant ? mal les projets pharaoniques du gouvernement, et pr?conisant plut?t un d?veloppement des trains r?gionaux. lien

Ce n?est pas une bonne nouvelle pour notre autocrate pr?sident qui pr?voit de d?penser 80 milliards d?euros pour construire 2000 km de voies ? grande vitesse.

Quand on voie les difficult?s que rencontre la ligne Tours-Bordeaux pour boucler son financement, ainsi que d?autres projets en cours, largement contest?s par les animateurs de la charte de Hendaye, (lien) on ne peut que regretter l?obstination du gouvernement.

Herv? Mariton, dans son rapport, s?inqui?te de la dette de la SNCF qui pourrait plus que tripler, et de celle de RFF d?j? proche de 30 milliards d?euros qui atteindrait au minimum les 35 milliards d?euros comme l??crit Olivier Cognasse dans les colonnes de ??l?Usine Nouvelle ?. lien

Esp?rons que le bon sens finisse par l?emporter, car comme dit mon vieil ami africain?:

??Ils peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne peuvent pas arr?ter le printemps ?.

L?image illustrant l?article provient de ??ecoalfabeta.blogosphere.it?

Articles anciens, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7,

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Vincent Lambert doit-il mourir ?

« La vulnérabilité de personnes, jeunes et moins jeunes, en situation de dépendance et de fin ...