Accueil / T H E M E S / CULTURE / Littérature / Livres / ?Colocs en stock? ou l’ins?curit? confortable

?Colocs en stock? ou l’ins?curit? confortable

Si on me demande mon opinion sur la parution r?cente de la r??criture en fran?ais qu?b?cois de Coke en stock, je r?ponds que je trouve qu?il s?agit d?une absurdit?.? Mon opinion, cependant, n?est pas bas?e sur le fait que la langue utilis?e serait laide ou d?natur?e, ou qu?elle ne soit simplement pas du fran?ais.? Au contraire!? C?est plut?t parce que cela pr?sente une image fausse de la r?alit?.

On remarquera que j?ai employ? le mot r??criture et non traduction.? C?est que, pour qu?il y ait traduction, il faut qu?il y ait passage d?une langue ? une autre.? Ce n?est pas le cas ici, puisque la langue qu?on parle au Qu?bec est la m?me langue que celle qu?on parle en France (et en Belgique, en Suisse, sur l??le de la R?union, etc.).? On remarquera aussi que je n?ai pas parl? de joual, mais bien de fran?ais qu?b?cois.? Le joual, ce n?est pas le fran?ais qu?b?cois. ? l?origine, il s?agissait du registre familier des classes ouvri?res de Montr?al des ann?es 1960 et 1970.? Le mot a maintenant pris une connotation tr?s n?gative.? La Base de donn?es lexicographique panfrancophone (BDLP) parle du joual en ces termes?: ??Vari?t? de fran?ais qu?b?cois caract?ris?e par un ensemble de traits (surtout phon?tiques et lexicaux) jug?s incorrects ou mauvais, g?n?ralement identifi?e au parler des milieux populaires et souvent consid?r?e comme signe d’acculturation.?? (http://www.bdlp.org/resultats.asp?base=bdlp_quebec).? C?est donc dire qu?employer le mot joual pour faire r?f?rence au fran?ais qu?b?cois implique un jugement n?gatif, ce qui n’est ?videmment pas ce que je d?sire.

Pour bien comprendre mon propos, on se doit de comprendre certains concepts en linguistique.? Avant de poursuivre, donc, je tiens ? rappeler ce que sont les registres dans une langue.? Les registres (ou niveaux) de langue renvoient aux variations stylistiques qu?un locuteur fait dans son discours, selon la situation de communication dans laquelle il se trouve.? Le registre familier est le registre le plus libre, celui que l?on emploie dans les situations o? l?on n?a pas besoin de faire des efforts pour ??bien parler??.? Ce registre s??loigne beaucoup de la langue ?crite, justement parce qu?il est plus libre (alors que l??crit, on le sait, est fixe (ou presque) ).? C?est dans ce registre que l?on retrouve le plus de diff?rences d?une vari?t? de langue ? l?autre (fran?ais du Qu?bec, fran?ais de la Belgique, fran?ais de Suisse, fran?ais de France, etc.).? Le registre soign?, quant ? lui, se trouve en quelque sorte ? l?oppos? du registre familier.? C?est en effet ce registre que l?on emploie dans les situations formelles, dans les situations o? l?image de soi est aussi importante que le message que l?on veut transmettre.? Ce registre est beaucoup moins libre que le registre familier.? Les r?gles en sont plus strictes, ce qui fait que les diff?rentes vari?t?s de langue, au registre soign?, sont tr?s proches les unes des autres.

Ce que l?on a fait avec Colocs en stock, et c?est l? o? le b?t blesse, ? mon avis, c?est que l?on a r??crit au registre familier une ?uvre qui ?tait, ? l?origine, ?crite au registre soign? ? car toute l??uvre d?Herg? est ?crite au registre soign?.? Les r?ticences (voire le malaise) que beaucoup ressentent ? la lecture de cette r??criture sont donc normales?: les r?gles sociales qui r?gissent l?emploi des diff?rents registres ont ?t? bafou?es.? Les locuteurs d?une langue poss?dent une connaissance intuitive des registres de langue et sont donc en mesure d??valuer tr?s rapidement quel registre est de mise dans telle ou telle situation.? Pourquoi, par exemple, y a-t-il un tel d?bat au sujet de Colocs en stock, alors qu?il n?y en a pas au sujet de la traduction des Simpsons?? C?est que, dans les Simpsons, le registre qui est employ? correspond ? celui que la situation commande.

Colocs en stock donne donc l?image que le fran?ais qu?b?cois n?est qu?un registre familier, ce qui est une grave erreur.? L?imaginaire linguistique des Qu?b?cois est caract?ris? par l?incertitude et l?ins?curit?, qui sont issues d?une mauvaise interpr?tation de la r?alit?.? En effet, il arrive tr?s souvent que l?on compare le registre familier du fran?ais qu?b?cois au registre soign? du fran?ais de France, ce qui place ?videmment le fran?ais qu?b?cois dans une tr?s mauvaise posture.? Colocs en stock ne fait que perp?tuer cette mauvaise interpr?tation et laisser les Qu?b?cois se conforter dans leur ins?curit

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Un tsunami vert

Les mouches auraient donc changé d’âne, lors du second tour des municipales ? Cette expression, venue ...